Sous le pont Jacques Cartier, coule le Prozac

Posté le 28 jan 2011 dans la catégorie:Lecture. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Il y a quelques jours, j’avais fait un point sur le faible impact de la pilule contraceptive dans l’environnement, alors que ses détracteurs protestent du contraire. Cette fois, c’est le Prozac qui figure sur le banc des accusés. Une équipe canadienne s’est penchée sur les effets de cet antidépresseur sur la faune aquatique du Saint Laurent. Grosso modo, les quantités en jeu seraient faibles, l’équivalent d’un grain de sel dans une piscine olympique. Mais il y a assez de molécules pour qu’elles soient détectables dans le fleuve, près de Montréal. Les scientifiques de l’Université de Montréal ont découvert un marqueur biologique qui permettra de savoir si les poissons souffrent d’une toxicité chronique liée aux antidépresseurs rejetés par les humains dans les eaux usées. A moins que cela ne les mette de bonne humeur?

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , ,

Lire également

4 Réponses pour “Sous le pont Jacques Cartier, coule le Prozac”

  1. Gerard Dupin dit :

    Bonjour Denis
    Ne pas oublier les effets de l’homéopathie à des dilutions extrêmement fortes !
    Amitiés
    G

    • Nimch dit :

      A ce propos j’ai entendu un médecin, suite au « affaires » Mediator & Co qui suivent les « affaires » VIOXX & Co et qui précède les prochaines, qui parlait de l’homéopathie, à moins que ce ne soit celui qui dirige la revue Prescrire dans une émission d’Arrêt Sur Image, je ne sais plus peu importe… Donc il expliquait que dans les études épidémiologiques les résultats en terme de soin de l’homéopathie sont équivalents aux résultats des placébos. Il ne disait pas du tout cela en dénigrant l’homéopathie mais est-ce que quelqu’un aurait des infos là-dessus svp ?

      • Robert dit :

        L’effet placebo est bien connu, c’est un effet subjectif dû à la prise d’un médicament (tous les médicaments ont une part de placébo). Les médicaments homéopatiques à cause de leur très grande dilution n’ont plus de principe actif (loi d’ Avogadro); leur effet est donc esentiellement psychologique et on sait qu’un malade qui a le moral guérit plus facilement qu’un malade qui ne l’a pas. Rien que le fait de voir son médecin comporte un effet placébo. Efficace en cas de maladies bégnines mais pas contre le sida ou autre maladie infectieuse.

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.