A J+5, la crainte d’une catastrophe nucléaire ne s’éloigne pas

Par Denis Delbecq • 16 mars 2011 à 9:22 • Categorie: A la Une
Image de la centrale de Daiichi. De la vapeur s'échappe du batiment numéro 2. © Digital Globe

Image de la centrale de Daiichi prise le 16 mars 2011. De la vapeur s'échappe du batiment numéro 3. © Digital Globe

Les images prises par satellite semblent en attester: le réacteur numéro 3 de la centrale de Daiichi libère désormais régulièrement de la vapeur, dont il y a des raisons de penser qu’elle contient des substances radioactives.

Il y a quelques heures, l’équipe d’urgence qui travaille sur la centrale a du brièvement se réfugier dans une zone protégée contre les radiations en raison d’une élévation rapide de la radioactivité, avant de pouvoir reprendre les interventions. Mardi, l’essentiel du personnel (730 personnes sur 800) a été évacué de la centrale. Selon les autorités japonaises, l’enceinte de confinement des réacteurs numéro 2 et 3 pourrait être endommagée. C’est le réacteur numéro 2 qui libèrerait le plus de radioactivité. Dans la nuit, un nouvel incendie s’était déclaré près du réacteur n°4, dans la piscine de refroidissement du combustible usagé, avant de s’éteindre, apparemment tout seul. Selon Tepco,l’opérateur de la centrale, il s’agirait d’un incendie des lubrifiants utilisés dans les installations de la piscine.

Un bombardement d’eau additionné de bore a commencé par hélicoptère sur le réacteur numéro 3, signe que les installations de refroidissement de secours semblent ne plus fonctionner. Une opération analogue est envisagée sur la piscine du réacteur numéro 4, pour tenter de diminuer la température du combustible usagé qu’elle contient. Un responsable japonais a alerté d’un risque de pénurie de bore. Tepco affirme que la température a été stabilisée, et la pression diminuée, dans le réacteur numéro 2.

Pour le moment, les autorités japonaises n’envisagent pas d’étendre la zone d’évacuation. Toute la population vivant dans un rayon de 20 kilomètres a été évacuée. Près de Tokyo, la radioactivité atteint désormais 300 fois le niveau ordinaire, sans présenter de risque pour la population, affirment les autorités. Aujourd’hui, à Daiichi, les vents devraient souffler vers l’océan Pacifique.

A voir: les images en direct de la chaîne de télévision NHK.

Free video chat by Ustream

A Lire: un article du New York Times, qui raconte que la conception de ce type de réacteur a été critiquée pour son manque de résistance en cas d’accident dès les années 70. Aux Etats-Unis, 23 réacteurs de ce type sont en service, dans une version moins robuste que la déclinaison utilisée à Fukushima.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , , , , , , ,