Surenchère sur les gaz de schistes britanniques

Posté le 26 sept 2011 dans la catégorie:En bref. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

L’annonce était si spectaculaire que le Daily Mail n’avait pas hésité à annoncer que la découverte de gaz de schistes pourrait faire de Blackpool, la «Dallas du Nord». Las, des experts contestent les évaluations faites par Cuadrilla Resources, qui avait annoncé la semaine dernière la découverte d’un gisement de deux cent mille milliards de pieds-cube de gaz (5500 milliards de mètres-cube).

De fait, cette estimation n’aurait pas été évaluée de manière indépendante, et pour l’heure, la firme qui explore la région de Blackpool, dans le nord-ouest de l’Angleterre, n’y a creusé que deux puits d’exploration. Très insuffisant pour annoncer un gisement de si grande ampleur, pour de nombreux experts, qui estiment qu’à moins d’avoir creusé des douzaines de puits, aucune évaluation sérieuse ne peut être faite. Mercredi dernier, Cuadrilla a néanmoins fait miroiter 120 millions de livres sterling de taxe professionnelle aux élus locaux (160 M€), 5 à 6 milliards de livres d’impôts (7 à 8,4 Md€) pour l’Etat et jusqu’à 5600 créations d’emploi. De quoi obtenir des faveurs de la collectivité publique et contraindre le gouvernement à taire la contestation locale? EN tous cas, il semble bien que chez les chasseurs de gaz de schistes, on continue à raser gratis.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , ,

Lire également

2 Réponses pour “Surenchère sur les gaz de schistes britanniques”

  1. miniTAX dit :

    DDq : « EN tous cas, il semble bien que chez les chasseurs de gaz de schistes, on continue à raser gratis »
    —————————
    Au moins, ça nous change des vendeurs de moulins et autres arnaques renouvelables, qui eux ne rasent pas gratis mais nous coûtent la peau des fesses.

    Du reste, histoire que vous ne en restiez pas dans le slogan, le gaz de schiste, c’est passé de 0% à 25% du gaz consommé aux USA en moins de 10 ans et a permis au consommateur américain de payer le gaz deux fois moins cher qu’en Europe. Avec aussi ce que ça suppose en terme de création d’emplois, de permis d’exploitation et de taxes diverses et variées pour l’Etat. Appeler ça « raser gratis », ça frise quand même l’escroquerie intellectuelle.

  2. Tilleul dit :

    Ils ont plutôt arrêté de le payer plus de deux fois plus cher que les européens…

    http://www.indexmundi.com/commodities/?commodity=natural-gas&months=120

    Et encore c’est sans compter toutes les subventions et autres niches fiscales dont ont bénéficié et bénéficient les gaz non conventionnels aux Etats Unis (credit d’impot sur l’exploration et le développement, Section 29 tax credit, amortissement calculé sur le CA de l’entreprise et non sur la valeur du puit fermé…). On en arrive à une situation très amusante où le Texas est obligé de fermer des écoles pour garder ouvert les puits de gaz…

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2014 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.