Navigation et sommeil ne font pas bon ménage

Posté le 9 fév 2011 dans la catégorie:En bref. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Des pilotes qui roupillent aux commandes de leur avion, un cargo qui s’échoue par beau temps, mer belle… Y’a de la fatigue dans l’air. En prime, quelques nouvelles de l’Exxon Valdez.

A ça roupille quand on est aux manettes. En Norvège, la moitié des pilotes d’avion se sont déjà endormis une fois aux commandes de leur avion, selon une enquête de la télévision NRK. Mais bon, il y a des pilotes automatiques, alors personne ne s’en est rendu compte. Mais hier, un navire est allé s’échouer dans le Pas-de-Calais sans que l’équipage réagisse. Il faisait beau et la mer était calme.

Est-ce le résultat d’une grande fatigue ou d’un coup de tafia de trop? La Voix du Nord nous raconte donc qu’un cargo de 88 mètres sous pavillon de Gibraltar, le Musketier, s’est échoué dans la Manche, sur un banc de rochers d’Ambleteuse, à 200 mètres du rivage. Par beau temps et mer calme. Il s’est dégagé tout seul à la faveur de la marée montante, et il est arrivé depuis à Breme. Le navire flambant neuf (lancé en 2006) affiche 5 mètres de tirant d’eau. Il transportait du bois d’Espagne en Allemagne. D’après mes informations, il s’est fait toper lors d’une inspection à Breme, en Allemagne, le 20 janvier dernier, pour cinq manquements à la sécurité. Mais pas au point d’être séquestré par les autorités.

J’en profite pour rebondir sur l’avenir de la sécurité dans l’Est de la Manche, où la présence permanente d’un navire d’assistance est remise en question. Hier, l’Anglian Monarch, envoyé sur les lieux, n’a pas eu besoin d’intervenir. Cette «dépanneuse des mers» est partagée, à raison d’une semaine sur deux, entre les côtes françaises et britanniques. Mais Londres a annoncé qu’elle cesserait de financer sa part —la moitié— du maintien en mer du navire à partir du 1er octobre prochain. Paris n’a toujours pas dit ses intentions: rallonger l’addition à 1,8 millions d’euros, ou laisser le littoral de la Baie de Somme jusqu’à la frontière belge à l’abandon?

Lire: Le détroit du Pas-de-Calais sera-t-il laissé à l’abandon?

PS: Des nouvelles du tristement celèbre Exxon Valdez? Il a encore changé de nom. Après avoir noyé l’Alaska sous le pétrole, il a successivement été baptisé Exxon Mediterranean, SeaRiver Mediterranean, S/R Mediterranean, Mediterranean et désormais Dong Fang Ocean. Fin novembre 2010, il a violemment heurté un cargo en Mer de Chine, il est depuis début décembre dans le port chinois de Dalian. A 25 ans, ce serait peut-être l’heure de la retraite, non?

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , , , ,

Lire également

1 Réponse pour “Navigation et sommeil ne font pas bon ménage”

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.