Quand les pétroliers aiment le soleil

Posté le 27 fév 2011 dans la catégorie:A la Une. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

La centrale solaire à vapeur de GlassPoint Solar © GlassPoint Solar

La centrale solaire à vapeur de GlassPoint Solar © GlassPoint Solar

Le solaire au secours du pétrole, acte 2. En septembre 2009, je vous avais raconté que le géant du pétrole américain Chevron s’offre une centrale solaire en Californie (qui doit commencer à produire cette année). La firme GlassPoint Solar lui emboite le pas: elle a inauguré une centrale solaire capable de fournir de la vapeur à 250°C pour aider à l’extraction d’hydrocarbures lourds. Selon la firme, son système permettrait de fournir de la vapeur d’eau aux pétroliers, à un coût inférieur à celui du gaz qu’ils brûlent aujourd’hui pour sortir les huiles lourdes du sous-sol. Un premier prototype de 300 kilowatts thermiques a été construit en Californie en six semaines. A terme, une centrale sans stockage de pleine capacité devrait réduire de 30% la quantité de gaz brûlée sans changer de mode opératoire. Une étude de Shell a montré l’an dernier que l’économie peut atteindre 80% en augmentant la pression de vapeur le jour (avec un centrale solaire plus grande) et en réduisant la puissance de gaz la nuit. Et ces centrales ont un coût très raisonnables puisqu’elles n’ont pas de turbine de production d’électricité. Celle de GlassPoint est enfermée dans une gigantesque serre pour protéger les miroirs de l’abrasion par les poussières.

Extraction d'huiles lourdes avec de la vapeur d'eau (solaire/gaz) © GlassPoint Solar

Extraction d'huiles lourdes avec de la vapeur d'eau (solaire/gaz) © GlassPoint Solar

L’enjeu est de taille puisqu’en Californie, l’extraction de pétrole représente 9% dela consommation de gaz de l’Etat. Surtout qu’il y a probablement à grignoter quelques subventions dans le cadre des programme d’aide au solaire, sans compter les économies de taxe carbone, puisque la Californie aura l’an prochain un système de quota d’émissions. Brûler moins de gaz pour toujours plus de pétrole, ils sont trop forts ces pétroliers!

Lire: Le soleil au secours du pétrole, sept. 2009.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , ,

Lire également

26 Réponses pour “Quand les pétroliers aiment le soleil”

  1. Cleantuesday dit :

    Le 8 mars 2011, Cleantuesday accueille les starts up Cleantech irlandaises a quelques jours de la fete nationale irlandaise

    http://cleantuesdayparis.fr/event/

  2. Tilleul dit :

    C’est une révolution discrète mais la chaleur solaire est effectivement arrivée à des niveaux de prix comparables à ceux de la chaleur fossile pour les applications industrielles (sauf que le prix du solaire est garanti sur 25 ans et que son prix ne dépend pas d’énormes subventions comme c’est le cas pour le gaz, le charbon ou le pétrole).

    • BMD dit :

      Je ne savais pas que les carburants étaient subventionnés en France!

      • Tilleul dit :

        Les carburants automobiles c’est même la triple peine !

        - subventions directe aux pétroliers (même de la part de la France qui ne fait pourtant pas franchement partie de l’OPEP on est dans des aides qui se comptent en centaines de millions d’euros!)

        http://www.amisdelaterre.org/IMG/pdf/AT_subventions_publiques_aux_fossiles_sept2009.pdf

        - subventions à l’usage puisque les taxes sont trop faible pour compenser la maintenance des infrastructures routières et les dégats de la route

        - subventions aux constructeurs automobiles

        • BMD dit :

          Tilleul, et quel est le montant de la TVA et de la TIPP pendant le même temps? Des dizaines de milliards d’euros par an
          Mais faire un bilan entrées -sorties en toute impartialité n’était pas le but des Amis de la Terre, n’est-ce pas?
          Que le gouvernement donne de temps en temps un coup de main à une industrie qui lui rapporte tant, ce n’est pas idiot. Et les taxes lui permtent même de subventionner de plusieurs milliards d’Euros par an, soit bien plus que les fossiles, de l’éolien et du solaire qui ne lui rapportent rien. Les Amis de la Terre ont-ils fait une étude, impartiale s’entend, sur la question?

          • Tilleul dit :

            La TVA toutes les énergies les payent, vous ne voudriez tout de même pas que seuls les énergies renouvelables soient assujetties à la TVA et que les fossiles en soient exonérés ! C’est quand même plus que gonflé comme demande !

            Dans beaucoup de cas c’est même plutôt à rajouter dans les subventions directes aux énergies fossiles puisque si le gaz a une TVA à 5,5% si vous voulez produire votre propre énergie ou l’utiliser plus efficacement vos dépenses peuvent assez souvent être à 19,6…

            Sur le point particulier de l’essence pour voiture les routes elles ne se construisent, ni ne s’entretiennent toutes seules non plus… Pareil pour la signalisation et l’éclairage routier… Et avec ça je n’ai même pas besoin de ramener les frais liés à la sécurité routière, à l’emprise de terrain ou à l’imperméabilisation des sols (les routes et les parkings ont comme fonction essentiels de transformer l’eau de pluie en eau polluée à traiter et de temps en temps il y passe des voitures…).

            Réfléchissez un peu, l’essence est moins cher que l’eau minérale, comment vous voulez réussir à payer tous les postes précédents uniquement avec des sommes aussi ridicules.

            Avec les expériences d’écoquartiers voire de villes sans voitures qui on commence à se multiplier on sait même constater que cette évidence se retrouve directement dans les livres de comptes publiques…

            Ce qui est d’ailleurs très amusant c’est qu’il n’y a jamais eu vraiment d’intérêt des gouvernements pour quantifier toutes ses subventions, il y a eu deux trois rapport de l’union européenne, évidemment les travaux de l’administration Obama qui trouvent chaque jours un nouveau milliard d’argent publique qui vient dans les caisses de ce qui est pourtant l’industrie la plus riche du monde… En fait c’est seulement depuis 2010 que l’OCDE a été chargé de regarder l’état des subventions au monde fossile et ce qui est assez amusant c’est qu’ils en trouvent tellement qu’ils en viennent à utiliser le pourcentage de PIB comme unité de compte…

        • Robert dit :

          Tilleul,

          il vous faut apprendre à ire une étude correctement et à en tirer des conclusions honnêtes et impartiales…

      • GML dit :

        Votre étonnement est légitime. Je croyais même au contraire que le carburant était largement taxé et qu’il était une des grandes ressources financières de l’état pour alimenter ses caisses que tout le monde ponctionne allègrement.
        A en croire Tilleul, j’ai donc dû me tromper…
        Quand l’idéologie aveugle …

        • Nimch dit :

          « Quand l’idéologie aveugle … »

          Prenez donc 5 minutes à réfléchir au dernier commentaire de Tilleul, ça pourrait vous décrotté les yeux, enfin, pas sûr, faut p’tet y aller au burin dans votre cas.

          • GML dit :

            Et il ne vous viendrait pas à l’idée de réfléchir vous même 5 minutes sur les « arguments » cousus de fils blancs de Tilleul… Plus c’est gros mieux ça passe, surtout quand on a envie d’y croire par idéologie « anti pétrole ».
            Ce pétrole honni qui est le moteur de notre vilaine société industrielle et qu’il faut combattre au profit bien sûr du merveilleux solaire et de l’éolien miraculeux qui vont sauver le monde en remplaçant le pétrole et le nucléaire.

          • Nimch dit :

            Aucune idéologie anti pétrole de ma part. Je regarde juste ce qui est susceptible du durer, le pétrole pas cher n’en fait pas partie et comme vous dites c’est le moteur de notre société. Plus de moteur, plus de société. Chaos. Famine. Pas envie. Point barre. Ce qui « sauvera » le monde c’est de se réorganiser. Je n’idolâtre ni l’éolien, ni le solaire, ni rien d’autre. Arrêter les caricatures ça ne vous élève pas.

  3. Monrdhil dit :

    C’est un premier pas en direction de la réduction des ressources fossiles. Je me demande si des états comme le Texas vont soutenir une telle démarche …

  4. BMD dit :

    Tilleul, le gros des taxes pour le pétrole, c’est la TIPP. Quant à faire le bilan entre les rentrées fiscales et le coût des routes ou des aéroports, c’est d’un absurde ! Devra-t-on dans votre monde idéal se déplacer en voiture tirée par des boeufs sur des chemins défoncés pour aller d’une ville écologique à une autre leur apporter la nourriture qu’elles ne pourront produire?

    • Tilleul dit :

      C’est tellement caricatural… On lui dit que ce n’est pas normal que quand un camion défonce une route c’est l’argent des piétons qui paient l’essentiel des couts et pas celui des camionneurs et il nous ressort le coup des grottes et des bougies…

      • BMD dit :

        Les camionneurs sont plus souvent des piétons que des conducteurs, et ils vous amènent votre bouffe. S’il y a quelque chose de caricatural, c’est votre obstination à faire des bilans à charge, sauf pour vos chères (dans les deux sens du terme) ENR.

        • Tilleul dit :

          D’un point de vue strictement individualiste : faire payer les pollueurs ça changera strictement rien au prix de ma bouffe vu que j’achète directement au producteur par contre ça fera baisser drastiquement mes impôts locaux…

          • Robert dit :

            tilleul @

            «  » » »faire payer les pollueurs ça changera strictement rien au prix de ma bouffe vu que j’achète directement au producteur » » » »

            Vous ne devez pas manger grand-chose alors surtout en hiver, pas de pain, de pâtes.. . pas de café, pas de thé, pas de chocolat de bière, de vin . Et il n’y a pas que la bouffe donc vous ne vous habillez pas, ne vous lavez pas etc….

            Vous vous foutez gentiment du monde….

          • Tilleul dit :

            Si la majorité de votre budget nourriture passe dans la bière et le chocolat je ne suis pas certain de votre espérance de vie…

            Et est-ce que vous pensez vraiment que votre argument « ceux qui polluent le moins doivent continuer à subventionner ceux qui polluent le plus parce que sinon la civilisation humaine va s’effondrer et on va tous retourner dans les grottes et s’éclairer à la bougie » a encore une quelconque portée au XXIe siècle ?

            Non, soyez un peu honnête, ne plus subventionner les pollutions ça ne changerait rien à la civilisation humaine mais par contre ça permettrait de libérer de l’argent pour d’autres dépenses un peu plus urgentes et nécessaires que de transférer l’argent des comptes publiques vers les actionnaires de l’industrie fossile…

  5. Robert dit :

    Tilleul @

    Non pas ça, ne me faites pas dire ce que je n’ai jamais dit, vous n’êtes pas crédible ne devenez pas malnonnête. C’est quand même bien vous qui avez sorti cette énormité : « faire payer les pollueurs ça changera strictement rien au prix de ma bouffe vu que j’achète directement au producteur « . En disant ça vous vous foutez carrément de la gueule du monde parce que c’est impossible à faire.

    Ps je ne bois aucune boisson alcoolisée (je n’en ai d’ailleurs jamais bu) quand au chocolat c’est de temps en temps mais que de l’artisanal (je sais, ce n’est pas bien).

    • Tilleul dit :

      …donc pour vous non plus ce ne sera pas discernable dans votre facture nourriture alors où est le problème ?

      • Robert dit :

        Tilleul @

        Mais mon pauvre c’est toujours nous qui payons que ce soit directement ou au travers de nos taxes et impôts….

        • Tilleul dit :

          Ce ne sont pas du tout les mêmes personnes qui payent.

          Quand on subventionne l’énergie pour la garder à un prix bas, ceux qui captent les plus gros volumes de subventions sont les plus gros consommateur d’énergie, c’est à dire les riches… Quand on laisse l’énergie à son vrai cout, alors on récupère d’énormes sommes d’argent qui peuvent être réalisé

        • Tilleul dit :

          Ce ne sont pas du tout les mêmes personnes qui payent.

          Quand on subventionne l’énergie pour la garder à un prix bas, ceux qui captent les plus gros volumes de subventions sont les plus gros consommateur d’énergie, c’est à dire les riches… Quand on laisse l’énergie à son vrai cout, alors on récupère d’énormes sommes d’argent qui peuvent être réaloué aux personnes pour qui c’est le plus utile.

          • Robert dit :

            «  » » »Quand on subventionne l’énergie pour la garder à un prix bas, » » » »

            En France ce n’est pas le cas du pétrole en tout cas.

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2016 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.