Un climathon pour les Maldives

© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

On se cotise? Le président des Maldives, d’habitude si prompt à expliquer que son archipel se noie sous la montée des océans, a fait savoir qu’il ne pourra pas se rendre à Copenhague en décembre, pour discuter d’un accord international sur le climat. Explication invoquée, rapporte la BBC, le manque de moyens qui empêche Mohamed Nasheed et ses conseillers de se payer le billet d’avion et le séjour au Danemark.

Les européens pensaient qu’il était important de défendre la Pologne dans les années trente et quarante. Pour chaque menace, il faut regarder les pays en première ligne. Les Maldives sont en première ligne», a expliqué le président des Maldives. Son parlement prépare un projet de taxe verte (habile baptême pour une taxe de séjour) que devraient acquitter tous les touristes, à raison de trois dollars par jour et par personne. Plus de 80% des 1200 îles et îlots culminent à moins d’un mètre au dessus du niveau de la mer…

De fait, les Maldives sont un petit pays (1,2 milliards de dollars de PIB en 2008, selon la Banque mondiale, soit 3600 dollars par habitant). Un pays qui affiche une dette publique voisine du tiers de son PIB, à faire pâlir d’envie nos gouvernements européens en mal de plans de relance… Et la crise financière aurait sérieusement rogné les bénéfices de l’industrie touristique. Bref, il est temps de trouver un généreux donateur pour offrir avion et hôtel pour Copenhague, sans compter quelques menus frais pour supporter la rigueur du climat danois en décembre. Compter quelques dizaines de milliers de dollars (il faut déjà 3500 dollars pour un AR d’Inde au Danemark en business, on trouve des billets à 600 dollars en classe bétail…). Il est temps de demander à notre Arthus national d’organiser un climathon pour les Maldives!

[MAJ] du 10/09/09. Selon le Copenhagen Post, les Maldives pourront profiter d’un fond de plusieurs millions de dollars destiné à aider les petits pays et les pays pauvres à envoyer des représentants au sommet de Copenhague.

23 réflexions au sujet de « Un climathon pour les Maldives »

  1. Avec un peu de malchance, le dernier El Niño aurait fait inonder les îles avant même Copenhague, rendant inutile toute mesure de sauvetage 🙂

  2. Beaucoup de bêtises ont été racontées sur ces iles, et sur leur sort. On a en particulier raconté que des milliers de « réfugiés climatiques » se pressaient aux frontières de l’Australie, car ils se mouillaient les mollets.
    En réalité, le niveau de la mer reste stable dans la région, en dépit des espoirs (?) des propagateurs de mauvaises nouvelles qui voudraient bien en faire un exemple…

    • Votre source est quand même une newsletter de l’amicale des gens qui estiment que la théorie de la tectonique des plaques est une supercherie qui affirme sans vérification ni véritables preuves que toutes les études sur la montée des eaux ont été manipulé par un grand complot mondial visant à faire croire au réchauffement climatique (et à la tectonique des plaques)… Dites moi je me trompes ou vous croyez également que l’homme n’a jamais mis les pieds sur la lune et qu’Obama est né en Afrique ?

      • Vous devenez agressif dés que quelqu’un n’est pas d’accord avec vos croyances (ou vos certitudes plutôt).
        C’est inquiétant.

      • Si vous trouvez que ça c’est de l’agressivité c’est que vous avez du vivre une vie très protégée…

        Et ne m’interrompez pas quand je fais preuve d’une extrême mansuétude en prévenant quelqu’un qu’Internet est le rendez vous mondial des farfelus adeptes des théories du complot et qu’il faut toujours faire attention à ce qu’on y trouve… Si ça tombe gràce à moi il va éviter de dilapider l’argent de ses enfants en croyant aider une fille de négociant vénézuelien à sortir de l’argent d’un compte bloqué d’une banque en Côte d’Ivoire…

    • Voilà encore une bêtise. Je vous conseille de suivre le lien.
      La figure 3 de l’article a comme légende « Sea level records for the stations of Figure 1 to September 2006 », donc les enregistrements du niveau de la mer (qui vont jusqu’à 2008!). La figure laisse penser, comme le suggère aussi Pierre Allemand, que le niveau reste invariable.
      Que nenni.
      D’abord, vous pouvez vous en rendre compte tout seul à http://sealevel.colorado.edu/wizard.php. Vous verrez que le niveau est tout sauf plat.
      Mais si vous remontez la source de ce dessin, et les données de Bureau Australien de la météo, vous allez apercevoir que la-dite figure est en réalité l’estimation à long terme de la hausse du niveau de la mer.
      Donc ce qui reste invariable, c’est l’estimation de la hausse, autour de 5 mm/an pour Tuvalu.
      Ils ont de la chance, avec Le Niño en cours, le niveau baisse temporairement.
      Et deux menteurs de plus de démasqués.

      • De toute façon Tuvalu c’est 0,07 mm/an.
        Et comme dirait l’autre
        « On parle beaucoup de l’élévation du niveau de la mer aux Maldives mais des erreurs humaines y ont été commises. Malgré l’installation récente de marégraphe, je n’ai trouvé aucun résultat de mesure concernant la Polynésie où on devrait ajouter 2mm/an dus à l’enfoncement des atolls. La montée des eaux prévue par les simulations des tenants du réchauffement climatique accéléré est moins grave que la pollution de sociétés comme Goro Nickel en Nouvelle Calédonie. Monaco, qui a un Institut Océanographique, ne craint pas la montée des eaux puisqu’elle va construire un nouveau quartier gagné sur la mer. »
        http://bernardschaeffer.canalblog.com/archives/2009/01/11/9377879.html

      • Ca vous arrive de prendre vos informations sur autre chose que des blogs internet ? Un truc sérieux comme une bibliothèque universitaire par exemple…

  3. Voilà ce ce que ça donne réellement pour les Maldives, sans les trafficage, massage, torture et mascarades de données par Koen
    http://sealevel.colorado.edu/wizard.php?dlon=73&dlat=3&map=t&fit=n&smooth=n&days=360

    Bref, strictement aucune tendance discernable du bruit de fond, à part dans le fantasme des réchauffistes intégristes. Le plus drôle, c’est que c’est le même réchauffiste qui s’indigne qu’on ose évoquer un « refroidissement depuis 8 ans », sous prétexte que c’est trop court, et qui nous montre une « preuve » du RCA « d’un niveau exceptionnel qui s’aggrave depuis 2006 » (donc moins de 3 ans !), alors que le niveau global des mers n’a justement pas augmenté depuis la même date (cf la homepage du même lien).
    Si les arguments des réchauffistes étaient solides, on se demande bien pourquoi, quand ils font autre chose que des attaques ad-hominem et des diversions politico-morales d’une platitude à pleurer, ils n’arrêtent pas d’exagérer et de travestir la vérité.

    • Ah ben oui, miniTAX, c’est évident. C’est comme ça qu’on fait en science : on regarde un graphique et on se dit « bah, c’est évident non »?

      Le problème ? C’est que si on fait les choses correctement, ça ne marche plus. J’ai pris les données du lien que vous avez envoyé et j’ai effectué une régression linéaire. Résultat : la pente sur votre grpahe est de 0.19 +-0.04. Bref, dans tous les cas la pente est positive, située entre 0.15 et 0.23. Voilà ce que ça donne « réellement » pour les Maldives.

      Alors comme ça, aucune tendane discernable du bruit de fond ? Diantre, que vos arguments sont solides ! Qu’allez-vous faire maintenant que les données que vous présentez comme supportant votre discours vont en fait carrément à l’opposé de celui-ci ? Avouer publiquement votre faute ?

      • @Enisor,
        La pente est de 0,19 cm/an, ce qui correspondrait à une hausse de 3,2 cm sur 16 ans alors que l’écart type est de 4,8cm (l’ordre de grandeur se confirme à l’oeil nu), ce qui veut dire que la hausse totale est inférieure au bruit, ce qui veut dire qu’il n’y a AUCUNE tendance. C’est comme si tu prétends grossir de 3 kg en te pesant avec une balance qui donne le poids à 5 kg près, c’est ça que j’appelle « indiscernable du bruit de fond ».
        Quant à ton +-0,04 (sans unité !), je ne vois pas de quoi tu parles, donc « j’avouerai ma faute » quand tu m’expliqueras précisément où elle serait (mais comme d’hab, avec toi, je ne me fais pas trop d’illusion).

        Tu noteras que la hausse moyenne, si elle est avérée (mais ça on ne le saura que lorsqu’elle dépassera l’écart type), a été de l’ordre de 2mm/an sur ces 16 ans, soit ce qu’on a observé depuis plus d’un siècle bien avant l’hystérie climatique. Mais ça n’empêche nullement la FARCE de crier à « l’accélération de la hausse des mers » pour pouvoir réclamer du fric pour « sauver » ces îles (qui vu qu’elles sont de formation coralienne, ont toujours été à 1m au dessus des mers même lorsque celles-ci étaient 130m plus basses il y a 20.000 ans). Mais hé, c’est la « science » climatique.

      • Argh…

        Je rêve ! La valeur de la pente que je vous ai donnée est obtenue (comme dans 99,99% des régressions linéaires) par la méthode des moindres carrés, ce qui signifie que la valeur de l’imprécision que je vous ai donnée correspond justement à l’écart-type. Mais bon puisque vous avez des yeux bioiniques capables de calculer l’écart-type mieux que Maple, que voulez-vous que je vous dise? Et comment diable faites-vous pour l’évaluer « à l’oeil nu » ? Au passage, la valeur que j’ai donnée pour l’imprécision n’a pas d’unités car j’ai donné la pente en grandeurs adimensionnelles aussi. Il faut savoir rester cohérent.

        Quant à la pertinance de la valeur finale, je vous laisse seul juge. Je ne suis pas un pro des valeurs « normales » des changements de niveau des mers.

      • L’écart type ne fait pas +-0.04, arrête de dire n’importe quoi !
        Et dire que la pente (et l’écart type) sont adimensionnelles prouve que tu n’as strictement aucune idée de la signification des calculs que tu fais.

      • Bon et bien voilà : Maple me dit que l’écart-type vaut 0.04. MAtabe me dit qu’il vaut 0.04. Xmgrace me dit la même chose.

        Mais pourquoi diable devrais-je croire des logiciels de calcul scientifique vu que vous, miniTAX, du haut de votre omniscience, nous assénez que l’écart type vaut 10X plus?

        Pour le reste, c’est tellement ridicule que je vous laisse vous amuser tout seul. Je n’ai pas pour objectif de faire votre éducation statistique.

      • Enisor : « Mais pourquoi diable devrais-je croire des logiciels de calcul scientifique vu que vous, miniTAX, du haut de votre omniscience, nous assénez que l’écart type vaut 10X plus? »
        ————————–
        Parce que ce n’est pas un logiciel de calcul qui t’apprend les bases de statistiques que tu n’as pas, donc il ne pourra pas t’empêcher de te couvrir de ridicule.

        D’un, quand les données sont en cm et en années, une droite de tendance et l’écart type sensés modéliser statistiquement ces données ne peuvent PAS être des nombres adimensionnels , c’est toi qui a inventé cette idiotie de toute pièce. De deux, un écart type sigma d’une série de donnée, ça correspond à l’intervalle +-2 sigma dans lequel se trouve 95% des points, c’est de la statistique de base, niveau lycée. Et l’écart type ici, dont l’unité ne peut PAS être autre chose que le cm, ne PEUT PAS être +-0,04 cm, il suffit de regarder le graphique où les points fluctuent de +- 10 cm pour s’en rendre compte. Quant à mon écart-type de 4,8cm, comment je l’ai calculé ? bah en utilisant la fonction écart-type, comme on utilise la fonction moyenne, droite de régression, etc… tout simplement. Mais bon, vu que tu n’es même pas fichu de maîtriser les bases élémentaires de statistiques, autant pisser dans un violon.
        Avec un tel génie, pas étonnant que tu sois brillant en « science » climatique.

      • C’est vraiment trop drôle. D’abord je n’ai pas dit qu’une pente ou un écart-type étaient adimensionnels, mais seulement que je les donnais en grandeurs adimensionnelles.

        Les bases de la stat, je les maîtrise merci de vous en inquiéter. Par contre j’ai des doutes quant à votre compréhension de certains concepts de base. Je crois comprendre vaguement que vous parlez de la largeur de la fonction de distribution. Posez-vous alors la question suivante : quelle signification ont un maximum de probabilité et une variance lorsque l’on fait la moyenne temporelle d’une fonction de distribution dépendant du temps ?

        Bah, vous nagez décidément dans l’ignorance crasse. Allez, je vous laisse à l’écriture de votre prochain article expliquant pouurquoi et comment la méthode des moindres carrés ne permet pas d’estimer correctement la pertinence statistique d’une tendance. N’oubliez pas aussi de nous donner des références nous montrant que la solidification de la glace est endothermique.. Bonne chance !

  4. Et puis le coup des « îles sous les eaux avant 10 ans », c’est un grand classique dans l’arsenal d’armes d’extorsion massive des catastrophistes. Pour preuve, cette archive de l’Ina où on entend : “selon l’ONU, certaines régions du monde vont disparaître avant 10 ans à cause du réchauffement climatique et de la montée des eaux”.
    Si la disparition sous les eaux, l’ONU, le RC sont des choses qui vous semblent bien familier, c’est normal, c’était un clip en … 1989 : http://www.ina.fr/economie-et-societe/environnement-et-urbanisme/video/CAB89027040/rechauffement-terre.fr.html

    Pas étonnant que, depuis tout ce temps, nos climato-réchauffistes soient aussi désespérés de la montée des eaux… qui ne se produit pas. Si le Terrien n’a plus assez la trouille, il risque de ne pas leur payer leur salaire.
    « Dieu rit des gens qui déplorent l’effet dont ils chérissent les causes » (Bossuet).

  5. Il semble bien effectivement :

    1) que l’élévation du niveau des océans, phénomène constant depuis la dernière glaciation, subisse des fluctuations pluriannuelles, et qu’il faut se garder de prendre la dernière valeur constatée comme la seule valable.

    2) que cette élévation est de l’ordre de 1 à 2 mm par an, ce qui fait 10 à 20 cm en 1 siècle. Tous les habitants actuels de Tuvalu auront disparu avant qu’un problème réel commence à se poser. Restons sérieux : même un être aussi peu mobile qu’un arbre ne se laisserait pas prendre à cette évolution du niveau de la mer. Il serait mort avant…

    référence : Holgate, S. J., 2007. On the decadal rates of sea level change during the twentieth century, Geophysical Research Letters, 34, L01602, doi:10.1029/2006GL028492.

    Article commenté ici : http://www.worldclimatereport.com/index.php/2007/02/09/shocking-facts-about-sea-level-rise/


    • 3) que les services Danois, Anglais et Hollandais tablent toutefois sur une hausse de 1m à 1m20 d’ici la fin du siècle,
      4) qu’on constate ces dernières années une hausse vers les 3 mm/an. Si « ces dernières années » ne constituent en effet pas une tendance, il n’y a pas non plus de causes qui permettent d’expliquer cette accélération, hormis une accélération de la fonte.
      5) que les site xorldclimatereport est un site négationniste, même s’il est tenu par le dernier sceptique jouissant d’un minimum de respect auprès de ses collègues.

  6. Il y a des jours où en effet « c’est trop drôle ».

    Rosine à l’envers nous a écrit « C’est vraiment trop drôle. D’abord je n’ai pas dit qu’une pente ou un écart-type étaient adimensionnels, mais seulement que je les donnais en grandeurs adimensionnelles. »

    J’imagine un volume d’un litre, comment le donner en grandeur adimesionnelle ?
    Que j’aimerais comprendre !

    Koen la main dans le sac avoue que « ces dernières années » ne constituent pas une tendance, ouf
    mais c’est pour revenir en cherchant « des causes qui permettent d’expliquer cette accélération » !

    Il faut bien lui dire :
    1) Le phénomène n’est pas établi par sainte Tendance.
    2) Il n’y a pas de tendance.
    3) Il n’y a que de la variabilité, (ce qu’on vous serine pour les températures).
    4) Votre copain Tamino vous sortira une série aléatoire avec des accélérations sans causes quand vous voudrez.

    • Vous êtes bien gentil avec votre ami miniTAX. Moi j’espérais, naïvement, qu’il connaissait les unités des données qu’il utilisait pour tenter de « démonter » l’augmentation du niveau à Tuvalu, données vers lesquelles il donne le lien. Mais bon, on n’est plus à ça près hein…

  7. Ils ne veulent pas qu’on leur paye des petites pépés en plus ?

    Franchement, la farce du réchauffement climatique tourne au burlesque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.