Je pisse donc je mange, donc je pisse, donc je mange, etc.

Par Denis Delbecq • 17 septembre 2009 à 22:13 • Categorie: A la Une
© Tomates de Pas-de-Calais © Denis Delbecq

© Tomates de Pas-de-Calais © Denis Delbecq

Âmes sensibles s’abstenir. Je suis tombé par hasard sur une «vieille» publication (août 2009) sur les bienfaits de l’urine en matière d’agriculture. Et c’est édifiant. Des chercheurs basés en Finlande confirment une vieille intuition: l’urine peut être un formidable intrant pour l’agriculture.

Notre trio de scientifiques, qui publient leurs travaux dans le très sérieux Journal of Agricultural and food chemistry, racontent comment ils ont comparé plusieurs méthodes de fertilisation de plants de tomates: intrants minéraux, urine combinée à de la cendre de bois, urine seule et, comme témoin, une parcelle sans aucun apport. Le verdict? La combinaison de pipi humain et de cendres fait aussi bien que les engrais industriels, et quatre fois mieux —en terme de rendement— qu’une culture sans apports d’engrais.

Qu’on se rassure, les tomates nourries à la pisse d’homo erectus ne contenaient —je ne suis pas allé vérifier, mais ils l’affirment— pas de bactérie. Ces tomates affichaient un taux de ß-carotene plus élevé que la tomate engraissée à la chimie, moins de sucre, plus d’ions chlorure. Quand au lycopène, il se moque visiblement de la technique (ou de l’absence de technique) de fertilisation. Nos chercheurs de rappeler que ce type d’expérience à déjà démontré l’intérêt de l’urine humaine sur le concombre, le maïs, le chou et le blé…

C’est décidé. L’an prochain, sur mes terres du grand Nord (de la France), j’irai de temps à autre me soulager en regardant la mer. Parce que cette année, sécheresse oblige (eh oui, le Pas-de-Calais n’a pas beaucoup vu la pluie cet été, j’ai eu du mal à tester le fonctionnement de mon installation de récupération d’eau de pluie pour le potager), mes tomates n’ont pas franchement battu de records de rendement. Il va falloir que j’explique ça à mon petit dernier, qui se fera un plaisir de participer à cette nouvelle étude. Car ici, dans ces colonnes, on paie de sa personne pour prouver ce qui peut être bon pour la planète!

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , ,