Le recyclage au service du crime

Posté le 7 avr 2009 dans la catégorie:Le mot. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Le recyclage n’est pas bon pour les enquêtes criminelles. C’est ce que raconte New Scientist lundi, citant des spécialistes britanniques. Car si la différence entre plastiques neufs et plastiques issus du recyclage ne se voit pas à l’œil nu, elle pose des soucis aux enquêteurs de la police scientifique. Les produits recyclés donneraient du fil à retordre dès qu’il s’agit de relever des empreintes digitales. Selon un certain J. Bond (1), universitaire, ces soucis reflètent l’insuffisance des moyens injectés ces dernières années dans la mise au point de nouvelles techniques de relevé de nos empreintes. C’est vrai, depuis qu’on essaie de ficher tous les citoyens, de 7 à 77 ans, l’ADN est beaucoup plus à la mode.

(1) ça ne s’invente pas. Trève de sourires, J pour John.

Denis Delbecq

 


    Laisser une réponse

    Services

    Traduire cet article (Google)

    Mots-clefs

    Ces derniers temps

    © 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.