Le pélican brun n’avait pas besoin de ça

Posté le 8 mai 2010 dans la catégorie:Lecture. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Cette fois, il n’y a plus guère de doute. Les survols de Breton sound, sur les rivages de Louisiane, relevaient vendredi la présence de pétrole émulsionné; le pélican brun, emblème de l’état américain, est mal barré. Comment lutter contre la contamination de ces espaces naturels quasi inaccessibles, les marécages et mangroves, où la vie fourmille? Faut-il nettoyer, au risque d’aggraver la situation, ou laisser faire? J’ai enquêté cette semaine, compte-rendu dans les colonnes du quotidien suisse Le Temps.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , ,

Lire également

1 Réponse pour “Le pélican brun n’avait pas besoin de ça”

  1. Ratmanoff dit :

    ‘ Faut-il nettoyer, au risque d’aggraver la situation, ou laisser faire? ‘
    Oui c’est vraiment la question parce que le décapage des plages c’est pas non plus ça !
    On l’a testé en Bretagne, et puis le pétrole c’est naturel, qu’on le veuille ou non !
    Et franchement il y a pire, même si c’est pas une raison ….

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2019 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.