Le soleil au secours du pétrole

Par Denis Delbecq • 17 septembre 2009 à 9:38 • Categorie: A la Une
© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

Il y en a qui ont quand même de drôles d’idées. Le géant du pétrole Chevron s’offre une centrale solaire de vingt-neuf mégawatts en Californie. Le papier du New York Times ne le précise pas vraiment, mais ce sont des mégawatts thermiques et non électriques, puisque cette centrale qui sera installée à Coalinga produira uniquement de la vapeur qui sera injectée dans le sous-sol pour assister la récupération d’un gisement de pétrole. Si, si, vous avez bien lu, Chevron appelle le solaire au secours de l’or noir (1).

N’y voyez pas la trace d’un quelconque alibi écologique. Enfin, si, Chevron pourra fièrement dire, dans son prochain rapport annuel, qu’il fait plein de trucs pour la planète; « la preuve, on a une centrale solaire ». D’ailleurs, BrightSource, qui va construire cette centrale, compterait Chevron, BP et StatoilHydro (Norvège) au nombre de ses investisseurs. Bref, il y aurait un avenir à la récupération de pétrole assistée par le soleil… M’est avis qu’il faudrait peut-être chercher ailleurs les raisons de ce subit engouement; par exemple dans d’éventuelles subventions au solaire. Je suis peut-être mauvaise langue, mais avouez qu’un géant du pétrole subventionné au nom de la lutte contre les gaz à effet de serre, ça ne manquerait pas de gaz piquants (2).

(1) Bon, c’est quand même mieux que de faire ça avec des centrales nucléaires à la Hypérion.

(2) Finalement, ça ressemble un peu à l’histoire de l’A65 qui a tant déchaîné vos passions depuis quelques jours.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , ,