Un mâle anax ephippiger © Jean-Pierre Boudot/UICN

Il faut empêcher la libre circulation des insectes!

Partager

La Grande-Bretagne ne faisant pas partie de l’espace Schengen, David Cameron se pourra pas se joindre aux concert des pleureurs français et italiens qui entendent restreindre la liberté de circulation dans l’UE pour éviter les candidats à l’immigration venus de l’autre rive de la Méditerranée.

Les sujets de la reine britannique devront donc se débrouiller tout seul pour lutter contre un débarquement de libellules qui, normalement, vivent dans des régions arides du continent africain. Des «anax porte-selle» (Anax ephippigers) qui ont été vues à de nombreuses reprises ces derniers jours dans le Sud de la Grande-Bretagne. Des observations facilitées semble-t-il par la précocité de l’insecte, puisque les libellules adultes sont encore rares à cette époque de l’année. Le mâle anax se repère facilement, puisqu’il porte un anneau bleu à la base de l’abdomen.

Il n’y a guère de doute, l’anax est une immigrée. Il semble aussi qu’elle soit de plus en plus fréquemment observée en France, comme ça a été le cas la semaine dernière dans la Vienne. Gageons que Claude Guéant et notre lider maximo nuclei sauront prendre des mesures contre les infâmes passeurs qui profitent des rêves de liberté de ces pauvres insectes pour leur faire passer les frontières au péril de leur vie: en voilà un beau réseau à démanteler! Allez Claude Guéant, un petit effort car la tâche est immense, mais l’électeur saura vous récompenser. Il vous faut désormais vous débarrasser des vents du Sud . Une piste pour votre réflexion, parce qu’à Effets de Terre, on est sympa: signez un deal avec votre homologue portugais pour qu’il assigne à résidence l’anticyclone des Açores au dessus des îles éponymes. Vous ferez d’une pierre deux coups: les vents d’ouest porteurs de pluie reviendront chasser les craintes de sécheresse, et les anax porte-selle resteront bien sagement en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.