Baleine échouée, baleine foutue

Par Denis Delbecq • 25 mars 2009 à 11:29 • Categorie: A la Une
Echouage massif à Cape Cod (Massachusetts) en 1902 © NOAA

Echouage massif à Cape Cod (Massachusetts) en 1902 © NOAA

Que faire des baleines qui s’échouent sur les plages? Dans les livres pour enfants, on raconte tous les efforts qui sont faits pour les remettre à flot, et l’histoire finit toujours bien, à la grande joie des parents rassurés que leur petit s’endormira apaisé.

Mais les livres d’histoires sont des livres d’histoires, et il faudra bientôt changer de sujet pour ne pas mentir aux bambins: tenter de sauver une grosse baleine prolonge le plus souvent sa terrible agonie et mieux vaut l’euthanasier. Ce credo est désormais officiel chez les protecteurs de la faune en Grande-Bretagne et la Reine sait combien ils sont nombreux parmi ses sujets. Des vétérinaires de la très sérieuse Société zoologique de Londres (ZSL) ont travaillé sur les restes d’une partie des 55 baleines qui se sont échouées sur les plages britanniques entre 2002 et 2006. Aucune n’a survécu, en dépit des efforts tentés pour les remettre à la mer. Et selon les vétérinaires de la ZSL, il y a une raison toute biologique à cela. Les baleines meurent, si on peut dire, « écrasées » par leur propre poids, raconte le Guardian d’hier.

Certes, la déshydratation est meurtrière pour les cétacés échoués, mais il y a pire, ce qui explique au passage pourquoi la plupart des animaux décèdent en dépit des efforts de réhydratation. Car une protéine chargée de stocker l’oxygène dans les muscles s’avère toxique pour les reins de l’animal. Ecrasés par le poids de l’animal, les muscles libèrent cette protéine dans le sang qui s’attaque aux reins et provoque la mort. Un phénomène parfois rapide et surtout irréversible qui explique le taux de mortalité de 100% relevé ces dernières années en Grande-Bretagne.

Ça a du leur faire drôle d’accepter cette évidence scientifiques, aux amoureux des baleines. Mais c’est désormais officiel, en Grande-Bretagne, les baleines échouées seront euthanasiées. L’information était connue depuis quelque temps, mais les responsables de la protection de la nature ont préféré attendre le moment propice pour éviter l’émotion provoquée par les échouages dans le public.

L’émotion se trouve pour l’instant à l’autre bout du monde, en Australie, ou plus de 90 baleines se sont échouées ce week-end. Une dizaine seulement ont pu être rejetées à la mer et les autorités les suivent pour voir si elles se sont remises de leurs émotions. Reste à déterminer les raisons de ces suicides massifs de baleines, avec parfois des groupes de plusieurs centaines d’animaux qui se jettent à la côte. La peur de croiser un baleinier japonais?

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , , ,