Bienvenue dans l’anthropocène

Par Denis Delbecq • 29 janvier 2008 à 9:39 • Categorie: Lecture

Pour les géologues, nous avons changé d’ère. La revue GSA Today, éditée par la Société géologique américaine, se pose la question à la une de son édition de février. Seize géologues britanniques décrivent dans un long article pourquoi l’holocène s’est achevée, aujourd’hui remplacée par l’anthropocène, la première ère géologique où la planète est façonnée par l’homme lui-même.

Le mot n’est pas nouveau. Il avait été proposé en 2000 par Paul Crutzen, qui avait obtenu le prix Nobel de chimie cinq ans plus tôt pour ses travaux sur la couche d’ozone. La notion d’anthropocène a progressivement gagné du terrain chez les scientifiques. Crutzen fixe son démarrage précisément, en 1784, année de l’invention de la machine à vapeur par James Watt.

Dans leur plaidoyer en faveur de la reconnaissance d’une nouvelle ère, les chercheurs britanniques ne proposent pas de date aussi précise. Ils dressent en revanche la longue liste des altérations imposées à la planète par les activités humaines et la démographie galopante, surtout depuis la révolution industrielle. Climat, disparition d’espèces, impact de l’agriculture, modification des régimes de sédimentation, etc. Selon les arguments très géologiques qu’ils développent, l’holocène n’aura duré que douze mille ans. Il reste à savoir combien de temps durera l’anthropocène…

(1) Cette notion était évoquée dans l’article sur les ressources naturelles que j’ai écrit pour le Journal du CNRS de janvier-février 2008.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , ,