Climategate, enquête salutaire du Guardian

Posté le 10 fév 2010 dans la catégorie:Lecture. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Pour ceux qui lisent la langue de Shakespeare, le Guardian est devenu en quelques années l’une des références en matière d’environnement. Et une fois de plus, le quotidien britannique innove. Il propose à ses lecteurs de participer à l’enquête du journaliste Fred Pierce, sur le «climategate», la controverse provoquée par le piratage des mails d’un centre anglais de recherche sur le climat.

Il y a quelques jours, le Guardian a publié une enquête remarquablement fouillée de son journaliste Fred Pierce sur le piratage d’emails du Centre de recherches climatiques de l’Université d’East Anglia. Un piratage survenu, de manière fort opportune, juste avant l’ouverture de la conférence de Copenhague. Pierce a bossé dur sur tous les volets de l’affaire, et sans complaisance vis à vis des chercheurs concernés par le vols de correspondance, montrant notamment combien le monde scientifique n’échappe pas aux rivalités, jalousies et au «tribalisme». Et pointant les vraies questions scientifiques posées par les messages révélés au grand jour,

Cette semaine, le Guardian va plus loin. Mardi, le quotidien a publié une nouvelle série d’articles, douze au total, version « intégrale » découpée par thèmes de l’enquête de Pierce, qui sera enrichie au fil du temps, explique le journal: «De même que nous ajouterons de nouvelles informations à propos des emails [piratés], nous permettons aux internautes de nous aider à construire le compte-rendu définitif de cette controverse. Une tentative de chemin collaboratif  pour remonter à la vérité.» Le journal espère de cette manière produire une sorte de «peer-review» (revue par les pairs). Expérience ô combien plus enrichissante que le « Huit clos sur le net », cette tentative absurde de quelques journalistes de s’informer quelques jours à l’aide des réseaux sociaux, sans accéder aux sources « classiques » d’information, non?

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , ,

Lire également

34 Réponses pour “Climategate, enquête salutaire du Guardian”

  1. Ratmanoff dit :

    « …montrant notamment combien le monde scientifique n’échappe pas aux rivalités, jalousies et au «tribalisme» » … j’ai bien perçu cette état, cette ambiance lors de stages au CEA, CNRS et autres !
    c’est l’ hUMAIN !

  2. Marot dit :

    Fred Pearce et pas Pierce.

    et puis qu’est-ce que le Guardian va faire dans une pauvre histoire qui n’a fait qu’un « pschiiit chiraquien » ?
    Z’ont vraiment du papier à gâcher les quotidiens et du temps à perdre les journalistes.

  3. Presentateur dit :

    c’est vraiment une « marotte (femelle du marot) que de vouloir toujours corriger l’orthographe des noms propres « y Piercesontemps » le MAROT TOUCHE PAS A MON DENIS
    et soyez constructif pas boulatif.

  4. Marot dit :

    Eh oh, le présentetateur, on se calme !

  5. miniTAX dit :

    « Expérience ô combien plus enrichissante que le « Huit clos sur le net » »
    ————————-
    @Denis,
    Expérience enrichissante et ô combien ancienne : ça s’appelle … blog, que les journalistes climato-hystériques du Guardian découvrent. Ca laisse deviner le niveau de qualité du journal.

    Au passage, c’est Pearce, pas « Pierce ». Vu tout ce que ce prophète de malheur déguisé en « journaliste » a écrit sur l’apocalypse climatique, ce n’est pas bien d’écorner son nom dans un article sur le climat :

    * Last Generation – How Nature Will Take Her Revenge for Climate Change
    * When the Rivers Run Dry: What Happens When Our Water Runs Out?
    * Confessions of an Eco Sinner: Travels to Find Where My Stuff Comes from
    * The Coming Population Crash: And Our Planet’s Surprising Future
    * With Speed and Violence : Why Scientists Fear Tipping Points in Climate Change
    * The Big Green Book
    * Earth Then and Now: Potent Visual Evidence of Our Changing World
    * Fragile Earth: Views of a Changing World
    * Deep Jungle: Journey to the Heart of the Rainforest
    * Keepers of the Spring: Reclaiming Our Water in an Age of Globalization
    * Regis: Regional Climate Change Impact and Response Studies in East Anglia and North West England
    * Turning Up the Heat

    * Ian and Fred’s Big Green Book
    * Green Warriors: The People and the Politics behind the Environmental Revolution.
    * ADVENTURES AT THE ZOO
    * Turning Up The Heat – Our Perilous Future In The Global Greenhouse
    * Dammed, the:Rivers, Dams and the Coming World Water Crisis
    * Acid Rain (Penguin Special)
    * Turning Up the Heat: Our Perilous Future in the Global Greenhouse
    * Global Warming
    * Watershed: Collapse of Britain’s Water Supply
    * Greenprint for Action
    * Climate and Man: From the Ice Ages to the Global Greenhouse
    * Climate change impacts in the UK

    (je cite ma source, histoire que vous ne m’accusiez pas de m’approprier le texte d’autres : http://www.climate-resistance.org/2010/01/the-ipcc-and-the-melting-glaciers-story.html )

  6. armando dit :

    aaaaah enfin du MiniTAX, comme on l’aime. Il me manquait cruellement.

    Plus sérieusement, je ne suis pas souvent en désaccord avec Denis Delbecq sur ces sujets, mais il me semble que cette histoire est une fausse bonne idée. D’abord parce que le matériau de l’enquête est tronqué par ceux qui l’ont piraté. Donc il est corrompu et il n’est donc théoriquement pas possible d’en faire sortir « l’article définitif » sur cette histoire (laquelle d’ailleurs ? Celle de douze ans de climatologie au CRU ? Allons donc !). Ensuite parce que pour avoir passé pas mal de temps sur les emails volés et pour avoir lu attentivement les papiers de Fred Pearce, je suis un peu intrigué.

    Fred Pearce oublie pas mal de trucs pour instruire souvent à charge (en particulier dans l’épisode pourtant saisissant des 42 stations chinoises et dans celui qui parle de la supposée subversion du principe de peer review et de la liberté éditoriale des revues). Et en définitive Pearce admet lui-même que rien de son exégèse des mails volés ne remet rien en cause de la science climatique… Tout ça pour ça, a-t-on envie de dire a la fin du pavé. Sinon qu’il a sans doute perdu lui aussi quelques plumes dans la bataille. Sa crédibilité est quelque peu écornée, surtout du fait qu’il a semble-t-il été enfumé par l’ami sceptique Keenan qui lui a apparemment raconté plein de craques, craques qui se sont retrouvées à la une du Guardian…

    merci à miniTAX de réagir à ce petit post avec sa verve habituelle, je serais très vexé qu’il ne le fasse pas.

  7. miniTAX dit :

    armando : « D’abord parce que le matériau de l’enquête est tronqué par ceux qui l’ont piraté. »
    ———————–
    Ah, et vous tenez que c’est « piraté » et « tronqué » d’où, d’une source « autorisée », d’une intime (infime ?) conviction, du téléphone arabe, du Pape ? Vite, des révélations, des détails svp, parce que même la police britannique qui enquête n’a rien laissé filtré. Un scoop pareil, ça ne se savoure pas seul.

    armando : « Sa crédibilité est quelque peu écornée, surtout du fait qu’il a semble-t-il été enfumé par l’ami sceptique Keenan qui lui a apparemment raconté plein de craques, craques qui se sont retrouvées à la une du Guardian »
    ———————–
    Là pareil, quand vous faites des affirmations extraordinaires, on aimera voir des détails extraordinaires, suivis de preuves extraordinaires, comme par exemple quelles « craques » et quelles preuves que ce sont des craques, surtout venant de Keenan, un type qui ne se prononce pas à la légère comme l’ont pu constater amèrement tous ceux qui ont eu à faire à lui.
    Si vous n’avez rien, on attend donc votre rétraction.

  8. Presentateur dit :

    MAROT, veuillez accepter mes excuses, je ne voulais pas vous froisser, mais simplement faire un peu d’humour, il est vrai que dans cet espace d’expression, où les intervenants sont particuliérement trés au faîte de leur art, je ne vois pas poindre une lueur de gaité, ni d’humour, dorénavant je serai plus prudent dans mes interventions,
    cependant j’apprécie en néophite que je suis les échanges er réflexions que vous apportez sur les thémes que proposent Denis, quelques fois largué par le haut niveau, mais bien souvent informé.
    merci à tous

    • Marot dit :

      Présentateur, vous êtes tout excusé pour ce trait d’humour.
      Je vous présente moi aussi mes excuses pour avoir vilainement modifié votre pseudo.

  9. Presentateur dit :

    excusez la faute d’orthographe sur néophyte

  10. Fetrocho dit :

    Attention ceci est un email piraté et re-manipulé par les agents du côté obscur de la force !
    Attention ceci est un email piraté et re-manipulé par les agents du côté obscur de la force !
    Attention ceci est un email piraté et re-manipulé par les agents du côté obscur de la force !
    —————————————————————————————-

    From: Phil Jones
    To: ray bradley ,mann@xxxxxxxxx,mhughes@xxxxxxx, mhughes@xxxxxxxxx
    Subject: Diagram for WMO Statement
    Date: Tue, 16 Nov 1999 13:31:15 +0000
    Cc: k.briffa@xxxxxx,t.osborn@xxxxxxxxxDear Ray, Mike and Malcolm,
    Once Tim?s got a diagram here we?ll send that either later today or
    first thing tomorrow.

    I?ve just completed Mike?s Nature trick of adding in the real temps to each series for the last 20 years (ie from 1981 onwards) amd from 1961 for Keith?s to hide the decline. Mike?s series got the annual land and marine values while the other two got April-Sept for NH land N of 20N. The latter two are real for 1999, while the estimate for 1999 for NH combined is +0.44C wrt 61-90. The Global estimate for 1999 with data through Oct is +0.35C cf. 0.57 for 1998.

    Thanks for the comments, Ray.

    Cheers
    Phil
    ———————————————–

    Mais bon The Guardian ne fait rien de plus que les excités des blogs Chaudasses de Libé ou du Monde …..
    Après les stars millénaristes de TV, les ex vice président, les acteurs New Age et les journalistes reconvertis à l’hystero ecologisme …. il ne manque plus que les sportifs pour soutenir nos scientifiques GIECiens. … La science avance…..

    • Tilleul dit :

      Q – Let’s talk about the e-mails now: In the e-mails you refer to a « trick » which your critics say suggests you conspired to trick the public? You also mentioned « hiding the decline » (in temperatures). Why did you say these things?

      This remark has nothing to do with any « decline » in observed instrumental temperatures. The remark referred to a well-known observation, in a particular set of tree-ring data, that I had used in a figure to represent large-scale summer temperature changes over the last 600 years.

      The phrase ‘hide the decline’ was shorthand for providing a composite representation of long-term temperature changes made up of recent instrumental data and earlier tree-ring based evidence, where it was absolutely necessary to remove the incorrect impression given by the tree rings that temperatures between about 1960 and 1999 (when the email was written) were not rising, as our instrumental data clearly showed they were.

      This « divergence » is well known in the tree-ring literature and « trick » did not refer to any intention to deceive – but rather « a convenient way of achieving something », in this case joining the earlier valid part of the tree-ring record with the recent, more reliable instrumental record.

      I was justified in curtailing the tree-ring reconstruction in the mid-20th Century because these particular data were not valid after that time – an issue which was later directly discussed in the 2007 IPCC AR4 Report.

      The misinterpretation of the remark stems from its being quoted out of context. The 1999 WMO report wanted just the three curves, without the split between the proxy part of the reconstruction and the last few years of instrumental data that brought the series up to the end of 1999. Only one of the three curves was based solely on tree-ring data.

      The e-mail was sent to a few colleagues pointing out their data was being used in the WMO Annual Statement in 1999. I was pointing out to them how the lines were physically drawn. This e-mail was not written for a general audience. If it had been I would have explained what I had done in much more detail.

  11. [...] Tweets about this great post on TwittLink.com [...]

    • Tilleul dit :

      Si ce qui est dit est v?rifi? ?! Mais tout est faux l? dedans ! Je sais bien que le daily mail ne donne aucun lien vers l’entretien de la BBC mais c’est quand m?me facile d’aller la retrouver pour v?rifier toute cette histoire…

      http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8511670.stm#

      L’entretien (BBC):

      « B – Do you agree that from 1995 to the present there has been no statistically-significant global warming

      Yes, but only just. I also calculated the trend for the period 1995 to 2009. This trend (0.12C per decade) is positive, but not significant at the 95% significance level. The positive trend is quite close to the significance level. Achieving statistical significance in scientific terms is much more likely for longer periods, and much less likely for shorter periods.  »

      L’interpr?tation qui permet de gagner de l’argent en vendant du papier aux gogos conspirationistes (dailymail)

      « Climategate U-turn as scientist at centre of row admits: There has been no global warming since 1995″

      Vous ?tes vraiment cr?dule les mecs…

      • Fetrocho dit :

        Ou du moins nous savons lire, nous.

        Le phénomène de réchauffement climatique « actuel » (si tant est que l’on puisse les mesurer sur des périodes aussi courtes) est il nouveau …. réponse NON.
        Est il d’une amplitude particulière (dans la capacité que nous avons à mesurer avec certitude des phénomènes passés) ? réponse NON.
        Est il normal de s’interroger sur la véracité des chiffres initiaux (non pas sur des tricheries mais sur la fiabilité même du process de collecte et des méthodes de calculs): la réponse est OUI
        (voir la discussion sur le forum du Goddard Institute même où le « thermomètre » officiel reconnait lui même la fragilité des lectures)

        Parler d’une hausse de de 0,12°C/decade sur 1995-2009 ans avec un un intervalle de confiance de 95% et dire que les -0,12°C/decade de 2002-2009 n’annulent pas le trend plus long sont une bouffonnerie dont seul Phil Jones a le secret. Surtout quand il oublie de préciser que la marge d’erreur de sa propre moyenne est elle aussi proche des +/-0,1%.
        Un mec qui déclare sans pouffer que le max. Médieval ne peut être tenu comme un phénomène de base car il n’est pas suffisamment attesté dans l’hémisphère Sud prend son auditoire pour une buse.
        Le même comique qui dit que les questions sur les peers reviewed sont à poser à l’IPCC et pas à lui, fait oeuvre de grosse caricature politicarde (Il cite à foison des rapports de l’AR4 mais se refuse d’en discuter la validité du processus d’approbation interne) .

        • Robert dit :

          Vous savez lire? On ne le dirati pas non seulement vous traduisez de travers mais vous oubliez ceci :

          E – How confident are you that warming has taken place and that humans are mainly responsible?

          I’m 100% confident that the climate has warmed. As to the second question, I would go along with IPCC Chapter 9 – there’s evidence that most of the warming since the 1950s is due to human activity.

          Faut-il que je vous le traduise?

          Le lien vers l’interview, ça permettra à chacun de se faire son idée.

          http://news.bbc.co.uk/2/hi/science/nature/8511670.stm

  12. Nimch dit :

    Autre expérience enrichissante (mouarf mouarf), le nouveau livre de Claude Allègre : « L’imposture climatique ». Il est venu le vendre ce matin sur RTL avec Apathie et cet aprem aux grosses têtes (mouarf mouarf).
    A la première minute j’ai éclaté de rire :
    JMA : « Alors le RCA c’est de la couille ? »
    CA : « Bein oui ! Pour preuve, en septembre, Pujadas annonçait que l’hiver serait chaud. Pis vous voyez bien qu’il a été froid ! Donc le RCA c’est de la couille. »

    CA : « La science c’est des arguments. La science c’est des arguments. La science c’est des arguments. La science c’est des arguments. »

    On les attend…

    • Tilleul dit :

      On voit que Claude Allegre n’hésite pas à se mettre en danger en allant dans des émissions scientifiques pointues : les grosses têtes, Thierry « il n’y a pas eu d’avion le 11/09″ Ardisson…

      Ce qui était le plus enrichissant c’est sa réaction dans le documentaire « enfumés » de Paul Moreira : Allegre racconte de grosses conneries (genre les habituels, « il n’y a plus de réchauffement climatique depuis 10 ans ») puis refuse de répondre à toutes demandes d’entretiens supplémentaires quand le journaliste lui rappelle en demandant des éclaircissements parce que les sources qu’Allègre avait cité disait en fait l’exact contraire…

      Le jour où on le mettra devant autre chose qu’un porte micro il se dégonflera comme une grosse baudruche (mais bon vu qu’en france on a est à la fois nul en journalisme ET nul en science ça arrivera pas de si tot…)

      pour voir ce que ça donne dès qu’on demande à un complotiste de se justifier un minimum voir le débat Plimer-Monbiot (ou plutot de ce que ça ne donne pas tellement c’était pitoyable)

      http://www.abc.net.au/lateline/content/2009/s2772906.htm

      Au passage vous remarquerez la constante idéologique des complotistes :

       » But what I think is happening is governments just cannot resist the opportunity to tax us more, to set up huge bureaucracies, and this is what Copenhagen’s about. It’s not about science, it’s not about morality, it’s not about the Third World – it’s about money, and it’s about governments putting their hands in our pockets, taking out our money, and having to go through sets of sticky fingers to end up disappearing somewhere else in the world.  »

      De vrais tarés…

      • gpiton dit :

        Claude Allègre, se comporte en politique, pas comme scientifique, en tout cas dans le domaine climatique. « La fin justifie les moyens »…
        Dans les débats ou les interviews, il n’hésite pas à simplifier, à utiliser l’agressivité et parfois la caricature, ou se trompe d’arguments.
        Cela nuit à son argumentation qui est parfois pertinente.
        Quel bonheur pour ses adversaires…. qui ne mettent en avant que ses excès.
        Ce n’est pas avec des personnalités « excessives », que l’on trouvera un débat serein.
        Je l’ai déjà vu en 2009 dans des émissions télévisées devant Jouzel ou Jancovici. Il n’a aucun complexe.

  13. Tilleul dit :

    Par contre on pourrait peut être discuter du vrai problème : autant les complotistes du climat était auparavant des doux dingues comme on en voit souvent sur internet, autant depuis quelques années ils prouvent qu’ils sont prêt à recourir à un véritable harcellement visant à instaurer un climat de terreur sur tous les scientifiques qui travaillent sur la question du climat : campagne de presse diffamatoire, piratage et diffusion de correspondances privés, harcélement légal…

    Quand on voit l’effet qu’une poignée de malades mentaux peut avoir sur des chercheurs qui ne sont pas formés à ce type de dangers, il faudrait quand même commencer à s’inquiéter parce que ça risque de mal finir…

    • Fetrocho dit :

      Le copie/coller de post précédents au contenu strictement identique s’appelle du spam pas de l’information.

      Surtout s’il s’agit de retourner un argument que seuls les scientifiques opposants aux GIEC ont REELLEMENT subi dans le passé en étant menacés dans leur job même.
      Mais bon associée à la technique des pseudo multiples, la digression est une forme comme une autre pour noyer le poisson.

      • Denis Delbecq dit :

        Pour info, j’ai creusé cette question des pseudos multiples en fouillant dans le camboui du site, et je peux vous confirmer que vous voyez du complot partout…

        • Fetrocho dit :

          Dans un monde d’IP flottants , de choix de proxy,… ce genre de propos ma fait sourire.
          Je ne vis pas dans la théorie du complot… et je suis le premier à me désoler de voir l’aventure du GIEC partir en eau de boudin.

      • Tilleul dit :

        Ca risque quoi un opposant aux conclusions des travaux scientifiques dont le GIEC fait la synthèse ? Devenir célèbre ? Gagner une bourse d’Exxon Mobil et du Heartland Institute ?

    • GML dit :

      Vous êtes quand même gonflé d’écrire ça alors que les scientifiques sceptiques (pour ne pas dire plus) vis à vis du RCA sont tournés en ridicule depuis des années et qu’ils subissent les moqueries organisés par les tenants du RCA.
      Ce qui va mal finir c’est la farce du RCA que je regrette beaucoup pour la crédibilité des « vrais » scientifiques.
      Il me semble (peut-être à tord) qu’il ne devrait pas être nécessaire de mentir au public pour prendre conscience qu’il faudrait limiter notre consommation de fossiles (charbon, gaz et surtout pétrole) et penser aux énergies du futur (énergies renouvelables (eau, vent, soleil) et durables (uranium, thorium,…) .

      • Denis Delbecq dit :

        Que des Allègre, qui ne font que parler, soient tournés en ridicule c’est une chose. Mais pour connaître de nombreux climatologues du monde entier, ils parlent généralement avec beaucoup de respect de leurs collègues, quand ceux-ci font de la science, pas de la gesticulation pour vendre des livres.

        • GML dit :

          Courtillot ne doit pas être un « collègue » car en se dressant contre la démarche scientifique (?) du GIEC, il en a pris plein la tête…
          Dans une réunion publique, j’ai cru être un pestiféré quand j’ai émis des doutes sur l’origine humaine du réchauffement climatique que je ne nie pas comme variation climatique naturelle.

          • toxymoron dit :

            Peut être parce que vous êtes à court d’arguments pour fonder vos doutes?

          • GML dit :

            Non. Dans un cas comme dans l’autre il y a beaucoup d’arguments pour ou contre. Encore fallait-il avoir la possibilité de les exprimer sereinement dans un environnement qui, ce jour là, dans cette réunion « officielle » (présence du recteur d’académie, du laboratoire de glaciologie,…), était hostile à tout doute sur la certitude d’une catastrophe climatique imminente.

          • toxymoron dit :

            +7°C d’ici la fin du siècle, cela ne me semble pas mal comme certitude de catastrophe imminente.
            Pourriez-vous expliquer en long et en large ce qui vous permet d’espérer autre chose? Cela m’arrangerait car je suis un peu désespéré: entre l’inertie de la nature (qui masque le réel état de danger déjà infligé par l’homme) et l’inertie de l’homme (qui reste aveugle aussi longtemps qu’un vrai désastre n’est pas arrivé), je vois le futur très apocalyptique.

          • Marot dit :

            7 °C c’est jouer petit bras, mieux vaut 15°C pour un beau
            « hou, fais moi peur »
            du Lovelock dans le texte.

          • Fetrocho dit :

            Même pas peur j’ai ma creme solaire, mes tongs et mon parasol…..manque plus qu’à farter mon surf en attendant la prochaine vague sur une super plage à la sortie de Chamonix (petite station balnéaire sympa ou viennent le soir se reproduire les thons rouges dans les criques environnantes).

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2018 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.