Même sous Bush, l’Amérique éolienne a pris les deux vents.

Par Denis Delbecq • 3 février 2009 à 9:51 • Categorie: En chiffres

Un mythe est tombé. L’Allemagne a perdu sa position de leader mondial de l’éolien en 2008, devancée par les Etats-Unis. Avant même que n’arrive Obama, partisan d’un essor important des sources d’énergies sans carbone, le parc éolien américain a grimpé de 50% l’an dernier. Il représente désormais une puissance installée de 25 000 MW, un peu moins de 20% de ce qui est installé sur la planète. Et ce n’est pas fini puisque la Commission des Finances du Sénat américain a donné son accord pour l’enveloppe de 31 milliards de dollars d’exemptions fiscales pour la production alternative d’énergie. Et ce n’est pas tout, l’Allemagne devrait perdre aussi son rôle de leader mondial du solaire, là encore au profit des Etats-Unis.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , ,