Hadopium ou sarkozium, quel choix pour un nouvel atome?

Par Denis Delbecq • 12 juin 2009 à 11:26 • Categorie: A la Une
© DR

© DR

Recherche nom pour événement éphémère. C’est la petite annonce que pourrait passer une équipe de bombardiers de l’atome basée en Allemagne: après avoir annoncé en 1996 la synthèse —très éphémère— d’un atome artificiel doté de 112 protons, sa découverte a été officiellement reconnue par l’Union internationale de chimie pure et appliquée. La communauté scientifique a désormais six mois pour lui trouver un petit nom.

L’élément a provisoirement été baptisé ununbium. En gros, ça veut dire «un un deux» fusionné avec le suffixe «ium» qui sied à ce genre d’atomes lourds et éphémères. Pas très original, vous ne trouvez pas? On peut faire beaucoup mieux, et profiter de l’occasion pour rendre grâce à une grande figure de l’humanité. Effets de Terre apporte sa pierre au débat avec quelques propositions:

• «hortefenium», pour célébrer l’éphémère élection de ce poids lourd du gouvernement qui refuse de siéger au Parlement européen.

• «hadopium» en souvenir de la désintégration spontanée de cette loi sur le piratage.

• «loppium» en hommage à ce projet de loi qui va transmuter nos vie privées.

• «bayroium» pour corriger l’injuste fission de sa popularité. Mais comme on a déjà le barium, c’est perdu d’avance…

• «segolenium» qui a tant œuvré à la dissociation de son parti.

Mais franchement, je préfère de loin «sarkozium», eu égard à l’énergie fantastique que déploie notre Président pour propager les réacteurs nucléaires français dans des pays douteux.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , ,