Avis de saison cyclonique agitée dans l’Atlantique

Par Denis Delbecq • 20 mai 2011 à 10:57 • Categorie: En bref

Noël en décembre, cyclones atlantiques en été. L’Administration américaine de l’océan et de l’atmosphère (NOAA) a annoncé ses prévisions pour la saison cyclonique qui démarre officiellement le 1er juin dans l’Atlantique. Selon les prévisionnistes américains, la région pourrait connaître entre 12 et 18 tempêtes cette saison, dont dix susceptibles de devenir des cyclones. Six de ces cyclones pourraient atteindre ou dépasser la catégorie 3 (sur une échelle de 5). Selon les prévisions de l’Université du Colorado, 16 tempêtes devraient survenir cette année, dont 9 cyclones (5 majeurs), avec une probabilité de 72% que les côtes américaines soient touchées (contre 52% en moyenne depuis cent ans).

Les trajectoires des tempêtes dans l'Atlantique centre en 2010 © NOAA

Les trajectoires des tempêtes dans l'Atlantique centre en 2010 © NOAA

L’an dernier, 19 tempêtes s’étaient formées dans l’Atlantique-centre, une saison particulièrement active même si les côtes américaines ont été épargnées. Trois cyclones avaient touché l’Amérique centrale, un quatrième (Thomas) a frôlé l’ouest d’Haïti, tandis qu’un cinquième (Igor) est remonté jusqu’à Terre-Neuve.

Le catalogue des prénoms affectés aux tempêtes commence par Arlene. Ensuite, on trouve Bret, Cindy, Don, Emily, Franklin, Gert, Harvey, Irene, Jose, Katia, Lee, Maria, Nate, Ophelia, Philippe, Rina, Sean, Tammy, Vince et Whitney. Au delà de 21 tempêtes, c’est l’alphabet grec qui est utilisé. Ce qui n’est arrivé qu’une fois, en 2005, l’année du terrible cyclone Katrina qui a dévasté la Louisiane et la Nouvelle-Orléans: pas moins de 26 tempêtes ont été baptisées. Il avait donc fallu recourir aux appellations Alpha, Beta, Gamma, Delta, Epsilon et Delta.

Les trajectoires des tempêtes dans l'Atlantique centre en 2005 © NOAA

Les trajectoires des tempêtes dans l'Atlantique centre en 2005 © NOAA

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a défini six listes de prénoms, qui sont réutilisées tous les six ans. Quand une tempête ou un cyclone provoque de gros dégâts ou affiche des pertes humaines, le prénom est retiré de la liste. C’est le cas l’an dernier de Thomas, qui a tué plusieurs dizaines de personnes à Haïti. De la même manière, Igor, qui a tué 4 personnes à Porto-Rico et en Caroline du Nord, a été retiré des registres de l’OMM.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , , ,