Tepco a demandé —après l’accident— d’agrandir sa centrale

Posté le 4 avr 2011 dans la catégorie:Coup de gueule. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Il ont un drôle de sens de l’humour, chez Tepco… Le vice-président a fait savoir lundi que sa firme renonçait à agrandir sa centrale nucléaire de Fukushima Daiichi… L’opérateur, qui alimente la région de Tokyo (38 millions d’habitants et 70% du PIB japonais) a déposé une demande en mars dernier pour ajouter deux réacteurs aux six qui étaient en état de marche avant le séisme et le tsunami.

Vous voulez la meilleure? Selon l’agence Kyodo, le plan d’extension a été soumis par Tepco APRES l’accident… Car il fallait se dépêcher avant la clôture de l’année fiscale 2010, le 31 mars. Inutile de dire que les autorités de la préfecture de Fukushima, qui se coltinent la gestion des évacués «nucléaires», en plus des cadavres et des réfugiés du séisme/tsunami, n’ont pas apprécié. Lundi, le vice-président de Tepco a donc fait savoir que sa firme a changé d’avis. «Nous pensons maintenant qu’il est impossible d’ajouter des réacteurs», a expliqué Takashi Fujimoto, qui doit se sentir très très seul pour affronter les médias et le gouvernement japonais, vu que son patron s’est fait porter pâle depuis le 13 mars dernier…

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , , , , , , , , ,

Lire également

7 Réponses pour “Tepco a demandé —après l’accident— d’agrandir sa centrale”

  1. BrunoF dit :

    Euh, c’est pas un poisson d’avril ?
    Ils sont complètement inconscients, chez Tepco ?

    Ce n’est même pas une question d’être pro, anti ou « neutro »-nucléaire, mais lorsqu’on voit en photo l’état de la centrale à l’heure actuelle, comment peut-on imaginer une seule seconde « ajouter des réacteurs » à une zone complètement dévastée, à des bâtiments à moitié en ruines ?
    Il est clair que les réacteurs existants (qu’ils aient fondu ou non, à la limite ce n’est même pas la question) ne seront très certainement jamais remis en service – tout bêtement parce que c’est impossible.

    Bref, voir que ce sont des fous furieux pareils qui géraient des centrales nucléaires (et qui continuent à le faire…), ça interloque…

    • toxymoron dit :

      « voir que ce sont des fous furieux pareils qui géraient des centrales nucléaires »
      C’est un peu ce qui me console. La centrale se prend un séisme force 9, un tsunami de 10m, est gérée par une bande de fous furieux, et malgré tout cela, pas de victimes, pas de catastrophe immédiate.
      (cela montre aussi le côté « Frankenstein » du nucléaire: une fois que cela s’emballe, il est plus que compliqué de maîtriser à nouveau la situation, et tout cela pour un coût qui défie l’imagination).

      • Robert dit :

        Non tout va bien, TEPCO est en train de contaminer petit à petit une région esentielle dans l’agirculture japonaise,le démantèlement (après prise de contrôle ce qui n’est pas pour demain) va coûter une fortune que paieront les générations suivantes sans compter les effets sur la sané à long terme; tout est parfait dans le meilleur des mondes…

        • toxymoron dit :

          Nous sommes d’accord: le monstre de Frankenstein court toujours et on n’est pas près à le rattraper.

  2. BrunoF dit :

    Pas de victimes, ben si, on a déjà retrouvé des cadavres dans la centrale (ben oui, quand on veut faire de la mauvaise foi, on peut toujours aller encore plus loin ^^)

    Quant aux coûts induits par le démantélement (et tous ceux en cours pour tenter de juguler les fuites radioactives), je me demande si ça ne nuit pas sérieusement à l’argument « nucléaire = électricité pas chère ». Sans même parler du traitement des déchets…

  3. elfe dit :

    la gestion des déchets ……..areva se garde bien de donner des détails concernant ce sujet et pour cause !
    l’uranium usé nécessite 6 ans de refroidissement en piscine à 25 degrés. puis vitrification et on le planque où on peu ! si possible loin des enfants…….
    le MOX , lui, c’est beaucoup plus « drôle » : il barbote 100 ans dans sa piscine ! si si ! 100 ans ! autrement dit ce sont les petits-enfants qui auront à gérer cet héritage qu’ils ne peuvent refuser en plus. et dans 100 ans, ils devront trouver l’énergie pour vitrifier (le programme areva à terme c’est 4900 tonnes de mox…..) avant de bien le planquer ! 240 000 ans de radioactivité…….
    source : la gazette du nucléaire, mox usé (sur google)

    toujours pro nucléaires ?

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.