Des centaines de millions de terriens à portée d’une centrale nucléaire

Posté le 24 avr 2011 dans la catégorie:A la Une. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

A l'Est de l'Asie, la population qui vit à moins de 75 km d'une centrale nucléaire © Nature/Columbia University/Google

A l'Est de l'Asie, la population qui vit à moins de 75 km d'une centrale nucléaire © Nature/Columbia University/Google

Combien d’habitants vivent à proximité d’une centrale nucléaire dans le monde? La revue Nature s’est collée à l’exercice, avec la complicité de chercheurs de la NASA, basés à la Columbia University. Verdict: les deux-tiers des 211 centrales nucléaires de la planète côtoient plus d’habitants dans un rayon de 30 kilomètres que les 172 000 personnes qui vivaient à une distance inférieure de la centrale de Fukushima, dont une grande part a dû évacuer.

Bien évidemment, les niveaux de risque diffèrent d’une centrale à l’autre, puisque certaines se trouvent dans des régions sismiques et à portée de tsunami, quand d’autres ont été construites dans des régions beaucoup plus calme du globe. Mais comme le risque zéro n’existe pas, les calculs publiés par Nature montrent que l’évacuation des populations en cas d’accident pourrait vite devenir un casse-tête ingérable.

A Karachi, au Pakistan, la centrale est toute petite: un réacteur de 125 MW, à comparer par exemple aux 6 tranches de 900 MW de Gravelines, près de Dunkerque. Mais à Karachi, 8,2 millions de personnes vivent dans un rayon de 30 kilomètres de la centrale, un record mondial à comparer aux 460 000 voisins de la centrale de Gravelines. A Taïwan, la centrale de Kuosheng est entourée de 5,5 millions de personnes à moins de 30 kilomètres.

Si on étend le cercle à 75 kilomètres, les chiffres s’envolent: Deux centrales chinoises avoisinent des populations proches de 28 millions de personnes! Près de New York, la centrale d’Indian Point, qui est sur la sellette depuis l’accident de Fukushima, est à portée de 17 millions de personnes dans un rayon de 75 kilomètres. Au total, 152 centrales dans le monde sont placées dans des régions peuplées par plus d’un million de personnes à moins de 75 kilomètres. Toutes les centrales de la planète, sauf une, baignent une population de plus d’un million de personnes si on étend le cercle à 150 kilomètres.

Bien évidemment, une telle analyse purement démographique est très incomplète. Car en cas de rejets de radioactivité dans l’air le facteur prédominant reste le régime des vents dominants, qui n’a pas été évalué dans cette étude. Mais ces calculs montrent à quel point certaines centrales ont été implantées dans des régions impossible à évacuer dans un délai raisonnable.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , , , , , ,

Lire également

269 Réponses pour “Des centaines de millions de terriens à portée d’une centrale nucléaire”

  1. Olivier dit :

    Et oui, devant la folie des hommes, il ne nous reste que l’humour.

  2. miniTAX dit :

    Robert : « Et au niveau de la contamination ça empire, et toujours pas moyen d’avoir des chiffres pour la zone des 20km…. »
    —————————–
    Mais oui, mais oui, et quand le NEI dit que « la radioactivité sur le site continue de se stabiliser ou de diminuer », c’est encore un mensonge du lobby nucléaire : http://nei.cachefly.net/newsandevents/information-on-the-japanese-earthquake-and-reactors-in-that-region/
    Et quand la MEXT publie des mesures de radioactivité DANS la zone 20 km, bien sûr, c’est pour les chiens.

    Comme ça, Robert, il pourra continuer à répandre ses bouses catastrophistes.
    Mon pov Robert, t’enfermer à ce point dans le déni de la réalité, je te plains, vraiment.

  3. miniTAX dit :

    La radioactivité de l’eau de mer au large de la centrale de Fukushima Daiichi, mesures journalières : http://www.mext.go.jp/english/incident/1304192.htm
    Comme on peut s’y attendre, depuis des semaines, il n’y a plus une seule trace de radioactivité. Nada, que dalle.
    Mais ça n’empêche nullement les affabulateurs nucléophobes de continuer la litanie de la contamination-qui-empire, de la mer-empoisonnée-pour-des-siècles, etc.

    La devise de tout propagandiste façon Robert & co : répéter suffisamment un gros bobard jusqu’à ce que ça finisse par devenir Vérité.

  4. Robert dit :

    Un peu de saines lectures (pour ceux qui ignoreraient)

    http://fukushimaleaks.wordpress.com/

    • miniTAX dit :

      C’est terrifiant, 30 ans d’accidents et de mensonges à la centrale nucléaire de Fukushima :

      - 5 novembre 1979 : le réacteur n°2 arrêté en raison d’une panne sur une pompe
      - 1 octobre 1980 : un employé de Tepco a eu la chiasse, une grave fuite radioactive est suspectée
      - 22 janvier 1981 : un feu de barbecue mal maîtrisé près duréacteur n°4 carbonise 7 merguez, accident déclaré niveau 3 sur l’échelle INES.

      Terrifiant le nucléaire, terrifiant !!!!

  5. BMD dit :

    A propos de bobards, le mur du çon a été franchi par le trio infernal Bandashevski, Rivasi, Cohn-Bendit dans un article du Monde à propos de la baisse de fécondité que Tchernobyl aurait provoqué en Ukraine, et de la baisse de population que cela entraîne à terme. Les chiffres cités sont faux d’un facteur dix, comme on peut se rendre compte en consultant les données de l’INED, ce que le comité éditorial du Monde aurait quand même pu faire rectifier. De plus on observe le même phénomène en Russie et en Allemagne, ainsi que dans d’autres pays Européens et au Japon. La projection de diminution de population en Allemagne est par exemple de 11 millions à l’horizon 2050 et de 32 millions au Japon!!
    On observe aussi qu’en Ukraine, comme d’ailleurs dans tous les pays qui ont connu la domination soviétique, y compris les Pays Baltes l’espérance de vie était à peu près au niveau de la France et de l’Allemagne en 1960, mais contrairement au cas de ceux-ci, n’a pratiquement pas augmenté de 1960 à 1990 ( données de la banque mondiale, accessibles sur Internet). Elle a baissé après la désintégration de l’Union soviétique et commence à remonter depuis quelques années, les Pays Baltes connaissant une augmentation rapide depuis leur entrée dans l’Europe. On observe aussi en Ukraine, mais aussi en Russie et en Belarus, une très grosse différence entre hommes et femmes, de l’ordre de 12 ans en Ukaine. Les hommes seraient-ils plus sensibles à la radioactivité
    que les femmes( les medicins semblent pourtant penser le contraire).
    Bref, avec cet article, on a une nouvelle preuve de l’imposture permanente de la propagande antinucléaire. Et en ce qui concerne l’attitude du Monde, il est symptomatique qu’il n’y ait pas de publication d’un article significatif dans le journal papier, alors qu’il en existe un sur Le Monde.fr . On ouvre largment sespages à l’article de propagande antinucléaire, et on publie un article rectificatif dans un média confidentiel.

    • Robert dit :

      BMD

      Quel est le rapport entre la fécondité et le vieillissement de la population SVP ?

      • BMD dit :

        A espérance de vie identique, et encore plus quand elle est croissante comme dans tous les pays européens (malgré Tchernobyl!), la proportion de personnes âgées dans la pyramide des âges s’accroît. Cela m’étonne que vous ne compreniez pas çà, alors que l’on vient pour cette raison d’accroître dans toute l’Europe Occidentale ou à peu près l’âge de la retraite.
        Mais l’article parle, non pas de vieillissement, mais de baisse de la population provoquée à terme par une baisse de fécondité, celle-ci étant d’après le trio le résultat de la peur de la radioactivité provoquée par Tchernobyl. Mais le trio ne va pas jusqu’à s’en prendre à eux-mêmes, alors qu’il a une énorme part de responsabilité dans la création et la propagation de cette peur. Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, la peur de la radioactivité a provoqué plus de dégâts humains à Tchernobyl que la radioactivité elle-même, et il en sera de même à Fukushima, mais cela n’empêchera jamais l’ antinucléaire de base d’avoir sa conscience pour lui n’est-ce pas?
        Quelque chose que vous semblez avoir terriblement de mal à comprendre, tout comme Olivier (que sa propre radioactivité ne semble pas déranger), c’est que les faibles doses de radioactivité, en dessous de 100 mSv reçues en une seule fois, sont quasiment inoffensives. Il y en a pourtant de nombreuses preuves: les doses reçues par le personnel des stations thermales,ou par les habitants de Ramsar et du Kerala, ou encore par les travailleurs du nucléaire, sont bien supérieures à celles qui seraient reçues par l’immense majorité de la population si elle regagnaient la zone provisoirement évacuée autour de Fukushima. Les agriculteurs qui manipulent et épandent les engrais, les carriers qui respirent l’uranium, le radium et le radon de la poussière de granite, recoivent des doses du même ordre ….Tous ces gens ont pourtant une espérance de vie moyenne identique à celles du reste de la population, et les travailleurs du nucléaire ont paraît-il 40 % de moins de cancers que la population de même âge.
        Ce qui fait que la mortalité entraînée par Fukushima sera très faible. Mais ce ne sera pas le cas de celle provoquées par les centrales à charbon qui vont la remplacer. A propos, avez vous lu les articles que je vous ai signalés sur le charbon ? Car vous êtes beaucoup moins prompt à les commenter qu’un pet de travers à Fukushima!
        Votre obstination, ainsi que celle d’Olivier, à ne pas comprendre tout cela, est étrange: ou bien vous ne savez pas grand chose sur la question, et il n’y a pas de honte à le reconnaître, ou bien vous vous êtes constitué prisonnier du club de la désinformation systématique, perdant ainsi toute objectivité par rapport aux faits
        La liste que vous nous avez faite des accidents, le plus souvent dérisoires, survenus à Fukushima, écorne un autre mythe propagé assidûment par les antinucléaires, celui de l’opacité du nucléaire, et son compagnon de route à l’usage des paranoïaques, le mythe du complot: si le nucléaire était si opaque que cela , comment cette liste pourrait-elle être en votre possession. A moins que vous ne l’ayez inventée?
        La soupe servie quotidiennement par les antinucléaires est, elle, particulièrement opaque, et si les médias avaient la moindre objectivité, ils donneraient systématiquement un droit de réponse à des articles particulièrement abjects comme celui du trio infernal.

        • Robert dit :

          Je ne vois toujours pas le rapport entre VIEILLISSEMENT de la population et fécondité

          «  »" »la peur de la radioactivité a provoqué plus de dégâts humains à Tchernobyl que la radioactivité elle-même, »" »" »

          Vous n’exagérez qu’un tout petit peu là, Non ? Vous êtes allé à Tchernobyl ? ou en Ukraine ? Pour le reste de votre blabla il en ressort une grande ignorance.. ou malhonnêteté.

          • BMD dit :

            Le Monde donne dans sa livraison du 10 Mai quelques évolutions de la société française entre 1981 et 2011 : la proportion de jeunes de moins de 20 ans est passée de 30,6 à 24,7 % et l’âge moyen de 35,7 à 40 ans. Quelle est votre explication?
            Et selon vous, est-ce Tchernobyl l’explication des diminutions de population du Belarus,de la Russie, de l’Ukraine, des pays Baltes, de l’Allemagne, du Japon, de l’Espagne… , prévues par l’Institut National d’Etudes Démographiques( n°458 de Population et Sociétés) etc…?

            Je continue à prétendre que la peur de la radioactivité
            et la mauvaise gestion de crise, en particulier des déplacements sans ménagements et sans explications de la population sont les principaux responsables des dégâts humains à Tchernobyl et qu’il en sera de même à Fukushima si le bon sens ne prend pas le dessus.
            Où en êtes-vous avec vos calculs de mortalité à Fukushima et de vos lectures sur le charbon?

        • Tilleul dit :

          1) Le Japon n’a ni les infrastructures pour remplacer le nucléaire par du charbon, ni d’intérêt économiques à le faire (le charbon leur couterait plus cher que le gaz)

          2) Le gouvernement japonais a annoncé son intention de diminuer son objectif de production nucléaire en le remplaçant par des énergies renouvelables dans son plan de production énergétique de manière à viser le leadership mondial sur le sujet

  6. miniTAX dit :

    @BMD
    Il n’y a pas que les données démographiques qui leur tombent en pleine figure. Le plus formidable, c’est les stats sur l’incidence du cancer dans différents pays, selon la base de données globocan : http://globocan.iarc.fr/

    Si on prend par exemple la probabilité d’attrapper un cancer avant 75 ans
    - 20% pour l’Ukraine
    - 22% pour le Portubal, bien entendu beaucoup plus touché par le nuage de Tchernobyl que l’Ukraine
    - 24% pour la Martinique, qui comme chacun sait a été gravement contaminé par le nuage radioactif
    - 30% pour la France
    - 32% pour le Danemark, paradis de la boboitude, de l’agriculture bio et de la réduction des pesticides !!!

    Faut croire que le nuage de Tchernobyl a « oublié » de refiler le cancer aux Ukrainiens comme l’ont demandé Dany la Pastèque et ses compères. Pas étonnant que les marchands de peur ne vont jamais crier sur les toits ce genre de stats.

    Devinette : un anti-nucléaire et un chimiophobe sont sur un bateau. Le cancer tombe à l’eau, que leur reste-t-il ? Robert qui rame en fond de cale.

    • Robert dit :

      Mort de rire, l’espérance de vie en Ukraine est de 62.5 ans pour les hommes et de 74.3 pour les femmes, C’est beau les probas….

      • miniTAX dit :

        Robert: « Mort de rire, l’espérance de vie en Ukraine est de 62.5 ans pour les hommes et de 74.3 pour les femmes, C’est beau les probas…. »
        ——————-
        Ouais exactement, mon petit Robert à l’inculture encyclopédique, ça prouve bien que pendant que les nucléophobes dans ton genre fantasment sur une hypothétique apocalypse nucléaire, on SAIT que les Ukrainiens meurent en masse, mais pas de cancer de Tchernobyl. Encore une vérité qui fiche en l’air tes délires apocalyptiques.

        T’es du genre à comprendre vite mais il faut t’expliquer longtemps, longtemps…

        • Robert dit :

          «  »" »T’es du genre à comprendre vite mais il faut t’expliquer longtemps, longtemps »" »"

          Oui, mais moi au moins je finis par comprendre…

          Allez aux pâquerettes le trollissime, allez voir ailleurs si j’y suis….

  7. Robert dit :

    c’est pas Fukushima mais c’est néanmoins très intéressant… (il y a une foule d’infos dans les divers documents.

    http://www.iaea.org/newscenter/focus/chernobyl/

  8. Robert dit :

    Quand on ne lit que ce qu’on veut lire….

    Citation :

    Lors de l’accident de Tchernobyl, de grandes quantités d’isotopes radioactifs de l’iode ont été relâchées et se sont dispersées dans l’environnement. L’iode radioactif a été incorporé par inhalation mais surtout par ingestion d’aliments contaminés (en particulier le lait). La contamination, maximale juste après l’accident (fin avril – début mai 1986), a diminué rapidement du fait de la courte période radioactive de l’iode 131*, le plus abondant des iodes radioactifs dispersés. Après 3 périodes (24 jours), 90% de l’iode radioactif avait disparu et au bout de 10 périodes (80 jours), l’iode radioactif n’était plus détectable (juillet 1986).

    Les doses furent supérieures à 1 gray*(Gy) chez plus de 15 000 enfants des régions les plus contaminées par l’accident : la Biélorussie, l’Ukraine et la Fédération de Russie. Or le risque d’augmentation de cancer de la thyroïde chez l’enfant apparaît pour des doses supérieures 100 milligrays ( 1 milligray = 1 millième de gray). Le niveau élevé des doses s’explique par l’importance des rejets mais aussi par la mise en place tardive de mesures sanitaires comme la distribution de comprimés d’iode ou l’interdiction de consommation des produits frais. Ceci explique la forte et rapide augmentation des cancers de la thyroïde chez les enfants des régions les plus contaminées de Biélorussie, Ukraine et Fédération de Russie après l’accident de Tchernobyl.
    Les études menées dans les autres pays européens, moins contaminés que les régions autour de Tchernobyl n’ont pas montré d’augmentation de la fréquence des cancers de la thyroïde (étude du Centre international de la recherche sur le cancer de l’Organisation mondiale de la Santé – Sali D, Cardis E et al Int J of Cancer 1996)

    • BMD dit :

      Mais Robert, qui ici vous a dit le contraire? Il y a eu plusieurs millers de cancers de la thyroïde et 15 en sont morts.
      C’est précisément ce que les Japonais ont cherché à éviter immédiatement à Fukushima en faisant évacuer provisoirement la population et en distribuant des pastilles d’iode, avant qu’il y ait des rejets d’iode 131, puis en surveillant le lait et d’autres aliments. Mais cette contamination par l’iode 131 a déjà pratiquement complètement disparu. Il n’y aura donc pas de cancers de la thyroïde dus à Fukushima.

      • Robert dit :

        Les japonais ont réagi ok, ils ont évacué quelques milliers de personnes et ce faisant ont réduite leur vie à néant, plus de domicile, plus de travail, ostratisation etc… Ce constat est pour moi largement suffisant, le nucléaire ok mais avec un niveau de sécurité de 200% ce qui est loin d’être le cas même en France.

  9. Robert dit :

    Hors sujet mais tordant….
    Vu sur skyfall, le trollissime encore une fois pris en flagrant délit de mensonge…

    http://www.skyfall.fr/?p=776#comment-71477

    Extrait :

    «  »" »Même Aerobar, un futur ex-pichuileux, est obligé de reconnaître que le prix en monnaie constante de l’essence en 2011 n’a jamais été aussi bas. »" »"

    Oui, vous avez bien lu 2011

    la source est du 30 octobre 2008

    http://aerobarfilms.over-blog.com/article-24241981.html

    Et on ose traiter les autres de menteurs…

  10. miniTAX dit :

    Vidéos du bâtiment du réacteur n°1 où les ouvriers ont installé des systèmes de filtrage d’air avant d’amener les boucles de refroidissement et de la piscine des combustibles du réacteur n°4.
    http://martynwilliams.posterous.com/fukushima-daiichi-reactor-1-4-latest-video

  11. miniTAX dit :

    Même Greenpeace reconnaît maintenant que le charbon fait infiniment plus de morts par TWh que nucléaire, même l’énergie éolienne fait 2x plus de morts au TWh que le nucléaire, ouh houuuu! Et encore, pour le nucléaire, le nombre de morts inclut les accidents dans les mines d’uranium et les ***estimations** de cancer dû à la poussière !

    http://www.greenpeace.org/international/en/news/Blogs/nuclear-reaction/deaths-and-energy-technologies/blog/34275

    Conclusion : la sortie du nucléaire décidée par Merkel par pure hystérie veut dire qu’il y aura plus de morts, C’est une CERTITUDE. Merci les nucléophobes !

    • Nimch dit :

      Question : est-ce que vous êtes pour l’arrêt de la fabrication et commercialisation des armes ? Nan pacque vous savez les armes ça tue !

      • Robert dit :

        Nimch,

        http://blogs.ege.fr/ecolobby/2011/02/07/lenergie-nucleaire-en-allemagne-contrainte-a-financer-lenergie-renouvelable/

        Devrait on le faire en France ?

        En passant Total commence à sérieusement s’intéresser au solaire.

        • Nimch dit :

          Il serait également temps que Total s’intéresse sérieusement à payer des impôts !

          • Fétrocho dit :

            Une preuve ?
            Car moi, j’ai cru lire qu’ils payaient plus de 52% d’impôt sur les bénéfices dans le monde sur leur Bilan

            Votre phrase c’est « payer des impôts en France » plutôt non ?
            On pourrait même demander aux 2 millions de Français travaillant à l’étranger de payer leur IRPP en France aussi … le rêve.

      • miniTAX dit :

        Nimch : « Question : est-ce que vous êtes pour l’arrêt de la fabrication et commercialisation des armes ?  »
        —————–
        Bah oui, pourquoi pas, tant qu’on autorise encore la fabrication des couteaux, histoire que j’ai de quoi couper mon steak. Couteaux qui soit dit en passant fait infiniment plus de morts que les centrales nucléaires.
        Mais je ne vois pas le rapport. Si les centrales nucléaires sont arrêtées, elles seront FORCEMENT remplacées par quelque chose (ce qui n’est pas le cas des armes). Et tant que vous n’avez pas trouve ce quelque chose qui fasse moins de morts au TWh que le nucléaire, l’arrêt des centrales entraîne FORCEMENT plus de morts.
        C’est une réalité physique et vos arguties n’y changeront rien.

    • Tilleul dit :

      Ils sont vraiment bêtes ces japonais d’avoir évacué 100 000 personnes alors qu’il n’y avait aucun danger…

      (au passage le lien que vous citez écrit exactement l’inverse de ce que vous dites… mais ça n’étonnera plus personne)

      • miniTAX dit :

        « Ils sont vraiment bêtes rces japonais d’avoir évacué 100 000 personnes alors qu’il n’y avait aucun danger… »
        ————————-
        Principe de précaution, toussa… Les OGMs sont bien interdits alors qu’il n’y a strictement AUCUN danger alors bon, pour faire la courbette aux escrologistes et autres marchands de peur, on n’en est plus à ça près.
        Au moins, avec une centrale nucléaire, on a le temps d’évacuer. Avec une usine chimique, une centrale au gaz ou une plateforme pétrolière, c’est la mort direct.

        Au passage, Tilleul raconte n’importe quoi et n’en assurera jamais le SAV. mais ça n’étonnera plus personne.

        • Tilleul dit :

          Ils sont vraiment vraiment bêtes ces japonais…

        • Robert dit :

          C’est sans doute aussi à cause du principe de précaution que le premier ministre japonais renonce à son traitement jusqu’à ce que la situation soit réglée…

    • Robert dit :

      Hors sujet mais tordant….
      Vu sur skyfall, le trollissime encore une fois pris en flagrant délit de mensonge…

      http://www.skyfall.fr/?p=776#comment-71477

      Extrait :

      « » » »Même Aerobar, un futur ex-pichuileux, est obligé de reconnaître que le prix en monnaie constante de l’essence en 2011 n’a jamais été aussi bas. » » » »

      Oui, vous avez bien lu 2011

      la source est du 30 octobre 2008

      http://aerobarfilms.over-blog.com/article-24241981.html

      Et on ose traiter les autres de menteurs…

  12. Olivier dit :

    Une question pour BMD et MiniTAX :
    Quelle est la proportion des jeunes inaptes au service militaire dans les pays qui avoisinnent Tchernobyl ?

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2014 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.