Emeutes anti-solaire en Chine

Posté le 18 sept 2011 dans la catégorie:En bref. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

L’opinion chinoise commence à se mobiliser contre la pollution industrielle. Dernier événement en date, des émeutes se sont déroulées plusieurs jours de suite dans le village de Haining. Elles ont été sévèrement réprimées par les forces de l’ordre. C’est une usine de cellules solaires qui est la cible de tous les mécontentements, et pour cause: les rejets toxiques déciment la faune de la rivière voisine et menacent les nappes d’eau, au point que l’usine s’est vu contrainte à suspendre ses activités par les autorités. En août dernier, 12000 personnes étaient descendues dans la rue pour demander la fermeture d’une usine pétrochimique dans le Nord de la Chine. Elles ont été entendues.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , ,

Lire également

13 Réponses pour “Emeutes anti-solaire en Chine”

  1. BMD dit :

    Comment, vous vous permettez de faire état de critiques sur le solaire? Il est vrai que çà se passe en Chine. Ce n’est pas chez nous que çà arriverait. Quelques incendies de panneaux quand même, avec relargage dans l’atmosphère de quelques éléments toxiques? Mais chut, n’en parlons pas trop!

    • Denis Delbecq dit :

      On peut dire que vous prenez votre mission SLC avec passion, BMD…

      • BMD dit :

        Mais cher DDq, je ne suis missionné ni payé par personne! Ce n’est pas comme vous qui devez sacrifier quotidiennement aux préjugés du moment pour gagner votre vie. On croirait lire un antinucléaire! Je m’intéresse depuis longtemps aux problèmes posés par la disponibilité des énergies, et je prend mes renseignements chez des gens compétents, pas chez des gourous.

        • Robert dit :

          «  »" »et je prend mes renseignements chez des gens compétents, pas chez des gourous. »" »"

          Ouaip… on a vu, c’est pour ca que vous êtes incapable de répondre aux question qu’on vous pose notamment sur les chiffres que vous avancez.

      • Denis Delbecq dit :

        Votre insistance à remettre en question mon indépendance et mes compétences journalistiques vire à l’obsession, cher BMD. Vous devriez vous soigner… Puisque vous avez du temps et pas besoin de gagner votre vie, pourquoi pas un stage à temps plein avec les nettoyeurs des bâtiments de Fukushima? A ramasser des algues vertes, ou à raconter de là-bas les travers de l’industrie du charbon/lignite en Allemagne?

        • BMD dit :

          N’est-ce pas vous qui venez de mettre en cause mon indépendance. Réponse du berger à la bergère mon cher.
          A propos du charbon, où en êtes-vous de votre enquête, et comptez-vous la vendre au Monde? Pour vous aider, une petite piqûre de rappel
          http://www.psr.org/assets/pdfs/psr-coal-fullreport.pdf

          çà intéressera peut-être aussi Robert, notre tonneau des Danaïdes dont on n’arrivera jamais à satisfaire la soif de connaissances.
          Et n’hésitez pas à répondre honnêtement et en toute indépendance à la question suivante: au Japon, les centrales à charbon ont-elles fait plus ou moins de morts que n’en fera jamais Fukushima?
          Si vous ne voulez pas répondre, soyez sûr que Robert me répondra.

        • Denis Delbecq dit :

          Je ne peux hélas me permettre d’enquêter sans bon de commande, BMD, je ne suis pas comme vous qui pouvez vous permettre de faire ce qu’il vous chante. Sur le charbon, j’ai —au risque de radoter— écris mille fois sur ce sujet, et notamment sur sa radioactivité, de même que j’ai dit et redit que Fukushima n’était pas, jusqu’à preuve du contraire, une catastrophe sanitaire…

          • BMD dit :

            Merci. Le charbon a donc plus tué au Japon que ne fera jamais Fukushima! Reste à quantifier honnêtement. Donc supprimons le nucléaire et gardons le charbon! Quant à votre » jusqu’à preuve du contraire », s’agit-il du doute scientifique ou d’un soubresaut de votre inconscient?

            Sans doute savez-vous qu’une cohorte de 2 millions de Japonais va être suivie pendant 30 ans. Mes amis médecins du nucléaire m’ont dit qu’ils n’en attendaient guère de conclusions, tant les effets de Fukushima sur la santé seront faibles, mais un effet psychologique positif, car les Japonais ont été tellement matraqués , tout comme nous, par les antinucléaires qu’ils risquent de le payer par de l’angoisse et des comportements à risques destructeurs, comme cela a été le cas à Tchernobyl. Le suivi médical les aidera à surmonter leur peur.

  2. Robert dit :

    BMD

    Vous me faites marrer à réciter vos mantras, Toujours rien à dire sur la situation des 80000 évacués ? Quand au peuple japonais, il est en train de se rendre compte que vivre sans le nucléaire est possible ….. surtout que cette énergie est un désastre économique à défaut d’être aussi meurtrier que le charbon selon vous et dont on attend toujours les chiffres.

  3. BMD dit :

    Robert, il n’y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre. Donnez-vous la peine de chercher, et faites un minimum de bibliographie au lieu de récuser tous les documents que l’on vous indique parce qu’ils ne figurent pas dans la liste recommandée par votre Gourou préféré. Donnez vous la peine de lire le rapport de psr que j’ai indiqué à DDQ, et regardez sur Google à Coal risks
    Les 80 000 évacués reviendront pour la plupart, car il n’y a aucun danger pour eux sauf peut-être très localement et leurs maisons n’ont pas été détruites, sauf tsunami. Mais ils vivront dans l’angoisse que crèent perpétuellement des gens comme vous, et cette angoisse sera plus destructrice que la radioactivité. Mais bien sûr, comme Ponce-Pilate, vous vous en laverez les mains.
    Peut-être comprendrez-vous enfin sur vos vieux jours que les normes officielles à ne pas dépasser pour la radioactivité sont très en-dessous du danger médical. Il n’y aurait pas de discussion sur les dangers des faibles doses ( <100 mSv en une fois) si leurs effets étaient décelables statistiquement. Ils sont par conséquent très faibles.
    Bien sûr que vivre sans le nucléaire est possible, tout comme vivre sans le charbon. Mais au vu des dangers, il vaut mieux vivre sans le charbon. Quant au "désastre" économique, il représente très peu de chose par rapport au chiffre d'affaire des énergies à l'échelle mondiale, et même à l'échelle du Japon. Le charbon est un désastre humain à l'échelle mondiale et sera aussi un désastre économique à l'échelle mondiale, sauf à croire à l'inexistence de l'effet de serre.

    • Robert dit :

      «  »" », il n’y a pire sourd que celui qui ne veut rien entendre »" »"

      Vous parlez de vous là.

      «  »" »Les 80 000 évacués reviendront pour la plupart, car il n’y a aucun danger pour eux sauf peut-être très localement et leurs maisons n’ont pas été détruites »" »"

      Quand ? En attendant ils sont sans domicile ni ressources et ostracisés, j’aimerai vraiment que vous soyez dans la même situation, vous changeriez vite de litanie.

      «  »" »Quant au « désastre » économique, il représente très peu de chose par rapport au chiffre d’affaire des énergies à l’échelle mondiale, et même à l’échelle du Japon. »" »"

      A l’échelle mondiale, le nucléaire c’est peanuts ce qui n’empèche pas qu’il ne soit pas rentable, à l’échelle du Japon la catastrophe de Fukushima est un désastre économique, elle a déja mis à bas TEPCO, va induire une augmentation des impôts et je ne parle pas des désagréments connus par Toyota et autres poids lourds (et moins lourds) de l’industrie japonaise

      Vous êtes vraiment fort pour le grand n’importe quoi mon petit BMD.

  4. Tilleul dit :

    Pour ceux qui s’intéresse au sujet, vous pouvez consulter le classement de la Silicon Valley Toxic Coalition avant de choisir votre fournisseur.

    http://solarscorecard.com/

    Le premier est évidemment allemand (SolarWorld) mais les grands du solaire chinois s’en sortent assez bien vu qu’ils sont là pour la durée (ce que ne cherche pas Jinko Solar qui a semble-t-il bati son business model sur le concept très chinois de l’usine jetable)…

  5. Dewarrat dit :

    A Tchernobyl,la zone est toujours inhabitable.La chine construirait deux usines à charbon par semaine et prévoirait de construire septante usines nucléaire d’ici vingt ans,pour certain cela serait anodin?

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2014 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.