Elections régionales, on n’a pas fini d’en rire

Posté le 26 jan 2010 dans la catégorie:Femmes et Hommes. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Ces dernières semaines, les nouvelles fragmentaires qui me parvenaient au bout du monde n’étaient pas très réjouissantes. Mais je me suis quand même payé un bruyant éclat de rire en lisant, sur le site de 20 minutes, l’interview de notre secrétaire d’Etat à l’écologie dans laquelle elle explique qu’il faut automatiser, entre autres, les lignes 1 et 14 du métro. Une belle prouesse pour une tête de liste à Paris d’un projet UMP qui entend mettre la question des transports aux premier rang de ses priorités pour l’Ile de France. D’ailleurs, on lui conseillera non pas de prendre la ligne 14, automatisée depuis plus de dix ans, ou la 1 (qui attend encore les portes en station pour fonctionner sans pilote), mais la 13. Histoire de montrer à l’ancienne patronne de l’Agence de l’énergie ce qu’est une ligne de métro prolongée inconsidérément en banlieue, sans se soucier de ce qu’il adviend du confort (de la santé?) des voyageurs. D’ailleurs, il y a d’autres trucs qui n’ont pas été relevés dans cette interview et qui font sourire. Ainsi, Chantal Jouanno propose l’idée d’une carte coupe-file pour les touristes, s’ils utilisent les transports en commun. Une idée sympathique, bien sûr, mais qui ne servira à rien: 18 des 27 millions de touristes qui visitent Paris chaque année viennent de l’étranger, et bien évidemment apportent avec eux leur voiture… A fréquenter chaque mercredi le conseil des ministres, Jouanno apprend vite du lider maximo verde, passé maître dans l’art d’annoncer des trucs qui existent déjà, ou qui ne servent à rien.

Reste l’idée de construire du logement étudiant sur un pont sur la Seine… On pourrait ériger ça entre la Tour Eiffel et le Trocadéro, ça ferait vachement chic…

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , ,

Lire également

3 Réponses pour “Elections régionales, on n’a pas fini d’en rire”

  1. Marot dit :

    Extrait des conclusions de «Estudio de los efectos del apoyo público a las energías renovables sobre el empleo» université Rey Juan Carlos, en collaboration avec les analystes de l’Institut Juan de Mariana (IJM).
    En Espagne :
    la création d’un emploi vert coûte la création de 2,2 emplois classiques à financement égal
    l’électricité « verte » est de 300% à 575% plus chère que l’électricité produite classiquement.

    Références
    …en français, le blog d’un « consultant en changement » déçu qui commence en écrivant :
    «Je dois dire que j’ai toujours maintenu depuis des années que la vague verte recelait un énorme potentiel d’emplois et permettrait, comme chaque bond technologique, de créer une masse importante d’emplois qualifiés … ou moins qualifiés.» http://moving-society.blogspot.com/2009/06/le-cout-dun-emploi-vert.html
    …en anglais, l’analyse du Wall street journal : http://online.wsj.com/article/SB123992109862226959.html

    P. S. les mauvaises langues voient Exxon derrière ce rapport, évidemment ce n’est pas le gouvernement espagnol qui aurait financé ce tir de balle dans le pied.

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2018 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.