L’industrie électrique allemande favorable à la sortie du nucléaire

Posté le 25 mai 2011 dans la catégorie:En chiffres. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Angela Merkel a enfin mis une concession sur la table. La chancelière allemande négocie avec les producteurs d’électricité, pour leur faire admettre qu’une sortie du nucléaire d’ici 2022 est possible. Et elle a une arme imparable: selon la presse allemande, le gouvernement se prépare à abandonner la taxe sur l’énergie nucléaire qu’il avait imposé aux producteurs, en échange d’une prolongation de la durée de vie des centrales. Une dîme annuelle de 2,3 milliards d’euros qui amputait fortement la rentabilité des industriels. Ceux-ci sont désormais officiellement favorables au calendrier de sortie du nucléaire imposé par Merkel.

Depuis Fukushima, le nucléaire est mal en point en Allemagne. Le gouvernement a ordonné la fermeture immédiate de sept centrales âgées. De plus, six réacteurs sont en arrêt pour maintenance: seuls 4 des 17 réacteurs allemands produisaient de l’électricité ces derniers jours. Trois devraient reprendre du service au cours des jours qui viennent. Selon une note de la Barclays Bank, l’Allemagne a accru l’usage du lignite et le recours aux importations d’électricité nucléaire depuis la France (et charbonnière depuis la oOlogne), pour compenser la faiblesse de sa production intérieure. En milieu de journée, l’Allemagne redevient exportatrice, avec des installations solaires qui délivrent 6000 MW grâce au beau temps qui sévit sur l’Europe.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , ,

Lire également

25 Réponses pour “L’industrie électrique allemande favorable à la sortie du nucléaire”

  1. [...] Via Scoop.it – Environnement par la CFTC HUSAngela Merkel a enfin mis une concession sur la table. La chancelière allemande négocie avec les producteurs d’électricité, pour leur faire admettre qu’une sortie du nucléaire d’ici 2022 est possible. Et elle a une arme imparable: selon la presse allemande, le gouvernement se prépare à abandonner la taxe sur l’énergie nucléaire qu’il avait imposé aux producteurs, en échange d’une prolongation de la durée de vie des centrales…Show original [...]

  2. BMD dit :

    Lignite plus importations.Combien de morts supplémentaires en Europe?

  3. BMD dit :

    Robert, vous n’avez toujours pas admis que les fumées des centrales à charbon, et en particulier de lignite, tuent CHAQUE ANNEE beaucoup plus de personnes en Europe que n’en fera jamais au total Tchernobyl, et à plus forte raison Fukushima au Japon, qui n’en fera pobablement pas dans la population. Je vous ai cité quelques articles sur la question. Les avez-vous lu? L’augmentation de l’utilisation du lignite en Allemagne, qui est déjà en route, aura plus de conséquence sur la mortalité en Allemagne, et en Europe car les nuages ne s’arrêtent pas à la frontière n’est-ce pas, que Fukushima au Japon;
    Votre problème, c’est que vous êtes plus sensible aux opinions qu’aux faits. S’il y avait un puissant mouvement d’opinion s’opposant à l’utilisation du charbon, vous seriez anticharbon au lieu d’être antinucléaire.

    • Robert dit :

      BMD

      C’est bien ce que je dis vous nous sortez du grand n’importe quoi. De surcroît, vous spéculez sur un tas de choses pour défendre votre idéologie sans avoir la moindre idée de ce que vont (font déja) faire les Allemands. Je vous signale quand même que les émissions de CO2 allemandes sont en baisse de 16% sur la période 1990/2007 alors que les notres sont en augmentation de 4.9% sur la même période.

      Je ne suis pas antinucléaire, je reconnais que le nucléaire peut avoir des qualités, mais je ne suis pas pour un nucléaire dont la sécurité n’est pas assurée à 200%. l’AIEA vient d’ailleurs d’éplinger les japonais sur la légèreté de la conception de leurs centrales face au risque de tsunami. Je n’aborde même pas le volet économique car avec vous ce n’est pas la peine.

  4. [...] en Allemagne, on a débattu et on envisage de sortir du nucléaire d’ici 2034 pour la Suisse et 2022 pour l’Allemagne. En France, on s’en fout , on préfère s’indigner de la suppression de radars sur les routes [...]

  5. BMD dit :

    Impossible de vous faire une réponse très détaillée, je me fais jeter. En bref, 1990 n’est pas une date de référence pour l’Allemagne, car c’est à partir de cette date qu’elle a commencé à digérer l’Allemagne de l’Est, très peu efficace énergétiquement.
    Pour la période de 2006 à 2010, la production par tête est passée de 10,29 à 9,79 pour l’Allemagne, de 6,22 à 5,74 pour la France. La diminution est donc relativement plus importante en france qu’en Allemagne.
    Les estimations de l’augmentation pour l’Allemagne dues à la sortie du nucléaire sont de l’ordre de 30 à 40 millions de tonnes par an d’ici 2020. Il y a pas mal d’articles là-dessus, dont un dans La Recherche. çà se trouve sur internet.
    L’augmentation de la contribution du charbon et du lignite est prévue, ainsi que l’augmentation des importations( France, Pologne en particulier). Il y aura donc plus de morts(bien plus que n’en fera Fukushima.)
    Le coût de Fukushima sera de l’ordre de 50 milliards de dollars. Le coût de la sortie du nucléaire sera du même ordre pour l’Allemagne. Sans parler du coût du démantèlement ( mais Yves Cochet a dit que ce n’était pas un problème; il n’y a qu’en France qu’il ya un problème pour le démantèlement?)
    Conclusion: l’Allemagne s’inflige pour des raisons psychologiques un fardeau au moins égal à Fukushima, et même plus considérable en ce qui concerne les dangers sanitaires.
    Toujours pour des raisons psychologiques, EELV et les masos de ce pays veulent imposer un fardeau encore plus grand à la France.

    • Robert dit :

      On s’en fiche de la production par tête. cette mesure comporte un énorme biais. A production égale un pays qui voit sa population augmenter aura un meilleur résultat par habitant que celui qui aura une population décroissante. Seul compte ce qui est effectivement rejeté dans l’atmosphère.

    • Robert dit :

      «  » » »Le coût de Fukushima sera de l’ordre de 50 milliards de dollars » » » »

      Personne ne sait combien va coûter Fukushima.

      «  » » »L’augmentation de la contribution du charbon et du lignite est prévue, ainsi que l’augmentation des importations( France, Pologne en particulier). Il y aura donc plus de morts(bien plus que n’en fera Fukushima.) » » » »

      Cessez donc vos strawman débiles, et sans fondements. Prouvez moi que l’augmentation de l’utilisation du charbon fera plus de morts en Allemagne…

      Autre chose les français semblent être pour une sortie progressive du nucléaire

      http://www.leparisien.fr/environnement/62-des-francais-pour-une-sortie-progressive-du-nucleaire-05-06-2011-1481380.php

      • BMD dit :

        Vous ne manquez pas de souffle. Mais si vous vous fichez de la production par tête, alors il faut encore un peu plus enfoncer l’Allemagne, dont la production totale est de l’ordre de 800 millions de tonnes de CO2 par an contre 350 pour la France. N’auriez vous pas un petit défaut dans vos circuits logiques?

        • Robert dit :

          Vous êtes bouché ou quoi ? les Allemands ont une attitude face aux émissions de CO2 meilleure que la notre. Ils ont uneattitude baissière alors que nous l’avons haussière malgré notre nucléaire. Regardez maintenant les progrès des énergies renouvelables en Allemagne par rapport à ceux de la France.

          • BMD dit :

            voici du nouveau  » la baissière attitude ». C’est bien cela que je reproche aux Allemands: des attitudes qui ne se traduisent que très peu dans les faits! En 2007, Sigmar Gabriel promettait une baisse de 40 % de la consommation énergétique allemande pour 2020. En fait elle n’a fait qu’augmenter depuis, sauf en 2009 pour raison de crise. Quant aux progrès des énergies renouvelables en Allemagne par rapport à la France, si au lieu de confondre systématiquement les ENR avec l’éolien vous regardiez le bilan réel, vous verriez que la part des ENR dans le bilan énergétique n’est pas supérieur en Allemagne à ce qu’il est en France.
            Quant à l’augmentation de la mortalité du fait de l’utilisation accrue du charbon, lisez au moins une fois l’article de The Lancet que je vous est conseillé: 30 morts par an et par TWh supplémentaires. Cela fait 4500 morts supplémentaires par an si le nucléaire est remplacé intégralement par du charbon. Cela ne sera heureusement pas le cas, il sera probablement possible de se limiter à 2000 morts par an! Pensez-vous qu’il y aura 2000 morts par an du fait des radiations de fukushima dans les années qui viennent?

    • Tilleul dit :

      C’est pas la première fois que je vous prend en flagrant délit de statistiques farfelues…

      http://dataservice.eea.europa.eu/pivotapp/pivot.aspx?pivotid=475

      entre 2006 et 2009 (les données pour 2010 sont encore en cours de comptage) on est passé de 8.7 à 8,0 pour la France alors que l’Allemagne passait de 12.1 à 11…

      Au passage on voit que les émissions de la France et de l’Allemagne sont sensiblement égales…

      • BMD dit :

        Tilleul, qu’est ce qui vous pousse à constamment chercher à emberlificoter les gens? Les données que je cite sont des données de CO2 et non de je ne sais pas trop quoi comme les vôtres) . Elles sont tiréescelles des key world energy statistics de l’iea ( http://www.iea.org). Les contestez-vous? Une erreur de ma part cependant, il faut décaler d’un an ( 2006 = 2005, 2010 = 2009) car en effet la dernière année validée est 2009 ( les key statistics de 2010 contiennent les données de 2009).

        • Tilleul dit :

          Euh c’est plutot vous qui essayait d’embrouiller les gens en prenant délibérément les estimations de l’IEA plutot que les inventaires de Kyoto (et j’ai déjà fait plusieurs fois cette remarque)… J’ai donné le lien vers les données que la France déclare à l’union européenne (EEA) et qui sont vérifiés… Les données de l’IEA sont des estimations et ne prennent pas en compte une bonne partie des émissions des pays (surtout que dès que ça rentre dans l’espace Schengen, l’IEA est un peu perdu)..

          • BMD dit :

            Tilleul, arrêter de vous foutre du monde. Les données de votre lien sont des données de CO2 eq, pas de CO2. Elles incluent donc le méthane, les oxydes d’azote, les fluorocarbones, etc….Donnez-nous donc les données de CO2 de l’EEA, comme çà chacun pourra les comparer avec celle de l’IEA. Nous verrons alors si elles sont si différentes.

          • Tilleul dit :

            Quel est l’intérêt d’enlever une bonne partie des émissions de CO2 et la totalité des émissions des autres gaz à effet de serre ?

  6. Robert dit :

    BMD
    Donnez moi, svp, la référence exacte de l’article du Lancet que vous citez je ne le retrouve pas.
    4500 morts supplémentaires par an en Allemange et directement liées au charbon me semble outrageusement exagéré.

  7. BMD dit :

    Tilleul, çà a l’intérêt de se référer à l’objet de la discussion ,c’est-à-dire les émissions de CO2 , et donc de ne pas tricher, ce qui est une mauvise habitude dont vous devriez vous défaire! A propos, vous n’avez toujours pas donné votre estimation du coût du démantèlement d’un réacteur en Allemagne ( il y en a 22?). C’est bien dommage. Vous étiez beaucoup plus disert au sujet du coût du démantèlement des réacteurs français, impossible à supporter tellement c’était élevé selon vous. Mais de l’autre côté du Rhin, ç’est parfaitement gérable a déclaré Yves Cochet!
    Vous n’avez d’ailleurs toujours pas donné non plus votre estimation de la mortalité qui sera induite par les radiations dans la population japonaise.

    • Tilleul dit :

      Non l’objet des discussions c’est le réchauffement climatique et les gaz à effet de serre dont la dangerosité est exprimé en équivalent tonnes de CO2. Le CO2 en tant que tel on s’en fiche, c’est uniquement le gaz à effet de serre qui nous préoccupe… Comme si il faudrait ne pas compter les fuites de gaz réfrigérant des installations d’enrichissement d’uranium au motif que ce n’est pas du CO2 mais de l’équivalent CO2 !

      Les dépenses de démantellement il faut les payer qu’on sorte du nucléaire ou non à cause du vieillissement des matériaux, les centrales nucléaires ce sont des installations industrielles, pas des cathédrales…

      • Tilleul dit :

        Estimation japonaise : près de 100 000 évacués et une compagnie d’électricité au bord de la faillite…

  8. BMD dit :

    Robert, je continue… Regardez en particulier la figure 3. Il y a bien d’autres publications sur la question, mais celle-ci est synthétique et provient d’un des meilleurs journaux médicaux.
    Remarquez bien qu’en réalité, la mortalité est supérieure à celle indiquée ( 30 morts par TWh et par an), car il n’est pas tenu compte des problèmes de santé liés au transport et au stockage du charbon et de ses déchets, ni à la production de ce charbon.
    Si vous y avez accès, vous devriez aussi lire l’article de George Monbiot dans The Guardian du 5 Avril. G.M. est un antinucléaire qui vient de virer sa cuti, car il vient de réaliser qu’il s’est fait outrageusement rouler dans la farine par les antinucléaires au sujet des dangers réels de la radioactivité. Il dit entre autres qu’il n’y a aucune base scientifique dans leurs affirmations et que la méthode pratiquée a été la même que celle des climatosceptiques C’est dommage que DDq ne fasse pas un commentaire de cet article , mais en bon écologiste, il pratique le tri sélectif sans doute.

    • Robert dit :

      J’ai déja lu nombre d’articles farfelus et celui-ci écrit par un économiste nucléophile en fait partie. Je vous laisse deviner en quoi il cloche (c’est flagrant).

  9. BMD dit :

    Non, je ne devine pas. Expliquez moi!

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.