Petites nouvelles sur le front du nucléaire

Posté le 12 mai 2011 dans la catégorie:En bref. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Selon Tepco, il semble bien que du combustible nucléaire ait bien connu un phénomène de fusion dans le réacteur numéro 1, conduisant à la formation d’un corium déposé au fond de la cuve de confinement. Et si la radioactivité a baissé au point de permettre à des techniciens de pénétrer dans le bâtiment de ce réacteur, les travaux d’installation d’un circuit de refroidissement progressent très lentement.

Les opérations de reprise en main du site ont permis mercredi de colmater une fuite, qui laissait encore s’écouler de l’eau radioactive dans l’océan. Au Sud-ouest de Tokyo, à 280 kilomètres de la centrale, les autorités ont relevé la présence de césium dans des plantations de thé (570 Bq/kg). Niveau considéré comme sans danger, mais supérieur à la norme, qui a conduit les autorités à suspendre les ventes de ce thé, et à rappeler les produits déjà expédiés. Selon l’Ashai Shimbun, Une nouvelle carte de radioactivité, dressée avec la collaboration d’experts américains, désigne désormais une zone de 800 kilomètres carrés contaminée à plus de 600 kilo-becquerels par mètre carré.

Le nucléaire devrait en tous cas connaître un sérieux coup de frein au Japon. Le gouvernement a annoncé qu’il abandonne le plan de développement de l’atome, qui devait faire progressivement passer la part du nucléaire de 30% à 50% dans la production d’électricité japonaise. Des experts du nucléaire japonais soulignent que cette décision pourrait n’être qu’un artifice temporaire pour rassurer la population, et qu’une relance du programme nucléaire pourrait être réamorcée dans quelques années. A 200 km environ au sud-ouest de tokyo, la centrale de Hamaoka a été arrêtée à la demande des autorités japonaises, qui craignent qu’elle soit insuffisamment protégée contre un séisme de grande ampleur dans la région. Elle ne reprendrait ses activités qu’une fois sa protection renforcée contre les tsunamis de grande ampleur. Des travaux qui pourraient durer deux ans.

En Allemagne, la «Commission éthique sur l’approvisionnement sûr en énergie», a rendu publique ses premières conclusions: elle recommande l’arrêt définitif des sept plus vieilles centrales nucléaires allemandes, qui avaient été fermées par décision d’Angela Merkel juste après l’abandon de Fukushima, en expliquant que le pays a montré qu’il pouvait se passer de ces réacteurs âgés. La Commission estime que l’Allemagne peut sortir du nucléaire en moins de dix ans, sans augmenter ses émissions de gaz carbonique, ni ses importations nucléaires, et sans handicaper l’économie du pays. Un sacré défi!

En France, il y a quelques jours, le patron de Total Christophe de Margerie avait laissé entendre au magazine Challenges que le projet de construction d’un second réacteur EPR, à Penly (1), pourrait être abandonné. Propos rapidement démentis par le ministre de l’industrie, Eric Besson. A Flamanville, le chantier du premier EPR français a pris plusieurs mois de retard, a-t-on appris hier, après un accident mortel du travail survenu en janvier dernier qui a conduit à suspendre certaines opérations, puis à les reprendre à un rythme un peu moins rapide, pour éviter que survienne un nouvel accident.

En France toujours, le cahier des charges de l’audit de sûreté des centrales françaises fait l’objet d’une polémique avec la Commission européenne. Le commissaire à l’énergie a en effet déclaré devant le Parlement européen qu’il ne validerait pas des «stress tests» allégés, excluant le risque humain et terroriste. Il semble avoir l’appui du président de la CE, tandis qu’une majorité de pays défendent l’idée de tests «allégés», comme ceux affichés dans le cahier des charges français: ils ne prendront en compte que le risque sismique, les inondations et les autres événements naturels extrêmes. Une position alignée sur celle de la Wenra, l’organisation qui regroupe les responsables d’autorités de sûreté nucléaire des pays d’Europe de l’ouest.

(1) Total est l’un des partenaires de ce projet.

[MAJ 12/5/11 @16:16. Une nouvelle fuite a été repérée et colmatée ce jeudi. D'autre part, Tepco semble désormais penser que la cuve du réacteur 1 connait une fuite, après la réparation d'une jauge de niveau d'eau: en dépit des injections massives d'eau, la surface du liquide dans le réacteur se trouverait cinq mètres sous le niveau normal. Compte-tenu de la température "raisonnable" relevée, cela laisse penser que l'essentiel du combustible a fondu et s'est accumulé au fond de la cuve, où l'eau présente l'empêche de s'échauffer.]

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , ,

Lire également

65 Réponses pour “Petites nouvelles sur le front du nucléaire”

  1. romu dit :

    Retard sur l’EPR en France, tiens, ça me rappelle quelque chose ;-)

  2. Robert dit :

    Au Japon, on semble vouloir se tourner vers le renouvelable au détriment du nucléaire.

    http://fr.news.yahoo.com/japon-freine-investissements-nucl%C3%A9aire-104851064.html

    • Robert dit :

      Grrrr !!!!! Déja dit dans l’article…

    • BMD dit :

      ouaf-ouaf Robert. Allez donc sur le site de l’iea http://www.iea.org à la rubrique statistics et cherchez le graph de la production électrique du Japon! Vous y verrez que le charbon et le gaz constituent plus de 60 % et sont déjà en croissance constante ( sauf chute de 2008 due à la crise), n’en déplaise à Tilleul. L’éolien, le solaire et la géothermie, c’est peanuts. Le gouvernement affichera un programme ENR qu’il fera mousser parce que çà plait au bon peuple, mais pour développer la production électrique il sera obligé de faire appel au gaz, au charbon et au fuel. Résultat, bien plus de morts qu’à Fukushima ( pas de morts dues aux radiations), mais tout le monde sera content parce que personne n’ira le crier sur les toîts, et surtout pas vous. Et la lutte contre l’effet de serre ( ne trouvez-vous pas qu’il a fait bien chaud ces temps-ci?), de toutes façons on s’en tape depui Fukushima sur ce blog.

      • Olivier dit :

        BMD, je suis d’accord avec vous sur ce point:

        il faut bien sûr et plus que jamais lutter contre l’effet de serre,
        sans en oublier pour autant de sortir du nucléaire, qui présente hélas des risques incontrolables.

      • Tilleul dit :

        Un Japon qui cherche à relancer son économie va-t-il investir dans l’extraction de charbon en Australie, de gaz en Russie ou dans les usines PV, composants pour éoliennes, batteries, etc, sur le sol japonais ?

        • Robert dit :

          A mon humble avis, l’hydroélectricité va redevenir à la mode, surtout depuis la découverte de la micro hydroélectricité.

          • toxymoron dit :

            La micro-hydro existe depuis longtemps, mais est peu efficace. Qu’entendez-vous par « découverte »?

  3. Olivier dit :

    Alors si l’Allemagne peut le faire…
    Direction les énergies sans risques biodestructeurs pour la France aussi !

    • BMD dit :

      Olivier, ne serrez pas trop de mains ces temps-ci, car vous êtes porteur d’une radioactivité biodestructrice, et vous devriez avoir à coeur de ne pas contaminer vos amis.

      • Olivier dit :

        BMD, quel humour !
        Mais quelle aide nous apporte-t-il ?
        Et fait-il progresser le sujet du débat ?

        Mettons tout en oeuvre pour sortir du nucléaire.

  4. [...] Via Scoop.it – Environnement par la CFTC HUSSelon Tepco, il semble bien que du combustible nucléaire ait bien connu un phénomène de fusion dans le réacteur numéro 1, conduisant à la formation d’un corium déposé au fond de la cuve de confinement. Et si la radioactivité a baissé au point de permettre à des techniciens de pénétrer dans le bâtiment de ce réacteur, les travaux d’installation d’un circuit de refroidissement progressent très lentement.Show original [...]

  5. BMD dit :

    DDq, pourquoi parlez-vous de kBq et non de doses reçues. Vous savez pertinemment qu’un nombre de becquerel ne veut pas dire grand chose en soi.
    Dans la zone incriminée, les doses devraient être de 10 à 30 mSv par an si mes renseignements sont exacts. Pas de quoi fouetter un chat par conséquent. Que sont-elles devenues maintenant? Et que deviendront-elles?
    Puisque les antinucléaires de ce blog se refusent obstinément à nous dire combien accident fera de morts du fait des radiations, ce qui ne les empêche pas de dire avec la logique qui les caractérise que c’est une catastrophe épouvantable qui va contaminer la planète entière, peut-être que vous-même, qui avez semble-t-il décidé d’appliquer la charte de déontologie des journalistes, nous direz-vous quelques mots là-dessus?

    • Robert dit :

      «  »" »Dans la zone incriminée, les doses devraient être de 10 à 30 mSv par an si mes renseignements sont exacts. »" »"

      Aucune mesure n’est disponible pour la zone des 20kms, par contre une zone dans le comté de Futuba (24km NW) a été mesurée hier à 39.2µSv/h, soit plus de 343 mSv/an . A Date (46km NW) une zone a été mesurée à 25mSv/an soit plus que la dose prescrite pour un travailleur du nucléaire.

    • Olivier dit :

      Quand BMD nous fait comprendre des ses peurs refoulées:

      « c’est une catastrophe épouvantable qui va contaminer la planète entière »

      car en effet, ce ne sont pas les anti-nucléaires de ce blog qui ont dit celà, mais bien lui !

      • Cosmos dit :

        Oui mais maintenant, il flippe pour son job, c’est normal, il n’est pas encore convaincu de la bêtise hallucinante du système énergétique actuel.

        • Cosmos dit :

          Pardon, et aussi, il n’en a que faire de générer des pollutions radioactives et de générer de la dette pour les enfants.

      • BMD dit :

        Olivier, en plus vous ne savez pas lire ! Alors, çà ne vient toujours pas, Olivier, ce nombre de morts que vous prévoyez dans la population autour de Fukushima, du fait des radiations? Et au lieu de louvoyer sans arrêt pour éviter à tout prix à de répondre, répondez honnêtement, çà nous changera. Je vais vous aidez: dites-nous quelle ligne vous paraît la bonne
        0-5
        5-10
        environ 100
        de l’ordre de:
        1000
        10 000
        100 000
        1 million
        100 millions
        Si vous ne savez pas, peut être un autre nucléophobe, ayant le courage de son incompétence, le fera-t-il?
        Peut-être DDq, qui est un homme sérieux, acceptera-t-il de nous dire ce qu’il en pense?

      • Denis Delbecq dit :

        Comment voulez-vous que je le sache? Vous avez une boule de cristal, BMD? Tout dépendra évidemment du temps qu’il faudra pour reprendre la situation en main, et si de nouveaux rejets importants se produisent ou pas. Et surtout, de quand on autorisera les gens à revenir vivre près de la centrale. Parce que dans certains coins proches de Fuhushima, on est autour de 700 mSv/an… pas très recommandé. De toutes les façons, personne n’est hélas capable de dire combien de victimes il y a eu/aura à Tchernobyl: d’une source à l’autre, on va de 40 à 1000000 morts… Vous proposez quoi, BMD, on fait comme pour les manifs, une moyenne? Il reste que contrairement à ce qui s’est passé en 1986, on peut espérer cette fois un vrai suivi épidémiologique, pour les populations autour de Fukushima… parce les registres sanitaires soviétiques des années 1980…

        • BMD dit :

          DDq, merci de vous manifester, mais ne vous faites pas plus ignorant que vous êtes! Le système journalistique qui consiste à opposer une source d’information à l’autre, quelle qu’en soit l’origine, est le faux fuyant habituel. Moi, entre les évaluations d’un comité comprennant l’élite des médecins de médecine nucléaire et celles d’un titulaire d’un DEA de sociologie ( vous voyez de qui je veux parler?), d’un avocat d’affaire ou d’un professeur de philosophie, je fais mon choix. Mais il est vrai que je ne suis pas journaliste.

    • gpiton dit :

      Infos sur les conséquences d’une exposition à de faibles doses : voir le dossier :
      http://www.irsn.fr/FR/base_de_connaissances/Sante/effet-sur-homme/effets-sanitaires-faibles-doses/Pages/sommaire.aspx

  6. miniTAX dit :

    Robert : « Aucune mesure n’est disponible pour la zone des 20kms,  »
    ——————–
    Supermenteur à l’oeuvre, encore et encore. Il répète tout le temps les mêmes affabulations jusqu’à finir par croire que c’est vrai.
    Il y a vraiment de pauvres malades quand même !

    • Robert dit :

      Ok super trollissime, donnez donc la source….J’ai bien dit la zone des 20kms…

      • miniTAX dit :

        Roohhhh, décidément, le petit Robert n’a même pas honte ! Les sources ont été citées par gpiton le 14 mai 2011 à 10:06, apprends à lire au lieu de passer ton temps à répandre tes bouses nucléophobiques.

        On trouve même sur le site de la MEXT une page intitulée « Readings of air dose rates inside of the 20 km zone of Fukushima Dai-ichi NPP ».
        A chaque nouvelle campagne de mesures, on constate une radioactivité en baisse. La dernière carte est là http://pichuile.free.fr/images/fukushima_29_04_11.png

        En restant dans la zone jaune et en supposant qu’on reste dehors 24/365 (!) et en supposant que la radioactivité reste constante (elle baisse en permanence), on reçoit en un an environ 50 mSv. C’est le niveau de radioactivité NATURELLE qu’on trouve en permanence à Ramsar. Bref, un niveau totalement trivial et un expert du nucléaire comme Michio Ishikawa (que les nucléophobes aiment bien citer, mais seulement quand ça les arrange), qui parle au nom du Janti, recommande dès le 26 avril de « considérer le retour des évacués » (It is time to start considering to allow evacuees to end their inconvenient living arrangement and return home.) : http://www.gengikyo.jp/english/shokai/Tohoku_Jishin/article_20110426.html

        Mais peu importe les faits, les mesures, les avis des VRAIS experts nucléaire (pas les clowns cités par la confraternité nucléophobe), le petit Robert, il continue de réciter sa litanie du « on nous cache tout, on nous ment ». L’argument de la conspiration, c’est tout ce qu’il lui reste pour maintenir son hystérie nucléophobique, parce qu’il a QUE DALLE.

  7. Robert dit :

    Serait on passé à coté d’une nouvelle catastrophe ?

    http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/french/top/news05.html

    Quand à « la situation sous contrôle » on en est encore loin…;

    http://www3.nhk.or.jp/nhkworld/french/top/news03.html

  8. Robert dit :

    «  »" »Mais peu importe les faits, les mesures, les avis des VRAIS experts nucléaire «  »" »

    On vient d’assister à deux mois de mensonges orchestrés par TEPCO et le gouvernement.

    • miniTAX dit :

      Robert : « On vient d’assister à deux mois de mensonges orchestrés par TEPCO et le gouvernement. »
      ——————-
      Dixit Robert, l’analphabète qui n’est même pas fichu de trouver un tableau qu’on lui colle sous les yeux.

      • Robert dit :

        Analphabète ? Tiens encore un grossier mensonge, Par contre vous, vous l’êtes (en japonais). Je ne vous ai pas demandé un tableau, je vous ai
        demandé des mesures précises dans la zone des 20kms, comme celle affichée par le MEXT en dehors des 20kms. C’est ça que je veux, rien d’autre et je les attend toujours!!!!

        N’empèche que la TEPCO n’a cessé de mentir depuis le début. Et ça c’est prouvé….

  9. miniTAX dit :

    Robert : « Mais toujours pas de mesures précises dans la zone terrestre des 20kms. »
    —————————-
    C’est pas des mesures en mer, c’est des mesures sur terre, gros troll au QI d’huître !
    http://www.mext.go.jp/english/incident/1305397.htm

    On lui donne plusieurs fois des liens mais on peut être sûr que le déficient mental Robert, il va recommencer au bout de quelques jours à répéter de nouveau ses stupidités nucléophobique « pas de mesures précises dans la zone terrestre des 20kms », gna gna gna, gna gna gna.
    Ce type est un vrai malade !!!

    • Robert dit :

      Bon Ok, on en a enfin (depuis 2 jours seulement) donc votre assertion la radioactivité baisse dans la zone des 20kms était un gros mensonge… Un de plus, pas moyen de comparer. Voyons un peu ces niveaux… Ah oui, négligeable Ca ne nécessitait pas une évacuation…En parlant d’évacuation on vient d’en évactuer quelques milliers de plus.

      • miniTAX dit :

        Robert : « Bon Ok, on en a enfin (depuis 2 jours seulement) »
        ———————————–
        C’est pas « depuis 2 jours seulement », c’est depuis 1 mois et il y a justement de quoi comparer dans le même lien et on peut constater que la radioactivité est en BAISSE (c’est encore plus net avec les cartes de la DOE & MEXT du lien de gpiton).

        Va t’acheter un cerveau au lieu de passer ton temps à débiter tes âneries comme un perroquet, mon gars.

        • Robert dit :

          Les mesures détaillées depuis un mois ? Deux séries avant le 13 mai c’est tout sur deux mois complets. Vachement détaillé en effet. Maintenant… Alors ça baisse ? On ne le dirait pas.

          On est face à un accident gravissime dont on ne sait finalement pas grandchose et dont on ne peut pas prévoir l’évolution. La seule chose de certaine c’est que TEPCO est dans une merde pas possible. Mais bon elle peut compter sur le soutien (virtuel seulement, faut pas exagérer tout de même) indéfectible du grand spécialiste omniscient que vous êtes.

        • miniTAX dit :

          Oui, donc pour résumer, notre petit gros énorme Supermenteur est passé de
          1) « Aucune mesure n’est disponible pour la zone des 20kms »
          à
          2) « pas de mesures précises dans la zone des 20kms » & « pas de moyens pour comparer »
          puis à
          3) « pas de mesures détaillées dans la zone des 20kms » et « seulement deux séries ».

          Bientôt, il va accuser Tepco de mensonge et de dissimulation passkil n’y a pas de mesures-toutes-les-minutes-pour-chaque-m2-autour-de-la-centrale (bah oui, tu vois, des strawmen, je peux aussi en faire). Décidément, la crapulerie du petit Robert n’a pas de limite.

          Du reste, sache bien supermenteur que je n’ai jamais nié que c’est un accident gravissime (tiens, supermenteur ne parle plus de « catastrophe »), qu’on ne sait pas grande chose, qu’on ne peut rien prévoir, que Tepco est dans une merde pas possible, etc… Bref, si tu crois que tes strawmen grotesques te te permettent de te rattraper aux branches, tu te mets une poutre dans l’oeil.

          • Robert dit :

            OhOh!!! on se calme le trollissime, et on baisse d’un demi ton chromatique.!!! Ces mesures ne sont disponibles que depuis quelques jours… On peut constater que les niveaux sont très élevés, et on a toujours pas de mesures de contamination du sol.. Ce qui est le plus important.

            «  »" »Bientôt, il va accuser Tepco de mensonge et de dissimulation «  »" »

            Ca fait des deux mois que TEPCO ment et c’est habituel chez eux…. La liste est longue (déja fournie).

            Tiens un blog sympa à lire pour changer de vos âneries.

            http://ex-skf.blogspot.com/

  10. Robert dit :

    gpiton @

    Ces données (facteur 10) ne sont qu’indicatives. Elles ne peuvent pas permetrre un suivi précis de la contamination. Enfin ça aura permis à tout le monde de constater que le maximenteur ne peut justifier ce qu’il annonce….

    • gpiton dit :

      Ce ne sont pas des cartes avec une totale précision (avec uniquement des mesures faites au sol). Mais il s’agit quand même de mesures réelles, réalisées à partir d’un avion et d’un hélicoptère, avec un maillage assez petit donnant une bonne précision.
      L’article précise les conditions de mesures :
      « ? Ces données publiées ont été préparées en fonction des résultats obtenus à partir d’un petit avion et deux hélicoptères, du 6 au 29 avril, avec un total de 42 vols.
      ? Le débit de dose de l’air à la surface du sol est la valeur moyenne des débits de dose dans l’air dans un cercle de diamètre d’environ 300m à 1500m (varie selon l’altitude de vol) sous l’avion. »
      En regardant la carte, on y voit bien le phénomène « taches de léopard ». Il sera facile de vérifier au sol ces valeurs.

      • Robert dit :

        C’est vrai mais la contamination ne peut réellement s’évaluer qu’au travers d’échantillons prélevés. les mesures aériennes ne peuvent mesurer ce qui va passer dans les plantes par exemple. Or c’est ça qui est important.

  11. miniTAX dit :

    Robert : « Mais toujours pas de mesures précises dans la zone terrestre des 20kms. » gna gna gna, gna gna gna.

  12. miniTAX dit :

    Robert : « Ca fait des deux mois que TEPCO ment et c’est habituel chez eux…. La liste est longue (déja fournie). »
    ——————–
    Sur l’accident de Fukushima, tu n’as pu montrer AUCUN mensonge de Tepco. AUCUN. Pas un seul exemple, rien, nada, que dalle !
    Si tu devais porter plainte contre Tepco pour mensonge, c’est toi qu’on va coffrer, pour diffamation, désinformation, propagation de rumeurs et stupidité (ah on me murmure que la stupidité n’est pas passible du pénal, sinon, tu aurais pris perpète incompressible).

    Donc celui qui « ment depuis 2 mois », c’est toi et tes coreligionnaires nucléophobes. CQFD.

    • Robert dit :

      Bah si, ils ont commencé par dire que les réacteurs s’étaient arrêtés en toute sécurité…. En fait on apprend maintenant qu’ils savaient que le combustible avait fondu.

      • miniTAX dit :

        Qui a dit que les réacteurs s’étaient arrêtés *** en toute sécurité *** ??? Source, citation exacte, date, quel réacteur, quelle centrale, etc… svp ?

        Pour l’instant, tout ce que tu as, c’est du vent !
        Comme preuve de « mensonge depuis 2 mois », ça ne vaut pas un pet de lapin. Voilà ce qui arrive quand Supermenteur se fait attraper par ses mensonges, à supposer que qu’il soit conscient qu’il y a une différence entre ses affabulations et la réalité.

          • Robert dit :

            Asahi shimbun

            According to TEPCO, based on the records, the Reactors 1, 2 and 3 stopped automatically after the quake, and there was no sign of any physical damage to the reactor. Emergency diesel power generators were working. TEPCO concluded that all the equipments were working normally after the quake and there was no major damage to the plant until the tsunami hit.

        • miniTAX dit :

          Oui, donc Tepco avait dit, je traduis:
          « Les réacteurs se sont arrêtés automatiquement suite au séisme, aucun signe de dégât JUSQU’A CE QUE LE TSUNAMI FRAPPE ». Ce qui est la stricte vérité.

          Et c’est transformé par Supermenteur « en ils ont commencé par dire que les réacteurs s’étaient arrêtés en toute sécurité ».
          « En toute sécurité », Supermenteur l’a sorti du chapeau et l’a collé sur le dos de Tepco. Bref, de la crapulerie ordinaire typique de notre hystérique nucléophobe. Quelle surprise !!!

          • Robert dit :

            «  »" » Les réacteurs se sont arrêtés automatiquement suite au séisme, aucun signe de dégât JUSQU’A CE QUE LE TSUNAMI FRAPPE ». Ce qui est la stricte vérité »" »"

            Faux, le système de refroidissement est tombé en panne après le tremblement de terre et avant le tsunami.

  13. Olivier dit :

    A BMD, votre question du 16 mai
    Ma réponse est : non je ne sais pas le nombre de morts que fera dans la population autour de Fukushima, les radiations.
    Je partage la réponse de DDq et n’ai rien à y ajouter de particulier.
    Cette question (sur le nombre de morts) qui a germé dans votre esprit montre que vous commencez à accepter l’idée de la dangerosité du nucléaire. Vous me voyez ainsi ravi de voir que ce débat vous permet d’évoluer.
    Car à vous lire, vu l’intérêt que vous portez à ce sujet, le temps que vous y consacrez, la reflexion conséquente contenue dans vos messages, je crois effectivement que vous êtes capable de changer d’avis dès que de nouvelles données sont portées à votre connaissance.

    • BMD dit :

      http://japan-world.info/archives/tag/unscear

      Lisez donc çà. De toutes parts, sauf des intégristes antiucléaires bien sûr, il se confirme que, malgré vos ardents souhaits, il n’y aura pas d’impact sanitaire significatif sur la population. Je suppose que les prédicateurs d’unmonde meilleur parce que sans nucléaire , extrêmement déçus, vont maintenant bombarder sur les pauvres gens qui ont été évacués. Rassurez-vous: la très grande majorité reviendra bientôt. Vous êtes quand même un peu spécial, à souhaiter une catastrophe pour éviter d’avoir tort.

  14. Robert dit :

    Il semble que la sitaution va être très difficile voire impossible à gérer. TEPCO est face à une situation quasi inextricalbe.

    http://www.asahi.com/english/TKY201105170428.html

  15. miniTAX dit :

    Le rapport provisoire d’évaluation de la situation à Fukushima 1 par le gouvernement britannique vient de sortir : http://www.hse.gov.uk/nuclear/fukushima/interim-report.pdf
    Quelques conclusions :
    1) In considering the direct causes of the Fukushima accident we see no reason for curtailing the operation of nuclear power plants or other nuclear facilities in the UK.
    2) To date, the consideration of the known circumstances of the Fukushima accident has not revealed any gaps in scope or depth of the Safety Assessment Principles for nuclear facilities in the UK.
    3) Our considerations of the events in Japan, and the possible lessons for the UK, has not revealed any significant weaknesses in the UK nuclear licensing regime.
    4) There is no need to change the present siting strategies for new nuclear power stations in the UK.
    5) There is no evidence to suggest that the presence of MOX fuel in Reactor Unit 3 significantly contributed to the health impact of the accident on or off the site.

    Je traduis pour les alter-comprenants nucléophobes :

    1) Compte tenu de la cause directe [par le tsunami] de l’accident de Fukushima, nous ne voyons aucune raison d’arrêter les opérations des centrales nucléaires ou d’autres installations nucléaires en GB.
    2) Jusqu’à présent, l’étude des circonstances connues de l’accident de Fukushima n’ont révélé aucune faille dans les principes de sécurité des installations nucléaires britanniques
    3) Les événements au Japon et les leçons possibles pour la GB, n’ont révélé aucune faiblesse dans le système d’autorisation des licences nucléaires en GB.
    4) Il n’y a nul besoin de changer les stratégies actuelles pour les choix d’emplacement des centrales nucléaires britaniques
    5) Il n’y a aucune preuve que la présence du MOX dans le réacteur 3 contribuerait de manière significative à l’impact sur la santé de l’accident sur site et hors site.

    Que de bonnes nouvelles ! On aurait pensé que ceux qui jurent la main sur le coeur, avec parfois même une grosse larme de crocodile, auraient sauté de joie en les apprenant.
    Ah, on me murmure que non, et qu’au contraire, ils deviennent hystériques et leurs cerveaux viennent d’atteindre 100% de meltdown.
    On se demande bien pourquoi…

    • miniTAX dit :

      Les prophètes de rue89 sont de vrais experts en nucléaire, c’est bien connu !
      Pfff, décidément, le petit Robert devient de plus en plus pitoyable.
      Bientôt, il va nous publier l’avis de Paco Rabane sur la prochaine date de satellisation des réacteurs.

      • Robert dit :

        Bof, ils ne sont pas pire que vous… Mais si vous voulez nous démontrer par A+B qu’ils se trompent ne vous génez surtout pas.

  16. chria dit :

    Une question : le tremblement de terre a-t-il endommagé le réacteur oui ou non ? Aux infos ils disent que oui.
    Si oui, sans tsunami, les dégâts auraient-ils été facilement réparables ?

    • BMD dit :

      Il n’a pas endommagé les réacteurs, tout comme pour la centrale voisine Fukushima Daïni et les autres centrales nucléaires du Japon. Il a sûrement endommagé un peu les bâtiments. Et c’était réparable. C’est la perte des moyens de refroidissement qui a entraîné les gros dégâts.
      A propos, il paraît que 40 centrales hydroélectriques ont été endommagées, et le barrage de l’une d’elle aurait cédé. Il y aussi des raffineries de pétrole et des stockages de gaz qui ont explosé. Les dégâts, y compris sanitaires, sont je suppose importants, mais cela n’a visiblement intéressé personne!

  17. Robert dit :

    Au fait c’est pas le maxitroll qui affirmait que TEPCO avait les reins solides ?

    http://actu.orange.fr/une/tepco-apres-fukushima-perte-annuelle-financiere-colossale-et-patron-congedie_138590.html

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2014 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.