Le charbon, c’est bon pour la santé!

Par Denis Delbecq • 24 janvier 2011 à 10:55 • Categorie: A la Une

C’est ce qu’affirme une ONG américaine dans un rapport qui dénonce les campagnes contre le charbon de Greenpeace et du WWF dans les pays asiatiques. L’Alliance de consommateurs pour la prospérité globale (CAGP) souligne que le développement du charbon, c’est celui de l’électricité et que la cuisinière électrique, ça évite la pollution intérieure, donc ça sauve des vies.

La CAGP n’a qu’un crédo: les règlements environnementaux sont du protectionnisme, les campagnes pour inciter les pays du Sud à protéger l’environnement sont du colonialisme, et le monde semble désormais aux mains de khmers verts qui veulent empêcher les pays du Sud de se développer. Et c’est bien connu, seul un véritable libre-échange dénué de tout filet de protection pourra amener la prospérité dans les populations qui souffrent.

Sur le charbon, le rapport de CAGP est un modèle du genre. Lutter contre l’usage de ce combustible, c’est condamner les pays pauvres asiatiques à le rester, à «geler l’avenir économique de l’Asie». Car le charbon est ici paré de toutes les vertus, économiques bien sûr, mais aussi sanitaires. Il fallait oser. CAGP cite des chiffres de l’OMS, qui évaluent à 1,5 millions par an le nombre de décès lié à la pollution intérieure, provoquée par les émanations des feux de cuisine ouverts, qui libèrent particules et gaz toxiques dans les foyers. Mais bien évidemment, pas un mot n’est dit sur les conséquences sanitaires du charbon: accidents dans les mines, silicose, pollution atmosphérique… Sans doute par ce qu’on ne trouve pas (facilement en tous cas) de données chiffrées sur l’impact sanitaire du charbon.

L’Alliance des consommateurs se bagarre aussi contre la campagne conduite par la Rainforest Alliance Network en direction des éditeurs américains de livres pour enfant. L’ONG a publié récemment un guide qui recommande les éditeurs qui utilisent des pâtes à papier d’origine certifiée et non issues de la déforestation, et dénonce les autres. Avec le charbon, la pâte à papier est l’autre grand axe politique de la CAGP.

Difficile de savoir, vu son jeune âge, qui est derrière cette prétendue Alliance de consommateurs. Son porte-parole est Andrew Langer, qui est aussi le président de L’Institute for liberty, un think-thank conservateur américain que l’on retrouve, entre autres, derrière les Tea Party. L’autre sponsor officiel de GAGP est Frontiers of Freedom, un autre groupe conservateur connu pour son combat contre la réduction des émissions de CO2 et les lois sur le tabac, qui serait notamment financé par Exxon et Philip Morris.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , , , ,