La richesse ne protège pas de l’ennui

Par Denis Delbecq • 15 novembre 2009 à 22:06 • Categorie: En bref

C’est devenu très tendance. S’offrir une excursion culturelle sur le climat de notre planète en se baladant dans les eaux polaires. Une croisière riche de soirées-conférences « climato », « zoologie »… animées par des scientifiques qui arrondissent leurs fins de mois. Et après ça, les fortunés touristes (1) peuvent rentrer tout heureux de dire qu’ils ont vu le réchauffement climatique de près…

Ce sont sans doute de magnifiques voyages, des paysages vraiment dépaysants. L’aventure est parfois même au rendez-vous. C’est ce qui arrive aux 105 passagers (dont 80 sujets de la reine Elisabeth) qui sont coincés depuis quelques jours. Leur «paquebot», un brise-glace russe, a été pris dans les glaces compactées par le mauvais temps. Selon l’Observer, certains passagers sont très frustrés: une équipe de tournage de la BBC figure parmi les prisonniers des glaces. Elle devait tourner des images de manchots vus du ciel, dans la lignée d’Arthus-Bertrand, mais sur leur banquise, point de volatiles.

Bien évidemment, leurs jours ne sont pas en danger. Juste l’ennui qui doit commencer à guetter. Si j’avais ça sous la main, je leur enverrai bien une copie de l’Odyssée de l’Endurance, un récit du début du XXe signé Ernest Shackleton qui raconte l’agonie de son navire, broyé par la banquise, et l’incroyable épopée que vécurent ces vrais explorateurs.

Mais quand même, le Kapitan Khlebnikov commence à se faire vieux. Il doit d’ailleurs être retiré de la circulation en mars 2012. Il navigue depuis 1980 et a été soumis depuis à de rudes efforts dans les glaces Arctiques et Antarctiques. Bonne nouvelle, selon les bases de données du contrôle de l’Etat du port, il ne semble pas trop mal entretenu: sa dernière inspection (en janvier dernier à Hobart) n’a relevé aucun problème ni infraction aux règlements maritimes. Comme je suis sympa, je vous donne une adresse pour découvrir quelques images de l’épopée de Shackleton, signées de l’épatant Frank Hurley. Mais chut, ne la transmettez pas aux familles des pauvres bougres qui se les gèlent sur la banquise Antarctique…

(1) compter au moins 25000 dollars pour un mois dans l’Antarctique, réveillon 2011 compris, chez Quark Expeditions…

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , ,