Allègre et Effets de Terre, le débat n’aura pas lieu

© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

Décidément, je n’ai pas de chance avec Claude Allègre. Il y a une quinzaine de jours, son service de presse avait refusé de m’envoyer son livre en raison du traitement que je lui inflige dans ces colonnes. Livre que j’ai finalement commencé à décrypter il y a trois jours, parce que je devais participer à l’émission « L’objet du Scandale », sur France 2 mercredi soir, animée par Guillaume Durand.

Etrangement, à quarante-huit heures de l’enregistrement (1), j’ai reçu un appel m’apprenant que France 2 a décidé de faire une émission —toujours avec Allègre— sur les préoccupations des français au sujet de l’environnement. Exit donc le journaliste et ses questions qui fâchent, exit aussi —semble-t-il— le politologue Paul Ariès, qui travaille notamment sur la mondialisation et la décroissance. Nous serons remplacés par de « simples français », victimes de la dernière tempête. Seule invitée de la première heure à survivre à ce revirement bien favorable à Claude Allègre, la climatologue Valérie Masson-Delmotte. C’est en tous cas ce qui m’a été dit.

J’avais notamment une question à poser à Claude Allègre. Plutôt que d’insulter les climatologues —et notamment Jean Jouzel— et de donner des leçons de rigueur qu’il ne s’applique pas à lui-même, pourquoi ne crée-t-il pas un laboratoire de recherches en climatologie? Avec son entregent, il n’aurait aucun mal à trouver des crédits. Et on pourrait voir ce qu’il peut apporter à la communauté. Mais visiblement Claude Allègre —comme son acolyte Vincent Courtillot— préfère discuter avec des animateurs du PAF que démontrer, preuves à l’appui, la pertinence de ses idées devant un comité de lecture scientifique. Si ça continue, on va le retrouver ministre de l’environnement après les élections régionales.

En attendant, je poursuis ma lecture attentive de la prose du mammouth du déni climatique. Et j’écrirai ici ce que je n’ai pas eu le loisir de lui dire de vive voix. Ma première impression? Comme l’avaient montré des extraits cités par certains de mes confrères du Monde et de Libé, ce bouquin a été écrit à la va-vite. Truffé d’erreurs, certaines sans conséquence, mais d’autres qui démontrent toute la mauvaise foi du personnage. Au passage, on a bien l’impression que son auteur de chevet n’est autre que le présentateur météo Laurent Cabrol. Sacrée référence de la climatologie moderne!

(1) L’émission est enregistrée quatre heures avant sa diffusion

79 réflexions au sujet de « Allègre et Effets de Terre, le débat n’aura pas lieu »

  1. Merci de nous faire partager vos pérégrinations médiatiques, c’est intéressant.
    Au fait, Allègre n’est pas vraiment sur le terrain scientifique, il refuse par ex de débattre sur les points litigieux de son bouquin. Et je ne pense pas qu’il ait l’envie de faire un labo de climato. Son but n’est pas de rétablir une vérité scientifique (ça se saurait), mais de vendre ses bouquins (truffé d’erreur). Son seul intérêt est de porter une voie dissonante et alternative sur l’écologie et le rôle de l’homme (biocentrisme, anthropocentrisme, etc), et un débat à ce niveau sur la décroissance aurait été bien (je doute que vous auriez pu parlé science avec lui). Donc dommage que cette émission n’est pas lieu. Au fait, vous seriez intervenu en tant que journaliste militant ?
    Mais pitié, éviter de nous faire un débuggage à la Huet, c’est tellement lassant la critique déconstructive.

  2. Non, pas comme journaliste militant. Je me préparais à l’interviewer comme quelqu’un qui connaît le dossier et s’interroge sur un contenu présenté comme scientifique, mais qui ne l’est pas. Quand au déboguage précis fait par mon ancien collègue de Libération (ou par Stéphane Foucart au Monde), il est précieux. Face au mensonge, le rappel des faits est indispensable!

    • Vous m’excuserez mais les « contres explications » de(s) journaliste(s) ne pas plus convaincantes. Titrer « erreurs » là où il y a interprétation c’est plus de l’abus journalistiques que de la contre expertise scientifique. Exemple article du Monde de Foucart (un autre agité du bocal maintes fois baché par ses confrères…. plus fournis techniquement que lui)

      Critique P22 : peut être mais les propos sur le constat présent sont bien dans la revue Science, c’est la partie « future/prévisions » qui sépare Allègre et les auteurs de l’articles

      P68 : jamais aucune étude n’a relevé plus de 150 mill. de tonnes de pertes (ce qui est déja énorme mêmes si ce ne sont que des estimations basées sur moins de 5% de la calotte). Mais la où on rigole c’est quand les contradicteurs oublient de préciser que 2008, 2009 et le début 2010 ont vu cette tendance totalement s’inverser (j’avoue ne pas avoir vu avec quelle ampleur précise). Le bilan est a priori négatif et il est urgent de s’en préoccuper…. Mais déja mêmes les chauffagistes reconnaissent l’absence TOTALE d’impact sur le niveau des mers et leurs erreurs de modèles.

      P68bis. La réponse du journaliste est archi faux. L’optimum Médiéval est avéré et supérieur à celui que nous connaissons. La seule « dispute » tient, et tous les chauffagistes le disent, sur l’étendue du phénomène … se planquant généralement sur l’hypothèse d’absence d’optimum dans l’hémisphère Sud (faute d’études et de répères sérieux) . Le journaliste joue maladroitement sur les mots.

      P73 : barragouinages

      P78: Siegenthaler, Stocker et al., Science, 2005 s’il fallait trouver une étude reconnue… et les mêmes conclusions que le Gros Al’aigre

      P94 : la belle affaire. Le résultat finale du GIEC montre bcq moins de pragmatisme que ces qq lignes de l’AR4

      P109: notre cher Foucard nous refait l’histoire de sa croisade anti IPGP qui l’a amené au final …. à manger son chapeau. Il a la défaite mauvaise et la mémoire courte.

      P138 : sauf qu’aux USA, comme en Italie avant, les météorologues ne sont pas en général des speakrines en jupe courte avec qq connaissances éparses mais des gens diplômés de météorologie. Cela n’en fait pas des techniciens à l’égal des scientifiques qui travaillent pour ou hors du GIEC, mais pas des neuneus non plus. La caricature journalistique est une arme à double tranchant.

      • Vous pouvez rejoindre Courtillot qui vient mentir sans rougir sur france Inter, où il prétendu une baisse des températures.
        Pour l’optimum médiéval, vous n’en savez rien, ni vous ni moi y étions. Donc soit vous acceptez la reconstruction scientifique, qui indique un réchauffement plus faible qu’actuellement, soit vous refusez cette reconstruction, mais vous n’avez plus de valeurs pour cette période.
        Et l’inversion de la tendance pour la glace, ce n’est pas pour tout de suite – sauf si vous confondez tendance et saisons, ou la variabilité inter-annuelle.
        http://arctic.atmos.uiuc.edu/cryosphere/IMAGES/seaice.anomaly.arctic.png

      • Merci pour ce lien très utile sur l’état d’avancement des recherches scientifiques…..modélisées.
        Le seul hic est qu’il n’est en aucune matière un état de recul/avancement de la calotte polaire. C’est le résultat de modélisation sur des mesures parcellaires et indirectes (genre travaux de Mann & all).

        http://nsidc.org/sotc/sea_ice.html
        Pour démontrer que sur des données brutes non bidouillées (1er graphe):
        – le repli…. se replit depuis 3 ans
        – le bilan est encore négatif
        (soit 100% de ce que j’ai dit dans mon post précédent)

        Pour l »optimum médiéval. Bravo pour cette avancée prononcée dans le champs sémantique de la phraséologie primaire de forum (en un mot « science de foire »). Mais, encore une fois non, on sait parfaitement que l’optimum médiéval était bien au dessus de notre siècle) et oui on sait aussi que le phénomène n’était pas que local (Angleterre, Norvège comme vendu par les chauffagistes) et oui une discussion pourrait être ouverte sur son extension à l’époque à l’hémisphère sud et oui dans ce cas la les données seront plus difficile à remonter (les continents, grands témoins des changements climatiques, sont plus rares dans l’hémisphère sud).

        Si je devais rejoindre Courtillot, dont je n’ai pas le commencement du début de la compétence et vous encore moins c’est sur un seul point. Le droit, le devoir, à la confrontation de la démarche scientifique.
        Est il possible de discuter science du climat sur cette planète sans se farcir les extremistes de tous poils, entre les Neo New Ages et anciens gaucho reconvertis tardivement à l’écologie de salon ?
        Et j’ajouterais que si je devais rejoindre le Mammouth Allegre sur un point (et c’est déja une effort êêênorme de ma part) en parfaite connaissance du sujet, c’est sur le niveau lamentable des modélisations statistiques de bon nombre de rapports du GIEC en particulier et des alarmistes scientifiques en général.

      • D’accord pour la démarche et la confrontation scientifique.

        1. Pouvez-vous étayer vos dires sur le soi-disant Optimum Médieval? Je reprends la position du GIEC, étayée par des dizaines de références, comme quoi cet optimum n’était ni maximal ni médiéval, et il n’y a pas de preuves qu’il s’agissait d’un phénomène global (ni du contraire).
        Vous avez quoi comme support non-blogosphérique pour étayer vos dires?
        2. Pouvez-vous étayer vos dires sur la glace en Arctique? Sur la page que vous avez fournie, il y a un dessin (http://nsidc.org/sotc/images/extent_graph_2009.png) qui montre bien que l’étendu de la glace en 2007, 2008 et 2009 reste largement en-dessous des moyennes climatiques.

      • En attendant Fetrocho, vous ne m’avez toujours pas fourni de courbe d’évolution des teneurs en vapeur d’eau de la troposphère! Vous ne pouvez pas ou vous ne voulez pas?

      • Si vous ne savez pas ouvrir un lien ou lire les graphes que l’on vous balance, je ne peux hélas pas grand chose pour vous.
        Cela ne nous sort d’ailleurs pas bcq de la plupart de vos interventions rarement fournies en explications ou justifications concretes. Tout au plus qq emballées péremptoires rarement scientifique aussitôt noyées par qq imprécations à démontrer ce que l’on avance la où vous vous nous noyez d’explications accessoires ou sans rapport avec le sujet initial (comme vos grands collègues Oxymoron et Tilleul).
        Ce qui n’enlève en rien le ridicule et le manque de tout fondement scientifique de croire qu’une quelconque analyse de CO2 dans une qqconque couche de l’atmosphère (dont j’ai déja expliqué la difficulté technique et l’absence de données sur le long terme) fournisse à ce jour une qqconque explication à l’évolution climatique dont on discutait. A ce petit jeu la je vous laisserais jouer tout seul comme un grand dans votre coin.

    • ok. je suis étonné qu’Allègre est accepté un débat contradictoire sur l’aspect scientifique. Peut-être est-ce là la raison du changement de sujet.

  3. Ce qui me gêne le plus dans l’affaire, ce n’est pas tant Allègre et ses bouquins, c’est l’attitude de France2… qui semble, d’après ce que vous rapportez, avoir décidé de se positionner en tant que porte-voix d’Allègre et de la cause négatrice, et non en tant que média d’information (comme le souligne le remplacement de journalistes scientifiques susceptibles de se poser en contradicteurs d’Allègre, par de «simples français».)

  4. Allez je parie que la raison c’est que Claude Allegre aurait refusé de participer s’il avait en face de lui des gens capables de le reprendre…

      • Euh j’ai un grand respect pour les chercheurs mais je suis désolé de reconnaitre que

        1) la seule façon pour eux d’exprimer une idée en 5 minutes c’est d’être face à un auditoire qui a déjà quelques semestres de bagage en physique radiative et donc qui est déjà convaincu…
        2) qu’ils ont l’extrème naïveté de croire qu’un auditoire peut être convaincu par des arguments rationnels contenus dans un monologue…

        Allegre ne se place pas dans le rôle d’un scientifique sinon il publierait et aurait des correspondances qui s’étalerait sur plusieurs mois où chacun pourrait vérifier les affirmations des uns et des autres.

        Allegre se place dans le rôle d’un avocat. Le but d’un avocat n’est pas de découvrir la vérité c’est de faire naitre le maximum de doute dans l’esprit du juré pour innocenter son client (en l’occurence le progrès tel que compris par Allegre vu qu’il est persuadé qu’il y a une conspiration écologiste qui veut nous faire tous revenir à la bougie et vivre dans des grottes avec des peaux de bête(*)… )

        Donc on va avoir un jeu de massacre dans laquelle Allegre va débiter conneries sur conneries dans un minimum de temps (avec même peut être quelques attaques personnelles) face à une universitaire qui va tenter de faire une explication qui sera coupé par le présentateur avant même qu’elle n’est fini ne serait-ce que son introduction… Yaaaawwwnnn…

        Et comme les règles de la démocratie médiatique c’est d’accorder 50% du temps d’antenne au fou qui dit que la terre est plate et 50% de temps d’antenne aux millions de personnes qui confirme qu’elle est ronde… ça va être un massacre comme d’habitude…

        (*) peur qui est partagé par le PCF et LO ainsi que tous les membres de l’UMP qui se sont fait avoir par l’entrisme des libertariens, confère les attaques hystériques sur « la décroissance » qui semblent principalement tiré de l’involontairement comique « Remarques sur la théorie de la décroissance » de Drieu Godefridi (**)…

        (**) qui est en grande partie un plagiat du « nouvel ordre écologique » de Luc Ferry qui aurait évacuer le questionnement philosophique humaniste pour n’en garder que l’alarmisme

      • Remplacez Allègre par Gore le hockeyeur ou Pachauri la science vaudou, le texte reste le même.

        Ca serait bien de ne pas ressortir l’histoire de la terre plate lancée par le barbu hystérique que les aboyeurs reprennent en boucle.

      • Encore une preuve de ce que j’avançais… les bouquins d’Al Gore n’ont rien d’alarmiste (en France on pourrait comparer son discours à celui de NKM) mais ça n’empêche pas les libertariens de le présenter comme tel parce qu’ils savent que personne ne va aller vérifier ce qu’ils disent…

        Comme si un illuminé extrémiste adepte de la deep ecology et cherchant à obliger ses compatriotes à vivre dans des arbres et pratiquer la cueillette aurait eu une seule chance d’être élu à la vice présidence de la première puissance mondiale…

      • comment peut-on être aussi naif de penser que la deep ecology préconise de faire vivre ses compatriotes dans des arbres et de vivre de la cuillette, qui entre parenthèses est certainement meilleure que toutes les saloperies que les puissances de l’agriculture intensive veulent mettre dans nos assiettes avec leursproduits chimiques et les OGM !
        avec vos propos cela denote que vous ne comprennez rien du toute à la problèmatique et l’enjeux de vivre mieux et en bonne santé surla planète, retournez un peu lire les livres sur l’écologie socio-politique question de vous rendre un peu plus intelligent sur le sujet
        j’en ais marre de voire de detracteur de tout genre qui ne connaissent rien sur les propositions des écologistes !

      • Tilleul torché par un écologiste … j’ai bien fait de passer ce soir.

        Mais bon entre illuminés ils finiront par se rabibocher sous peu ……. Allez Liliane dites vous que Tilleul est un deep adepte de la cueillette naturelle de l’uranium main nue……..un vrai puriste.

  5. étrange le contenu de votre papier ci-dessus.

    décrypter le livre ? pourquoi ne pas l’avoir simplement lu comme on le fait normalement.
    pourquoi ne crée-t-il pas un laboratoire de recherches en climatologie? allez faire cela plus de 3 ans après avoir passé la limite d’âge.
    quant aux passages qui « démontrent sa mauvaise foi » des exemples sont indispensables.

      • Pourquoi ne lui proposez vous pas un questionnaire restreint (sans discussion directe au début) ? QQ boulettes marquantes à votre sens (faites pas du Foucard par pitié) du sieur Allègre et hop un email à son éditeur (avec copie içi et ailleurspour le motivé) ?
        Il y a plus de 2 siècles Condorcet d’Alembert et Borda ont révolutionné les math… et la politique par une correspondance acharnée et volumineuse…. et ce n’étaient pas les seuls.

      • La première des affirmations d’Allègre qui me met en « rogne » (façon de parler) c’est sa façon de prendre son auditoire pour plus imbécile qu’l n’est quand il nous sort son couplet « on peut pas prévoir le temps à 4 jours … alors vous pensez sur une siècle »

        Question première Monsieur A L’Air Grhhheeuuu : comment pouvez vous associer météorologie et climatologie. Voulez vous nous faire croire que l’on parametrise les forces de Coriolis (ou n’importe quelle force cinétique) dans les modèles climatiques ? Ou inversement dois je découper un tronc d’arbre chaque matin pour savoir le temps de la semaine à venir ?

        Question 2 : Comment va Georgia Tech ? ….. ;=))))) Vous êtes d’accord sur la hausse des t°, sur la hausse du CO2 et sur le fait que celui puisse avoir un effet sur les t° futures (mais à la marge selon vos dires). Hors en thermo et en chimie l’accumulation de déséquilibres tend souvent vers des phénomènes exponentiels….. pourquoi pas pour l’interaction CO2/t° sur le moyen terme ?

        Question 3 : pourquoi insistez vous sur la nécessité de capturer le CO2, comme pour les déchets n’est il pas préférable de commencer par moins émettre de déchets/CO2 ?

        Question 3 bis : comment expliquez vous que Jean Jouzel réussisse à se faire passer pour un climatologue lui qui n’a jamais été qu’un glaciologue même de réputation mondiale ? …. juste pour mettre l’ambiance.

  6. je lis attentivement votre blog ! je crois in fine comprendre qu’Allègre a raison de soupçonner les écologistes de survivre avec des discours obsolètes, puisqu’ils ne s’intéressent guère à vérifier que des solutions existent ! ! ! mais n’étant pas un intellectuel, je vais continuer à vous lire jusqu’à y voir plus clair cordialement

  7. Comme « Simple Français », j’ai regardé l’émission «C politique», sur France 5 le 22 février. Claude Allègre, avec l’aplomb qui le caractérise, a répondu à Demorand sur l’article du monde « Le cent-fautes de Claude Allègre ». Il l’a contesté en bloc, tout en précisant « je ne cherche la caution scientifique » sic.

    Dans le blog de Véronique Anger, http://veroniqueanger.blogspot.com/2010/03/claude-allegre-repond-au-monde-une.html il précise sa pensée :
    « La vérité est la suivante : dans un nombre considérable de pays, et pas seulement dans les pays anglo-saxons, ce débat – inévitable parce que vital – est déjà engagé. Il est urgent donc qu’il s’engage en France, et sur la place publique, n’en déplaise à ceux qui tentent de continuer à en faire, au service de leurs thèses, un monopole privé et verrouillé. »

    Il y a dans ces quelques phrases toute l’explication de sa posture.
    Il n’en a que faire de la création d’un laboratoire de recherche. Le GIEC n’en est pas un, mais pourtant fait des rapports (basés sur de nombreuses études) et des recommandations.

    Je l’ai déjà dit dans un précédent post : Claude Allègre, se comporte en politique, pas comme scientifique, en tout cas dans le domaine climatique. « La fin justifie les moyens »…
    Dans les débats ou les interviews, il n’hésite pas à simplifier, à utiliser l’agressivité et parfois la caricature, ou se trompe d’arguments.

    Ce qu’il ne semble pas comprendre, à moins que cela lui soit indifférent, c’est que son comportement et ses nombreuses erreurs nuisent à son argumentation pourtant parfois pertinente.
    Quel bonheur pour ses adversaires…. qui ne mettent en avant que ses excès, mais en même temps, quelle « naïveté » de croire que cela l’empêchera de s’exprimer.

    Questions que je me pose :
    Pourquoi, connaissant la liste impressionnante de ces erreurs ou approximations, fait-il encore si peur en France ?
    Quelles sont les questions qu’il pose qui sont si gênantes?
    Pourquoi tant de réactions journalistiques qui, il l’a comprit, de fait lui servent de publicité et de tremplin pour exister médiatiquement ?

  8. Etrange revirement de France 2 en effet… si seulement la chaîne donnait une explication plausible… or cela ressemble fort à du réseau Allègre empêchant les questions gênantes… explication toute trouvée puisque son service de presse a refusé de vous envoyer son livre !!! Enfin moi je ne l’achèterai pas – pas question de verser un centime de droits d’auteur à ce clown médiatique et à son complice d’éditeur intéressé – mais peut-être Allègre verse t’il ses droits à quelque cause écologique – on peut rêver.

  9. C’est bien connu, les mammouths n’ont pas bien encaissé le dernier réchauffement.
    Notre dernier spécimen a peur de succomber à celui créé par l’homme donc il fait l’autruche.

    • En effet, sur le site de France 2 : Au sommaire ce mercredi 10 mars :

      Après le passage sur nos cotes de la tempête Xynthia, le réchauffement climatique est devenu une affaire d’Etat ! Jamais il n’a été autant contesté. Sur le plateau de « L’Objet du Scandale », l’homme qui dénonce « l’imposture climatique », Claude Allègre sera face à des Français concernés pour un débat très vif.

      Dans « L’Objet du scandale » retour aussi sur les scandales qui ont marqué les 15 derniers jours de l’actualité : d’Eric Zemmour et son livre polémique « Mélancolie française » à nos téléphones qui deviennent espions en passant par Louis Nicollin élu Macho de l’année, deux jours après la Journée de la femme !

  10. Je viens de regarder l’émission « Arrêt sur images » du 26 février 2010  » C’EST DEVENU BRANCHÉ D’ÊTRE CLIMATOSCEPTIQUE  » :
    http://www.arretsurimages.net/contenu-imprimable.php?id=2791 (Pour la regarder il faut s’abonner).
    Débat contradictoire, très intéressant et serein, suffisamment long pour que chacun puisse détailler et s’exprimer sur le fond.

    La fin de la vidéo comporte des réflexions pertinentes sur la « bataille » de la communication.
    En effet, à partir de la 78éme minute sur les 88 de la vidéo, on y peut entendre, notamment, quelques propos de Stéphane Foucart du Monde :

    « La science est solide, en revanche, la manière dont l’opinion publique va continuer à considérer ces problèmes va changer….comme tous les problèmes sans solutions à notre portée, les gens vont s’en détourner…..on peut dire que c’est très grave…..Je regrette que vraisemblablement dans les prochaines années les gens se détournent progressivement de ces questions là…. »

    Et un peu plus tard :
    « La bataille de la communication a été perdue le jour où le GIEC à reçu le prix Nobel en même temps que Al Gore. Le comité Nobel a associé dans le même prix deux choses qui n’ont rien à voir : le GIEC –censé faire un travail aride, scientifique, précautionneux, prudent, etc.- et Al Gore –c’est-à-dire à la spectacularisation de la science, au militantisme, etc.-……. Ce jour là, ils ont perdu….. Dans l’esprit du public, quand les gens parlent du changement climatique, spontanément ils parlent de Hulot, Al Gore, Yann Arthus Bertrand….»

    Voilà des propos qui devraient interroger la stratégie d’une partie des écologistes. Ce qui se passe en France, avec Allègre et ses contradicteurs, est un épisode de plus dans cette « bataille de la communication ».

    Sur le lien entre écologistes et GIEC, une anecdote –surement–, mais une « coïncidence » certainement pas due au hasard.
    En allant sur la page d’accueil de l’IPCC, une citation « En route vers le cinquième rapport d’évaluation AR5 » sur une très belle image de dunes avec une caravane de dromadaires de Y.A.B.….
    En cliquant sur l’image, on se retrouve sur le site http://www.yannarthusbertrand2.org/
    Une manière de le remercier peut-être ?

    • Vous mettez le doigt sur le fond des choses. Effectivement, il est devenu branché d’être
      climatosceptique, ou créationiste. C’est bien vrai que l’homme descend du singe, on le voit à la faciité avec laquelle il se branche.

    • Vous avez raison d’un point de vue purement franco français.
      A l’international, les débats face à des Lindzen, Christy, Von Storch, MacIntyre, McKitrick à bien plus d’impact dans la confrontation scientifique sérieuse contre les Hansen et Jouzel, que du Allegre-Hulot.

  11. Au fait, Allègre, qu’est-ce qu’il prétend exactement? Que le CO2 n’augmente pas? Que la température au sol de l’atmosphère n’augmente pas? Que les quantités de CO2 produites par l’homme n’augmentent pas? Que les quantités de CO2 produites par déforestation n’augmentent pas? Que le niveau de la mer n’augmente pas? Puisque vous avez tous lu LE LIVRE il y aura certainement quelqu’un parmi vous pour m’expliquer la substance exacte de ses positions.

    Dans le dernier livre d’Allègre que j’ai lu, il y a quelques années, il y avait sur le pétrole de telles absurdités que j’en ai conclu qu’il n’avait guère de connaissances sur la question et qu’il n’avait manifestement fait aucun effort pour vérifier le bien fondé de ses dires auprès des professionnels. Il s’était donc fait une idée a priori de la question, et n’avait pas éprouvé le besoin de faire une enquête approfondie.

  12. Venant de consulter le site de l’ASPO ( http://www.aspofrance.org ) je viens de constater qu’Allègre avait déclaré dans Slate que nous ne risquions pas de manquer de pétrole. ASPO a fait une réponse que je trouve très mesurée. Allègre est donc aussi, comme je le pressentais, un grand spécialiste du pétrole. Ce n’est pas miniTAX certes, mais il s’en approche.

  13. Je suis tombé sur votre blog un peu par hasard…. Je ne sais pas ce qui me fait le plus peur, les gens qui mettent en doute ce que certains veulent affirmer avec trop de sureté… Ou les gens qui les accusent de nier une soit disante vérité qu’on ne pourrait plus mettre en doute…. Mais après un instant de reflexion, non, je n’hesite plus… La deuxième catégorie me fait bien plus peur… Ce n’est plus de la science, mais de la religion qu’on fait actuellement avec le climat. Au final, monsieur Allegre n’est qu’un contre poids necessaire.

  14. Wen, traiter Allègre de contre poids, je n’avais encore jamais entendu. çà va beaucoup lui plaire!

    Il y a une méthode pour valider les arguments des deux catégories dont vous parlez: organiser la confrontation de leurs opinions et surtout des données et des raisonnements sur lesquels ils appuient ces opinions dans des journaux de vulgarisation scientifique, et non pas simplement dans les journaux, à la télévision et dans les forums. Mais personne ne semble vouloir de cette méthode. Pourquoi?
    Je ne suis pas un spécialiste du climat, mais un simple observateur des débats, parfaitement capable par contre de vérifier la logique scientifique de ce qu’on m’expose, pour peu qu’on le fasse complètement et en produisant les données complètes nécessaires à l’argumentation, cela sous forme écrite et en bon Français. Jusqu’à présent je n’ai trouvé de tels textes que du côté des  » réchauffistes », qui ont donc pour moi le mérite de s’exposer honnêtement à la critique. D’où les coups qu’ils reçoivent. J’attends donc impatiemment le même effort du côté des « chauffagistes ».

    Il y a peut-être un aspect religieux dans ces débats, mais cela n’a aucun intérêt, sauf pour ceux qui ont cette forme d’esprit.

    En ce qui concerne Allègre, que je n’ai pratiqué que trop superficiellement pour me faire une opinion définitive a son sujet, j’observe qu’il a raconté de grosses bêtises dans un domaine qui est de ma spécialité et auquel visiblement il ne connaît rien. C’est un personnage médiatique, pas moi. Il a donc raison, et pourtant il a tort. Et il vient de récidiver sur ce sujet.
    En fait, plutôt que de contrepoids, ne fait-il pas plutôt du « nursing »? Il y a des problèmes que l’humanité préfère occulter plutôt que d’affronter, comme celui de l’épuisement du pétrole et celui du réchauffement climatique. Allègre, en bonne nurse, rassure les Français en leur disant que l’épuisement du pétrole, c’est de la blague, et que l’homme n’est pour rien dans réchauffement en cours (qu’il ne nie pas si j’ai bien compris). . Et que ceux qui cherchent à vous culpabiliser en vous disant que vous avez une responsabilité dans ce qui se passe ne sont que de gros méchants irresponsables. Braves gens, dormez tranquilles, et surtout ne changez rien, tout va bien!

    • Navré, cher monsieur, mais je ne crois pas que le réchauffement climatique soit un probleme qu’on occulte actuellement. Bien au contraire, on en parle trop et c’est meme devenu un moyen de faire du fric. On en est venu à affirmer, ce que les scientifiques theorisent… Et c’est en cela que c’est devenu une religion, ce n’est plus de la science, mais une nouvelle croyance…. Alors même que bon nombre d’éléments, permettent de douter (Je dis bien de douter, pas de nier) de la véracité du rechauffement. Au final, de plus en plus de gens sont sceptiques et…. Ils ont raisons…. Peut importe que le rechauffement soit une vérité ou non…. Je ne suis pas climatologue et la majorité des gens non plus… Mais je ne suis pas non plus un mouton qui se contente de quelques article de vulgarisation, surtout quand on voit toute la manipulation qu’il y a autour de ce sujet.
      J’ajouterai juste ceci : La terre n’a jamais eu besoin de nous pour evoluer…. On au n impact sur son evolution, bien entendu… Comme toute chose…. Mais on ne contrôlera pas jamais cet impact, en tout cas pas avec les moyens actuels.

      • Bon alors histoire d’arrêter de théoriser, vous pouvez surement nous donner des références sérieuses pour l’affirmation, je vous cite : « On en est venu à affirmer, ce que les scientifiques theorisent ».

        Qu’on en finisse avec le côté religieux de la chose.

        Quand C+ met le nez d’Allègre dans son propre c… il se défile, bizarre non ?

      • Parce que vous allez me dire qu’actuellement que ce que font les medias, certains politiques… Ce n’est pas affirmer qu’il y a un rechauffement climatique. La mode ecolo, c’est la nouvelle demagogie, le nouveau buiseness qui a le vent en poupe… Alors que la grosse partie des soit disant ecolos (Les verts, Hulot, Al Gore…. Pour ne citer qu’eux) ne font que surfer sur cette nouvelle vague pour gagner du fric et du pouvoir.

      • Je ne crois pas que ce soit Al Gore qui fait fondre 200 kilomètres cubes de glace en Groenland (ou 150 en Antarctique) et ce n’est pas Mr Hulot non plus qui a fait avancer les vendanges et ce n’est pas le GIEC qui provoque la hausse du niveau de la mer, ou le blanchissement des coraux.

        C’est que la nature dérape. La terre et le climat ont toujours évolué, et continueront à le faire. mais pour l’instant l’évolution va dans une direction incompatible avec la civilisation humaine. Donc on se prépare un beau suicide collectif.

      • Non, mais Al Gore et Hulot se font un bon pactole sur le dos des gens, grace à l’ecologie :p

        Quand au suicide collectif que vous prevoyait, l’homme a toujours été enclin à penser que la fin du monde etait proche, y a pas de raison que ça change aujourd’hui. Mais on en rira dans 100 ans…. Malheureusement, vous ne serez plus là pour le voir et moi non plus 🙁

        On ne sait pas comment le climat va evoluer dans 50 ou 100 ans, les climatologues font des recherches sur le sujet, mais rien… Aucuns de leurs calculs ou leurs observations… N’est une preuve qui permettent d’affirmer que la temperature va continuer à monter, comme a pu le faire.
        Au cours de l’histoire humaine, il y en a eu des évolutions du climat, pas qu’une, et parfois sur des périodes très courtes et c’etait pas toujours des changements de 1 ou 2 degrès seulement.

      • Certes WEN, et comme il s’agit d’histoire ancienne, c’est bien difficile de renconstituer l’histoire et les causes, sauf pour des causes bien identifiées comme les cycles de Milankovic. Mais qu’il y ait eu des fluctuations dans le passé n’est pas en soi une explication de l’existence d’une fluctuation actuellement.
        Par contre, nous avons beaucoup plus de chance d’expliquer la fluctuation actuelle que les fluctuations du passé, car nous pouvons la décortiquer en temps réel et que nous avons de plus en plus d’instruments d’observation. Nous pouvons aussi éliminer un grand nombre de causes, qui ont pu agir dans le passé, et qui ne peuvent agir actuellement.
        Quant aux prévisions à échéance de 100 ans, certes, mais là aussi on peut trier. Si l’on sait que le CO2 est un gaz à effet de serre, il n’est pas quand même pas sorcier d’anticiper qu’une augmentation de la teneur en CO2 augmentera l’effet de serre.

      • « Si l’on sait que le CO2 est un gaz à effet de serre, il n’est pas quand même pas sorcier d’anticiper qu’une augmentation de la teneur en CO2 augmentera l’effet de serre. »
        Je n’ai jamais pretendu le contraire. Je fais simplement la distinction entre affirmer une chose ou l’accepter comme une theorie.

      • Bien entendu, et là je vous suis entièrement, mais que le CO2 soit un gaz à effet de serre n’a rien d’une théorie!

      • Mais cela ne permet pas d’affirmer que nous courons droit à la catastrophe. Pourquoi ? Parce que sans etres scientifique, on peut bien penser que ce n’est pas le seul parametre à prendre en compte.

      • Pas besoin d’attendre; les prévisions de 1979 pour nos jours se confirment tous les jours.

        Vous rentrez bien bien dans la case « après nous le déluge ». C’est une position égoïste, mais défendable. Alors pourquoi ne pas défendre cette attitude, plutôt que de lancer des fausses attaques contre la vraie science?

      • Le jour où on arrêtera les basses attaques de ton genre (Oui, je me permet de tutoyer puisque le respect ne semble pas ton fort), on aura peut etre un vrai débat. Je n’attaque pas « la vraie science », au contraire, je la défend, celle qui est faite de continuelle remise en cause.

      • Oui, mais rien n’est « remis en cause ». Il n’y a que du « je n’y crois pas ». On n’est pas dans le domaine des croyances, mais dans le domaine de l’argumentation scientifique: le CO2 est en hausse, et d’origine humaine, et réchauffe l’atmosphère. Tout indique qu’on va vers une hausse de plusieurs degrés d’ici la fin du siècle, et la paléoclimatologie nous indique qu’une telle hausse rend la terre invivable pour l’humanité.
        Tout tient, et pas besoin de remise en cause. On peut discuter si la mer va monter de 90, 100 ou 120cm d’ici le milieu du siècle, car on n’a pas les moyens d’être si précis si loin dans le temps, mais que le niveau monte ne fait pas de doute – sauf chez ceux pour qui semer le doute est une deuxième nature.

      • Ce n’est pas de l’argumentation scientifique, juste de la vulgarisation d’argumentation scientifique.

      • Cher Monsieur Wen, le réchauffement climatique, et dans un premier temps l’effet de serre, font partie du paysage depuis Fourier et ont été théorisés, comme vous dites, par Tyndall et Arrhénius entre autres. Il est devenu un sujet important d’études à la suite des travaux de Keeling, qui a montré l’augmentation régulière des gaz à effet de serre dans l’atmosphère, et en a déduit des conséquences potentiellement inquiétantes pour l’avenir, mais pendant longtemps, les médias ont plutôt foutu la paix aux scientifiques, heureusement.
        Pourquoi à votre avis le déchaînement actuel? Et par quel mécanisme intellectuel tant de gens qui n’y connaissent rien ou pas grand chose en viennent maintenant à douter? De quoi doutent-ils exactement? Et vous même, de quoi doutez-vous? Qu’il y ait un réchauffement, qu’il y ait de plus en plus de CO2 dans l’atmosphère, que le niveau de la mer monte? Expliquez-nous. Mais faites le clairement, avec des arguments tirés de l’examen des faits.
        Le doute scientifique fait partie de la méthode scientifique. Le doute médiatique non! Si des scientifiques se sont trompés, que ceux qui le pensent viennent sur le devant de la scène et expliquent clairement pourquoi.
        Ecoutons-les et surtout lisons ce qu’ils écrivent avec intérêt. Lequel d’entre eux veut bien commencer?

      • Pourquoi à votre avis le déchaînement actuel? ===> Simplement, parce que c’est devenu un vrai buisness qui arrange bien certaines personnes.
        Et par quel mécanisme intellectuel tant de gens qui n’y connaissent rien ou pas grand chose en viennent maintenant à douter? ==> Quand on y connait rien, le plus intelligent est peut etre de douter un minimum. Vous savez, je ne suis pas vraiment partisan du : « Je crois tout ce qu’on me dit comme un mouton ». Et moi, ce que je vois actuellement, c’est la confusion.

      • Il vous suffit donc que des scientifiques soient désignés à la vindicte publique par des gens que personne ne connaît ni d’Eve ni d’Adam pour avoir des doutes sur ce qu’ils racontent. C’est ainsi qu’ont aussi procédé les créationistes, ou les esprits religieux à l’époque de Darwin. En somme, vous ne croyez pas en la solidité de votre propre jugement. Ce qui laisse de beaux jours à ceux qui ont fait des discussions sur le climat un combat de rue.
        Vous avez une méthode à votre disposition, c’est de vous informer par vous-même et non par ce qu’on raconte dans la rue.

      • Justement, je m’informe par moi même et vous…. vous etes la rue 😉

      • Très bien alors. Allez jusqu’au bout de votre recherche d’informations.

      • Je n’ai pas attendu qu’un anonyme vienne me faire la morale sur un forum, pour me faire mon propre avis, mais merci…. Ce debat ne fut ni intrusctif, ni franchement interessant, mais il m’aura au moins conforté un peu plus sur ma position… Oh non, pas au propos du climat, je reste de ceux qui preferent penser par eux meme, mais ce n’est pas le but de ce debat ou plus en tout cas..

      • Débat? On attend toujours le premier argument de votre « conviction ».

      • Ah; ah, c’est sur qu’en repondant à coté de la plaque, tu ne medonne pas envie d’en poser plus d’argument.

      • C’est surtout que le débat nuit à petrobusiness, ce qui gêne encore plus de personnes.

      • Oh faire hypocritement de l’ecologie de bas etage, n’interdit pas de continuer à polluer par devant.

  15. Wen, je n’avais pas l’intention de vous faire la morale, mais d’arriver à comprendre ce que vous cherchez à dire! Jamais vous n’avez exprimé de manière claire quels étaient les points qui vous paraissent mal étayés scientifiquement. Je suis sûr que si vous le faisiez, il y aurait un ou deux hommes de cette rue pour vous donner des éclaircissements.

    • Bravo, jouer le role de celui qui n’a pas compris, c’est une belle manière de s’esquiver. Je ne vais pas sortir d’argument « scientifique » (En dehors du lien que j’ai posté) pour démontrer que le réchauffement climatique est du foutage de gueule. Non, non, qualifié moide climato sceptique ou de je ne sais quoi… Moi tout ce que je vois c’est qu’il y a une bande d’illuminé (Donc vous ne faite peut etre pas partie, je m’en fiche) qui a décidé de sacraliser le « rechauffement climatique », à tel point que lorsqu’on les mets en doute… La seule chose qu’ils sont capables de vous répondre : « C’est de la merde votre truc, nous on a des preuve, on ne peut plus en douter »
      Vous savez ce qui va se passer ? Demain, les scientifiques ne seront peut etre plus écoutés, déjà qu’ils le sont peu, et pourquoi ? Simplement parce qu’on a voulu affirmer, peut etre à juste titre, que le rechauffement allait se poursuivre à cause de l’homme et qu’il fallait faire quelque chose.
      On a vu ce qu’un gouvernement affolé par les medias pouvait faire des conneries (Un milliard d’euros pour la grippe A), il serait peut etre temps d’arreter de crier au loup à l’exageration.

      • Le problème n’est pas d’émettre un doute, c’est même tout l’inverse ! Ce qu’on vous reproche c’est d’être crédule au point de gober tout ce qui se raconte sur internet sans remettre justement en doute ce que les partisans de la théorie du complot veulent vous faire croire…

      • Mais je ne gobe rien du tout, c’est bien là le truc, peut etre moins de choses que toi 😉

      • Le gouvernement affolé par les médias je n’y crois pas trop. Je dirais plutôt que faire tourner à plein régime l’industrie du médoc sur le dos du contribuable est profitable à certains… Je suis persuadé que si demain Bouygues décide de faire son beurre dans l’isolation, l’état subventionnera à mort ce secteur.

  16. « les partisans de la théorie du complot veulent vous faire croire » ==> J’adore ce genre de terme, donc toi, t’es du genre à gober l’autre coté ^^

    • Ben vu que j’ai au moins le bagage scientifique d’un étudiant en première année de physique (calcul de l’influence de l’atmosphère sur la température de la Terre…) je suis plutôt capable d’aller vérifier par moi même ce qui se raconte…

  17. Qu’est-ce qui a trois bras, un seul chapeau, deux chemises et une veste, un foulard, un pistolet et quatre oreilles ?

  18. Wen, j’ai pris le temps d’écouter les vidéos de Courtillot que vous nous recommandez! A moins que je n’ai vraiment rien compris, Il dit à plusieurs reprises qu’il ne remet en cause ni l’existence d’un réchauffement, ni que le CO2 y joue un rôle, ni que l’augmentation du CO2 soit due à l’action de l’homme ( combustion des combustibles fossiles, déforestation). Il développe simplement une théorie selon laquelle le soleil a plus d’action que les GES ( et donc que l’homme) dans le réchauffement.
    Ce que je n’aime pas dans son exposé, c’est que d’une part il utilise des arguments émotionnels (on m’a refusé l’accès aux données, personne ne m’aime etc…) et que d’autre part il manipule autant les données qu’il présente que le font les soi-disant salauds du GIEC. Quelques exemples: dire que la mesure des températures était plus incertaine au début du 20 ème siècle qu’à la fin, de qui est évident, et entraîne que l’on ne peut pas accorder la même confiance aux données anciennes qu’aux récentes, mais ensuite présenter implicitement les proxis de température utilisés pour reconstituer les températures depuis l’an mille, et corrigés par Grubb, comme des mesures donnant la preuve qu’il a fait plus chaud pendant l’optimum climatique du Moyen-Age que maintenant. Discuter des relevés de température Européens et Nord-Américains comme s’ils étaient représentatifs de la situation mondiale ( de n’avoir pas les données pour d’autre parties du Monde ne justifie pas le procédé). Présenter une courbe des variations du nombre de taches solaires comme l’équivalent quantitatif des variations de l’irradiance solaire. Présenter des courbes de variation de cette irradiance en « oubliant » de dire qu’il fallait diviser par 4 les valeurs pour avoir les valeurs au sol.
    Il est obligé pour amplifier le rôle du soleil de s’appuyer sur une théorie défendue entre autres par Svenmark de l’influence du rayonnement cosmique, lui-même fluctuant en fonction de l’activité solaire, sur le développement plus ou moins grand de la couverture nuageuse et donc de l’albedo. Encore faudrait-il que cette théorie ait fait l’objet de confirmations solides, ce qui d’après ce que j’entends est loin d’être le cas!
    Quant au rôle très important de la vapeur d’eau et des nuages, personne ne l’a jamais contesté! C’est malheureusement très délicat à évaluer. Courtillot, qui défend à juste titre l’importance de vérifier les prédictions à partir des observations, aurait pu présenter par exemple à l’appui de ses dires une courbe des variations des teneurs en vapeur d’eau dans la troposphère ( vous savez, celle que je réclame en vain à Fétrocho!).
    J’ai bien peur que Courtillot, sans doute à corps défendant d’ailleurs,ne soit devenu le porte-drapeau de gens qui trouvent dans ses propos ce qu’ils ont envie de croire,ou de ce qu’ils ont intérêt à faire croire, c’est-à-dire que l’homme ne joue qu’un rôle très mineur dans le développement climatique. Ils ne prennent donc pas la peine de décortiquer son discours d’un point de vue simplement logique.
    Quant à sa théorie, qui est en fait un avatar des théories de Stenmark et al., elle doit si elle est bonne pouvoir prédire l’évolution des températures dans les dix années qui viennent. Si j’ai bien compris, elle prédit un refroidissement et non un réchauffement.Alors attendons le jugement de Dieu.

  19. BMD dit : « Quant à sa théorie, qui est en fait un avatar des théories de Stenmark et al., elle doit si elle est bonne pouvoir prédire l’évolution des températures dans les dix années qui viennent. Si j’ai bien compris, elle prédit un refroidissement et non un réchauffement.Alors attendons le jugement de Dieu. »
    —————————
    Courtillot n’a jamais prétendu avancer une « théorie », c’est vous qui déformez systématiquement ses propos, procédé classique de la fraternité alarmiste. Ce qu’il a fait, c’est de de montrer la corrélation entre soleil et température ou géomagnétisme et température, chose que même les réchauffistes les plus fanatiques sont obligés de reconnaître (tout en cherchant à les minimiser en prétendant que c’est local).

    Quant à attendre 10 ans pour vérifier, non mais mégal lol quoi. Décidément, voir des fanatiques hermétique à la réalité dans votre genre singer hypocritiquement la modération en préconisant de laisser les faits trancher, c’est vraiment somptueux. Je vous rappelle voici ce qu’a dit Edouard Bard, (oui, oui, le même que celui sensé avoir « débunké » Courtillot, et qui s’est pris tellement dans la gueule dans l’affaire qu’il a posé quelques années de congé sabbatique pour s’en remettre) :
    Bard : « Les opinions divergentes sur le réchauffement global pourraient être départagées dans un futur proche car nous entrons actuellement dans la phase descendante du cycle solaire. D’ici à 2006, l’influence des gaz à effet de serre dominera si l’on en croit la plupart des spécialistes. Si [les solaristes] ont raison, alors la baisse d’activité solaire pourrait ralentir un peu le réchauffement »

    Oui oui, je confirme, c’était du Bard dans la Recherche n°352 d’avril… 2002 ! On devrait avoir tranché dès 2006, dixit Bard. Eh oui, c’est la « science » climatique : quand les faits vont dans le sens de la FARCE, c’es la « preuve » que la théorie est bonne. Mais quand ça contredit la théorie, il faut « attendre le jugement de Dieu » (et d’ici là, on peut être sûr que BMD, en bon catastrophiste, se serait entiché depuis longtemps d’une nouvelle hystérie eschatologique à la mode).

    Avec la théorie du RCA, c’est pile, on gagne, face, les autres perdent. Pas étonnant que ça part en sucette et que malgré des années de bourrage de crâne médiatico-politique, la théorie du réchauffement anthropique est en bonne voie pour atteindre le niveau de crédibilité de la danse de la pluie. Pas étonnant non plus de voir les bigots de l’Eglise de Climatologie s’hystériser de voir leur vaste arnaque s’effondrer comme un château de carte.

    • miniTAX, Courtillot a proposé une corrélation entre activité solaire et température, ce qui n’est vraiment pas nouveau. Aucun « réchauffiste » n’a jamais nié à ma connaissance que si l’irradiance augmentait la température augmentait, toutes choses étant égales par ailleurs.Et le phénomène est pris en compte par les modèles actuels. Sa particularité, c’est de proposer un mécanime amplificateur des variations de température à partir des variations de cette irradiance, car sans ce mécanisme amplificateur, les variations de cette irradiance seraient insuffisantes pour expliquer les observations. Il s’appuie pour cela sur la théorie de Svensmark, selon laquelle les variations de l’activité solaire entraînent, via la variation du flux de rayons cosmiques, une variation de la nébulosité et de l’albedo.
      Il s’agit donc bien de théorie, et à plusieurs étages encore. D’illeurs Courtillot dit dans cette video que des expériences vont être entreprises au CERN pour vérifier si les rayons cosmiques provoquent la formation de goutelettes à partir de vapeur d’eau (cf chambre à bulles) ce qui semble montrer qu’il n’espère aucune vérification directe de la théorie de Stensmark.
      Si vous avez des références qui confirment par l’observation la théorie de Stenmark, n’hésitez pas à me les faire connaître.
      Mon bon miniTAX, ce n’est pas par les insultes que l’on peut convaincre, car si quelqu’un a besoin d’insultes pour cela, c’est qu’il n’a pas d’arguments rationnels.
      Je ne suis ni réchauffiste, ni chauffagistes, par contre j’écoute attentivement les arguments des uns et des autres, à condition qu’ils me fournissent les données nécessaires à un raisonnement rationnel, et un discours impeccable sur le plan logique, ce que je n’ai rencontré dans aucune de vos interventions.
      Courtillot,contrairement à vous, mouille la chemise, et je le respecte pour cela. Mais je prétend que la logique du discours qu’il tient sur ces vidéos ne peut impressionner que des étudiants et des flatteurs. Il lui faut encore bea

  20. BMD : « Il s’agit donc bien de théorie, et à plusieurs étages encore. D’illeurs Courtillot dit dans cette video que des expériences vont être entreprises au CERN pour vérifier si les rayons cosmiques provoquent la formation de goutelettes à partir de vapeur d’eau (cf chambre à bulles) ce qui semble montrer qu’il n’espère aucune vérification directe de la théorie de Stensmark.
    Si vous avez des références qui confirment par l’observation la théorie de Stenmark, n’hésitez pas à me les faire connaître. »
    ————————–
    Vous prétendez savoir ce que Courtillot « espère » maintenant ? Vous savez lire dans les pensées ou quoi ?
    Laisser entendre que l’expérience CLOUD du CERN sert juste à vérifier que les rayons cosmiques provoquent la condensation, chose qu’on sait déjà depuis presque 1 siècle et en plus affirmer sans vergogne que Courtillot a dit une telle chose, c’est vraiment du foutage de gueule.
    Bref, vous ne connaissez rien de rien du sujet (on en a la preuve avec votre « Stensmark ») et vous dites n’importe quoi, attitude obscurantiste typique des réchauffistes qui sont prêts à caricaturer les faits avec n’importe quelle ineptie inventée à la volée pour brasser du vent. Vous êtes une insulte à l’intelligence et à l’honnêteté intellectuelle. Pour corriger vos bêtises, il faudrait une vie.

  21. miniTAX, épargnez-nous vos bruits de ferraille, on dirait un forçat qui agite frénétiquement ses chaînes. Et écoutez attentivement ces vidéos recommandées par Wen. Vous pourrez vérifier que Courtillot fait explicitement référence aux expériences du CERN!
    Pourquoi refusez-vous de fournir les références démontrant la validité des théories de Stensmark? Parce qu’il n’y en a pas!
    Et puisque Fétrocho se refuse à donner une courbe d’évolution des teneurs en vapeur d’eau de la troposphère, pourquoi ne la donneriez-vous pas. A moins que cela n’existe pas?
    Quant à l’imbécillité, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Il y a quelque temps, vous nous avez sorti , rappelez-vous, un discours consternant sur le pétrole. Votre discours est tout aussi consternant sur le climat, et je suppose sur tous les sujets que vous traitez! Je suppose que çà fait partie de votre charme!

  22. Ping : Effets de Terre, le Top des lecteurs | Effets de terre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.