Où le blogueur chasse la baleine pour sauver la planète

Posté le 5 mar 2008 dans la catégorie:A la Une, Rubriques. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Franchement, j’ai pas regretté cette journée off. Car en surfant hier plus détendu que d’habitude, je me suis pris une belle crise de fou rire. Pensez donc, j’ai découvert que pour sauver la planète, il faut manger de la baleine. C’est le dernier credo des partisans de la chasse au cétacé, en Norvège cette fois. La High North Alliance (HNA), un organisme de lobbying en faveur de capture de baleines en Arctique, publie une pseudo-étude scientifique qui aimerait nous faire croîre qu’on sauvera la planète en remplaçant le bœuf ou le poisson par la viande de rorqual.

Alors allons-y, chers amis. Reconvertissons nos flottes de pêche qui rament avec la sole ou la morue. Soyons tous des capitaines Achab. Je vais lancer une souscription pour me payer un stage sur l’art et la manière de lancer un harpon. Je renonce au bœuf, au rôti de magret maison et même aux bars légendaires de mes falaises (1). Désormais, je m’engage dans la brigade de défense des chasseurs de baleines, et je vous invite tous à me rejoindre dans cette noble cause.

La baleine, donc, c’est moins de deux kilos de gaz carbonique, neuf fois moins que l’agneau! Sans rire, un certain Frovik, de la HNA, explique que “la viande de baleine est bonne pour le climat”, et que cette industrie sera d’autant plus performante que les taxes favoriseront les produits à faible teneur en carbone. Et j’irai même plus loin: si les baleiniers s’équipent de cerfs-volants de propulsion, la viande de baleine sera moins chargée en carbone qu’un kilo de carottes bio de mon potager…

(1) autant de mets dont je fais une consommation plus que raisonnable, je vous rassure!

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , ,

Lire également

1 Réponse pour “Où le blogueur chasse la baleine pour sauver la planète”

  1. Hum… Petit inconvénient : les baleines poluent moins que les boeufs mais… Se reproduisent moins vite, il me semble !

    En tous cas, je peux apporter mon témoignage car j’ai mangé de la baleine il y a bien des années en Islande.
    D’apparence, on aurait cru un steack de boeuf, une viande très rouge et saignante. Le gout était très étrange, assez fort, pas du poisson mais pas non plus de la viande… Un souvenir mitigé, donc.

    Cela dit, comme j’avais également mangé du requin faisandé, à tout prendre je préfère la baleine ;)

    Chloé Clafoutis

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.