Le Crafoord, au crépuscule d’une vie passionnante

Posté le 27 jan 2010 dans la catégorie:Femmes et Hommes. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Il était temps… L’océanographe américain Walter Munk recevra cette année le Crafoord Prize, catégorie «géosciences» (1)… Il est âgé de 93 ans. Munk a été l’un des piliers de l’étude de la circulation océanique, des ondes et des marées, et de leur influence sur la rotation de la Terre. Il travaille toujours à la Scripps Institution, et a même co-signé quatre articles scientifiques l’an dernier… Il travaille notamment sur les échanges de masse entre les glaces continentales et l’océan. C’est aussi une star chez les surfeurs, car ses travaux ont permis de grands progrès dans la prévision des vagues.

Walter Munk a aussi fait partie du comité Jason, un groupe secret de scientifiques créé en 1960 pour conseiller la Maison-Blanche en matière de science et de technologie. Jason a notamment produit le premier rapport sur le réchauffement climatique, un document top-secret transmis à Washington en 1979 (2).

(1) Allègre l’a partagé avec l’américain Gerald Wasserburg, en 1986, pour leurs travaux sur la géologie des isotopes.
(2) Lire La guerre climatique, un mauvais film d’agents secrets (septembre 2008)

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , ,

Lire également

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.