© Scott Bauer (USDA)

Les producteurs de raisin de table n’aiment pas qu’on parle des pesticides

Partager

Alors celle là, elle est bonne. La Fédération Nationale des Producteurs de Raisin de Table traîne une ONG devant la justice pour dénigrement parce qu’elle avait osé publier une étude sur la teneur de ses produits en pesticides. Les producteurs réclament rien moins qu’un demi million d’euros au Mouvement pour le droit et le respect des générations futures… Plusieurs ONG se sont donc regroupées pour organiser la défense de cette précieuse association, sous la bannière d’Ensemble pour les générations futures, qui a fait son coming out mercredi.

Un petit résumé de l’histoire, que je vous avais racontée, soulignant les forces et les faiblesses du rapport d’étude. Fin novembre, après le boom de consommation de raisin donc, cinq ONG européennes, dont le MDRGF, publient leur enquête sur les pesticides dans le raisin de table. A l’échelle des cinq pays (France, Italie, Pays-Bas, Allemagne et Hongrie), 123 des 124 échantillons de raisin analysés contiennent des pesticides, avec une moyenne de 8,5 substances pour chacun des 25 échantillons étudiés en France. Ce qui est normal puisque l’usage de phytosanitaires est autorisé —et encadré— dans l’Union européenne, et que le raisin —une culture fragile— est abondamment soigné par l’agrochimie. Détail qu’il n’est pas inutile de rappeler: deux raisins testés en Italie contenaient des substances interdites dans l’UE.

En février, donc, les producteurs de raisin de table passent à l’offensive en assignant le MDRGF en justice. Leur fédération estime que la présentation de l’étude était tendancieuse, et qu’elle a fait baisser les ventes de raisin. Ventes qui, quand l’étude est sortie, étaient en mortes eaux puisque le gros du raisin se vend en saison, et c’est très bien comme ça! Bref, si la vente de raisin a baissé en 2008 à cause de l’étude, cette mévente ne serait qu’un tout petit pépin économique pour des producteurs qui avaient d’autres grains à moudre, et pour cause.

En fouillant un peu le site de statistiques de notre ministère agraire, je n’ai pas trouvé de chiffres sur les ventes de raisin français. Mais elles ont fortement baissé l’an dernier, et pour cause: la récolte française était de 43 375 tonnes en 2008 (chiffres provisoires, dixit le ministère) contre 54 191 tonnes en 2007, en raison d’une forte baisse de productivité. Ça doit être les syndicats des pieds de vigne qui, lassés d’êtres aspergés de chimiqueries et endoctrinés par les dangereux écologistes, ont décidé de faire la grève du rendement… Qu’attend la Fédération pour briser ces ceps en grève?

71 commentaires

  1. Abitbol, inutile de s’énerver et de devenir insultant. Ca ne va pas améliorer votre image ni votre crédibilité. J’enseigne la thermodynamique à l’université depuis maintenant plus de 10 ans, et c’est un de mes sujets de recherche principaux. En lisant l’article, j’ai donc surtout compris qu’ils disaient n’importe quoi.

    L’ IJMPB est un petit journal dans lequel ne publient généralement que des chercheurs de seconde zone, comme on peut le remarquer au facteur d’impact ridiculement faible de cette revue (0.5 pour une moyenne de 2.5 dans ce domaine). J’ai déjà écrit aux éditeurs, ainsi que certains de mes collègues, pour leur signaler le ridicule de la chose. Ils disent être en train d’analyser les différents arguments, mais je crois surtout qu’ils sont contents de la pub qui va avec.

    Ils pensent prouver que l’effet de serre n’existe pas, alors qu’il a été observé directement sur terre par comparaison des IR émis au niveau de la surface et ceux sortant de l’atmosphère. C’est pas très malin. Cet article est tellement génial d’ailleurs, qu’aucun autre chercheur ne l’a jamais cité dans sa biobliographie.

  2. Je me fous de savoir qui vous êtes, d’autant plus qu’à ce compte je pourrais être Sarkozy ou le Pape.
    Votre opinion, par conséquent, vaut exactement pareil que la mienne. [NDLR]

    Je ne vous reconnais aucune crédibilité et aucune autorité.
    On en rediscutera quand je verrais « Enisor » au bas d’un papier qui aura été revu et publié par un quelconque journal.

    [NDLR]: une phrase supprimée par le modérateur. Merci de ne pas franchir les limites de la bienséance.

  3. Et pas de bol pour « petit journal dans lequel ne publient généralement que des chercheurs de seconde zone », puisque si l’on fait une courte recherche, c’est à dire le premier article « review » de IJMPB en 1987 : il s’agit d’un papier de Nicolaas Bloembergen lauréat du Nobel (voir son pedigree sur Wiki).

  4. C’est bien cela le problème des discussion dans des fils comme celui-ci. N’importe quoi peut dire n’importe quoi, et les personnes qui n’y connaissent rien se sentent aussi compétentes que les spécialistes.

    Non, nos opinions sur ce sujet n’ont pas la même valeur, car je suis un professionnel de la recherche dans le domaine et vous, a priori, ne l’êtes pas. Si cela vous frustre ou vous énerve, tant pis pour vous ! Si on parlait de plomberie ou de relativité, je ne ferais certainement pas le malin. Reconnaître son incompétence es la meilleure expression de sa propre compétence. Nous avons tous nos domaines d’expertise.

  5. Tu te ridiculises Enisor !
    Soit tu es le grand chercheur que tu prétends être (ce que je ne crois pas une seconde) et donc tu n’en fous pas une et tu passes ton temps à traîner sur le web à discuter avec des gens que tu prends pour des billes. Un peu comme si j’expliquais l’Univers à mon chat…
    Ou alors, tu es un fumiste qui essaie de faire prendre pour quelqu’un qu’il n’est pas. Pathétique en somme…
    Retourne au fond de ta grotte Enisor !

  6. Bon, toute discussion avec un personnage tel que vous, emprunt de raison et de sagesse, semble inutile. Je vais donc vous laisser vous énerver tout seul en vous auto-congratulant de comprendre l’ensemble de la science moderne. Moi, je retourne à mes équations.

  7. Parce que tu appelles ça une discussion ?
    Il ne m’a jamais semblé que tu voulais discuté. Ce qui ne m’étonne pas puisque tu n’as rien d’autres à dire que répéter la bonne parole de l’église réchauffiste.
    Salut Enisurpateur !

  8. Un petit peu mentalement instable le Abitbol…

  9. Excuse-moi Tilleul, je t’avais com-plè-te-ment oublié…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.