L’espion des glaces est sur zone

Posté le 9 avr 2010 dans la catégorie:En bref. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Les glaces n’ont qu’à bien se tenir. Après cinq ans d’attente, le satellite européen d’observation des glaces de mer et continentales est en orbite (1). Cryosat-2 a été placé sur orbite hier, depuis le cosmodrome de Baïkonour (Kazakhstan). Objectif, mesurer les variations d’épaisseur des glaces terrestres, de la banquise, et des frontières entre les calottes glaciaires du Groenland et de l’Antarctique et l’océan. Et ce n’est pas rien puisque jusqu’à présent, seules les surfaces étaient correctement mesurées depuis l’espace. Pour accéder au volume —le paramètre le plus important— les scientifiques ne disposaient que de données parcellaires, ou peu précises. Cryosat-2 sera capable d’observer des variations de 7 à 15 millimètres d’épaisseur, jusqu’à des latitudes de 88°. Sa mission devrait durer de trois à cinq ans.

(1) Après l’échec et la perte de Cryosat en 2005, l’Agence spatiale européenne avait confié Cryosat-2 à un avatar de la guerre froide. Un ancien missile soviétique SS-18, baptisée à l’époque «Satan» par l’Otan, reconditionné en lanceur de satellites.?

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , ,

Lire également

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.