Effets de Terre, la compil de l’été (I)

Posté le 31 juil 2010 dans la catégorie:A la Une. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

Vous êtes partis en vacances sans fil à la patte, et vous faites partie comme moi des joyeux aoûtiens au travail? Ne manquez pas la compil’ de l’été. Pour ceux qui voudraient déambuler dans ces colonnes juilletistes, voici la première partie de cette auto-revue de presse. On est jamais si bien servi que par soi-même! (1)

La Nasa est une véritable pépinière à idées. Pour tenter de redorer son blason, alors qu’Obama a coupé les vivres de son programme de vol habité vers la Lune (2), les huiles de l’agence spatiale ont inventé un truc épatant: la conquête de la Lune, sans une once de pollution. Et ouverte à tous, puisqu’il s’agit d’un jeu vidéo… Pendant ce temps, les japonais s’amusent avec le joystick d’un vaisseau révolutionnaire, bien réel celui-là: il vogue, le voilier spatial, en direction de Vénus.

En juillet, toujours, il s’est passé un incroyable concours de circonstance. Un lecteur d’Effets de Terre est tombé par hasard sur un «plagiat» de l’une de mes images dont il se rappelait… et m’en a averti. Et bien que je n’ai jamais eu la certitude de la contrefaçon, l’image incriminée a été discrètement retirée, signe qu’elle était probable. Alors, plagiat ou pas? A vos lunettes.

© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

Bien évidemment, l’actualité de l’été a été marqué par la marée noire qui a frappé le Golfe du Mexique. Début juillet, BP a tenté de récupérer quelques dollars auprès de ses copains de jeu, associés pour le meilleur mais pas pour le pire dans l’exploitation puits endommagé. Comme quoi, dans le pétrole aussi, les mariages finissent devant le juge. Ça finira fatalement ainsi, pour apurer les factures de la catastrophe, entre l’Etat américain et BP, qui a fini par poser une cloche sur le puits, soupçonnée un moment de provoquer une nouvelle fuite qui sauve l’honneur du pétrolier. Pour redorer son blason, le conseil d’administration a signé une drôle d’ordonnance, et hop: le DG de BP expédié au Goulag. Mais la marée noire du Golfe du Mexique, comme le montre cette chronique d’un monde addict au pétrole. Quant aux pompistes américains qui s’affichaient d’ordinaire avec BP, ils se retrouvent devant un drôle de dilemme: changer d’enseigne ou mourir. Pendant ce temps, privés de travail et incapables de subvenir aux besoins de leur animaux domestiques, des Louisianais fauchés ont provoqué une marée noire animalière.

Fresques de Cueva de las manos (Argentine) © Denis Delbecq

On connaissait le rôle bénéfique du curcuma dans la prévention du cancer de la prostate, et bien ce n’est pas sa seule qualité, puisqu’il permettrait aussi de lutter contre la surchauffe planétaire: qu’on se le dise, épicé à la ferme, le mouton pète moins de méthane. Sur le front du climat, d’ailleurs, la dernière enquête visant le chercheur britannique Phil Jones a définitivement prouvé que le climategate n’en était pas un. Mais sa joie a été de courte durée, puisque l’avion fatal du climatologue Schneider a provoqué la stupeur dans la communauté scientifique. Ce chercheur américain était l’un des piliers du Groupe d’experts de l’ONU pour le climat (GIEC), et une de mes sources favorites. En tous cas, l’engagement de certaines villes dans la lutte contre le réchauffement va parfois très loin: ainsi, à New York, on ne badine pas avec la clim’. Même si, pour faire des économies, l’Amérique doit refaire ses calculs de consommation automobile. Remarquez, quand le sol se dérobe sous les roues, une bagnole ne consomme plus rien!

© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

Sur le front des idées farfelues, une compagnie américaine a inventé un robinet flottant à travers le Pacifique, pour vendre de l’eau d’Alaska dans des régions assoiffées en Inde. Et puisqu’on en est à l’univers océanique, sachez que l’abus d’antidépresseurs provoque le blues de la crevette, le soir au clair de Lune. Et que des plongeurs ont découvert, dans une épave au fond de la Baltique, du vieux champagne qui aurait été expédié par Louis XVI au tsar de Russie. Le plus incroyable, c’est que les bulles de 230 ans d’âge pétillent encore! D’ailleurs, dans cette même mer, l’été, le plancton s’envoie en l’eau, donnant des images de toute beauté. Tout comme celles, animées cette fois, qui montrent la reproduction d’une plante de tourbière, la sphaigne, éjaculatrice douée. Le soja OGM, qui n’éjacule pas jusqu’à preuve du contraire, a lui été l’objet d’une belle bataille juridique devant la Cour de justice européenne. Verdict: l’Argentine met une claque à Monsanto.

Et pour être complet, devant la sécheresse récurrente qui frappe l’Est du continent, des chercheurs proposent de cultiver du cactus, sauveur de bétail Africain. En France, en revanche, des glaciologues ont fait une drôle de découverte sur le glacier de la Tête-Rousse: 65000 tonnes d’eau enfouies menacent de noyer la vallée alpine de Saint-Gervais, alors des travaux de vidange vont démarrer. Reste une question: quand un shadock pompe, qu’est ce qui reste?

That’s all folks!

(1) Au passage, sachez que j’ai allumé en juillet trois bougies pour Effets de Terre. J’en profite pour faire passer un message aux margoulins de la toile: les articles sponsorisés, il suffit!

(2) Précision utile: quelques élus inquiets de l’impact de cet arrêt de mort sur l’emploi dans leur circonscription tentent de faire passer une loi pour maintenir le programme Constellation de retour sur la Lune. Le texte doit être examiné à la Chambre des représentants en septembre.

Retrouvez la seconde partie de la compil’ de  l’été.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , , , , , ,

Lire également

1 Réponse pour “Effets de Terre, la compil de l’été (I)”

  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Ginet Philippe et Ginet Philippe, Denis Delbecq. Denis Delbecq a dit: Avis au vacanciers sur le retour, Effets de Terre, la compil' de l'été (I). http://bit.ly/aNyQlU [...]

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.