Un indien mort, c’est du CO2 en moins

Posté le 3 fév 2011 dans la catégorie:Lecture. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

La phrase est brutale. C’est pourtant l’hypothèse avancée par des chercheurs suisses qui relèvent une baisse des émissions de CO2 au XVIe siècle, alors que la colonisation du continent américain battait son plein (1). L’équipe a produit cette animation, qui montre l’emprise croissante de l’homme sur son milieu naturel. On y voit, depuis 8000 ans, la manière dont les paysages naturels ont reculé au fur et à mesure de l’essor de l’humanité. Au passage, l’équipe Suisse propose un nouveau regard sur les émissions de gaz carbonique liées aux activités humaines: il y a 2000 ans, elles ont connu un véritable boom, avant de baisser de manière considérable au 16e siècle. Pour les chercheurs, elle pourrait s’expliquer par la disparition des indiens sur le continent américain sous l’effet de la colonisation, une population en recul qui aurait laissé la place aux forêts…

 

(1) Travaux publiés dans la revue Holocene.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , ,

Lire également

13 Réponses pour “Un indien mort, c’est du CO2 en moins”

  1. [...] Ce billet était mentionné sur Twitter par Les Blogs Ecolos, audrey_couleau et Karine Le Loet, Denis Delbecq. Denis Delbecq a dit: Un indien mort, c'est du CO2 en moins. http://bit.ly/igBkQp [...]

  2. HollyDays dit :

    Ce n’est pas juste un recul de la population qui a eu lieu, mais un véritable effondrement : on estime que cette population a été divisée par 10 ou 20 en deux voire trois siècles (en comptant large ; mais souvent les germes européens ont précédé de quelques années ou décennies les soldats, qui n’ont plus eu qu’à « finir le travail »).
    N’importe quelle population humaine subissant une telle réduction verrait son emprise sur les écosystèmes baisser drastiquement, quoi quelle fasse par ailleurs.

    Et si l’Occident actuel devait connaître un effondrement comparable de sa population sur une période de temps aussi courte (une réduction bien supérieure, donc, à ce qu’elle a connu durant les épisodes de peste noire au 14ème siècle), l’effet sur les écosystèmes serait encore bien plus important que ce qu’on peut voir ici.

  3. Robert dit :

    Cette étude est très capillotractée…

  4. GML dit :

    Moi je vous le dis, mon bon Monsieur, supprimons l’humanité et la terre s’en portera beaucoup mieux. Certes il n’y aura plus personne pour s’en apercevoir mais il faut savoir ce qu’on veut…

    DDq, je sais bien que votre article se veut humoristique mais il y aura toujours des gens bien intentionnés pour le prendre au premier degré et faire un rapprochement entre l’homme (mauvais et à détruire) et la nature (bonne et à sauver). Ces rapprochements insidieux ne présagent rien de bon pour l’avenir s’ils venaient à se généraliser.

    • Robert dit :

      Sans penser à la suppression de l’humanité, limiter la pression démographique ne serait déja pas si mal.

      • GML dit :

        On commence par qui ?

        • Nimch dit :

          Par vous et votre descendance ça nous fera des vacances sur effets de terre. Votre descendance c’est juste pour éviter l’effet vengeance. Même le mal se fait bien (Lire Folco c’est génial). (mode vierge effarouchée ON) Oulala faut que je fasse gaffe quelqu’un pourrait prendre mon message au premier degré et venir vous trucider oulala (mode vierge effarouchée OFF). Vous êtes énervant avec ce genre de message. On vivrait dans le monde des bisounours je dis pas mais ce n’est largement pas le cas. Réveillez-vous putain.

        • Robert dit :

          On commence par donner la pilule gratuitement à toutes les femmes et on respecte les lois de la nature en ne faisant plus de procréation assistée.

          • Nimch dit :

            Mort de rire. C’est combien de naissances la procréation assisté sur le total des naissances dans le monde ? A ce moment là on ne prend plus de médoc pour respecter les lois de la nature et par extension on ne prend plus de moyen contraceptif… N’importe quoi.

          • Tilleul dit :

            Pour éviter les naissances subies il serait plus efficace de garantir une retraite à tout le monde… Enfin je dis ça…

  5. Tilleul dit :

    Marrant c’est exactement le discours que le KGB tenait pour justifier l’emprisonnement et l’exécution des militants écologistes…

  6. Robert dit :

    Nimch,

    Vous ne comprenez rien à rien…

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.