Saumon OGM, la bataille de l’étiquette n’est pas jouée

Posté le 29 sept 2010 dans la catégorie:En bref. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Il n’y a guère de doute sur l’issue des procédures d’évaluation du dossier de demande d’autorisation, aux Etats-Unis, d’un saumon transgénique. Elle devrait être favorable, et l’information a fait le tour du monde. Pourtant, les détracteurs de de Frankenfish auront un peu plus de temps devant eux, car l’Agence américaine de l’alimentation et des médicaments (FDA) a fait savoir qu’elle prendrait tout son temps avant de rendre ses conclusions. L’agence a publié la semaine dernière un long document qui ne laisse guère de doute sur l’issue de ses conclusions, affirmant que le saumon «AquAdvantage» ne semble pas poser de risque pour la santé du consommateur, ni de dissémination dans l’environnement, puisque ses œufs —tous femelle grâce à un petit traitement— seront aussi rendus triploïdes —donc stériles— (1).

Reste une autre bataille, qui explique sans doute la prudence de la FDA ces dernières semaines: le poisson OGM et triploïde sera-t-il étiqueté « Frankenfish », ou commercialisé sans mention particulière pour tromper le consommateur?

(1) Triploïde signifie que le génome de l’animal porte des triplets au lieu de paires de chromosomes. Cela s’obtient en provoquant un choc thermique ou de pression sur les œufs. Pour le Comité interprofessionnel français des produits de l’Aquaculture, il s’agit en quelque sorte d’une castration des poissons…

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , ,

Lire également

2 Réponses pour “Saumon OGM, la bataille de l’étiquette n’est pas jouée”

  1. toxymoron dit :

    Bonjour,
    Il sera commercialisé sans mention. La FDA a apparemment la triste réputation d’être très pro-OGM.

  2. [...] This post was Twitted by CabinetGimalac [...]

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.