Un capitaine écologiste arrêté par les baleiniers japonais

Posté le 16 fév 2010 dans la catégorie:A la Une. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

L'Ady Gil, avant de couler © Institute of Cetacean Research

L'Ady Gil, avant de couler © Institute of Cetacean Research

Ca chauffe dans l’océan Austral. Un militant écologiste de la Sea Shepherd Conservation Society est détenu à bord d’un navire de la flotte baleinière japonaise depuis quelques heures. Il s’était introduit clandestinement sur le Shonan Maru 2, chargé d’assurer la sécurité des baleiniers nippons.

Résumé de l’histoire. Le 6 janvier, le Shonan Maru 2 percute violemment l’Ady Gil, un trimaran futuriste à moteur sous pavillon de la Sea Shepherd. Un marin souffre de côtes cassées et le navire écologiste a coulé. Pour les japonais, il s’agit d’un accident, tandis que la fondation écologistes crie à la tentative d’homicide. Depuis plusieurs semaines, trois navires de Sea Shepherd harcelaient les navires japonais, qui chassent la baleine sous l’égide de l’Institute of Cetacean Research.

Il y a quelques heures, donc, en pleine nuit, un jet-ski s’approche du Shonan Maru 2. L’un des deux hommes à son bord part à l’assaut du navire japonais, déjoue les files anti-abordage et s’introduit sur le bateau. Le capitaine de l’Ady Gil entend ainsi conduire une «arrestation citoyenne» et présenter sa facture au commandant japonais. Une note de 3 millions de dollars, la valeur de l’Ady Gil, qui précise que faute de paiement sous quatre jours, la Sea Shepherd portera plainte pour tentative d’homicide sur les six membres d’équipage de l’Ady Gil. Il est désormais détenu sur le navire japonais, et pourrait bien y rester jusqu’au retour de la flotte au Japon, au printemps. On imagine que le séjour ne sera pas de tout repos. Il y a quelques jours, des militants de la Sea Shepherd avaient tenté de bloquer (de détruire?) le gouvernail et l’hélice du navire sur lequel il est détenu…

A Tokyo, une autre affaire de lutte contre la chasse à la baleine défraie la chronique. Deux militants de Greenpeace sont jugés pour le vol d’un carton de viande de baleine il y a deux ans. Ils avaient réussi à le subtiliser à son propriétaire, un marin de la flotte de chasse à la baleine, pour tenter de démontrer que sous couvert d’études sur les baleines, le Japon se livre à un véritable trafic. Les militants avaient été arrêtés après une conférence de presse de Greenpeace présentant l’affaire.

Il y a quelques mois, le Groupe de travail sur les détentions arbitraires de la Commission des droits de l’homme de l’ONU a adopté un Avis statuant que le Japon a violé à plusieurs articles de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Pendant 23 jours, ils ont été interrogés jusqu’à douze heures par jour, sans avocat et sans que les charges leur aient été officiellement signifiées. Aujourd’hui devant la justice, il risquent jusqu’à dix ans de prison. En revanche, les autorités ont rapidement classé sans suite la plainte de Greenpeace sur le trafic de viande.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , ,

Lire également

5 Réponses pour “Un capitaine écologiste arrêté par les baleiniers japonais”

  1. Marot dit :

    Cela fait donc plus d’un mois et demi que la plainte mentionnée n’est pas déposée.

    Merci pour ce papier qui m’a donné l’occasion de revoir les deux vidéos de l’accident.

    Elles sont plus qu’explicites sur le comportement de l’Ady Gil.

    • Nimch dit :

      Qu’entendez-vous par « plus qu’explicites » ? Aviez-vous besoin des vidéos pour savoir que le petit bateau était là pour emm…der le gros ? Curieusement je m’étais dit à priori qu’ils étaient là pour ça… Pas de surprise de ce côté là. Par contre au moment de l’impact on a l’impression l’Ady Gil est à l’arrêt (ou presque) : il me semble que les mecs sont debout dessus trankilou en train de se faire asperger. Du coup j’ai plutôt l’impression que c’est le gros qui leur fonce dedans. C’est ce que vous appeliez « explicite » ?

      • Marot dit :

        L’Ady Gil marche avant toute. Les deux sillages en font foi.

        • Robert dit :

          Vous avez déja mis les pieds sur un bateau rapide Marot? l’Ady Gil marchait au ralenti, il naviguait moins vite que le baleineir japonais dont la vitesse maxi est de 22 noeuds, regardez bien le sillage de l’Ady Gil vous vous rendrez compte que sa vitesse était très réduite par rapport à ses capacités .

          Sur cette vidéop (au début et jusqu’à un peu plus de la moitié) on voit l’Ady Gil naviguant à une vitesse « normale »

          http://www.youtube.com/watch?v=zNl00CWB0JU&feature=related

  2. pecqror dit :

    Ou comment, un bateau de course pouvant aller à plus de 93km/h,se fait heurter par un baleinier, c’est le lièvre qui se fait heurter par la tortue.
    http://www.lepost.fr/article/2010/01/07/1875021_le-bateau-de-chasse-aux-pecheurs-de-baleine-se-jette-heroiquement-sous-un-baleinier.html

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2018 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.