BP a payé le repas le plus cher de l’histoire

Par Denis Delbecq • 16 décembre 2010 à 20:15 • Categorie: A la Une
Une île artificielle malmenée par les vagues © Lacoastpost.com

Une île artificielle malmenée par les vagues © Lacoastpost.com

Ah il valait cher le pétrole largué par les huiles de BP dans le Golfe du Mexique. Sa récupération a coûté jusqu’à 900 euros le litre…

C’est un rapport officiel qui le dit: la construction d’îlots de sable n’a servi à rien contre le pétrole de Deepwater Horizon. L’idée avait jailli dans la tête du gouverneur de Louisiane, qui avait réclamé 72 kilomètres de digues de sable. Seulement 10km ont été construites dont certaines avaient été balayées en quelques heures par les vagues d’une dépression tropicale passée à des centaines de kilomètres de là.

Fin mai, Obama avait bien demandé à l’amiral Thad Allen, le patron de la lutte contre la marée noire, de réévaluer le projet avant de donner un feu vert définitif. Mais au lieu de rencontrer un groupe de scientifiques qui proposaient leurs services (ou plus exactement de démontrer pourquoi ces digues ne serviraient à rien), Allen est allé se taper la cloche avec le boss de BP, pour lui dire en face qu’il donnerait son feu vert aux digues et qu’il devrait payer la facture…

On pourra dire que c’est le dîner le plus cher de l’histoire de l’humanité: car BP aura dépensé 220 millions de dollars, pour 10km de digues et… mille barils de pétrole récupérés. Je ne sais pas ce qu’ils ont avalé pour ce prix-là (il paraît qu’il y avait des pâtes et des crevettes du Golfe du Mexique), mais les dirigeants de BP ont dû s’étrangler en lisant le Washington Post aujourd’hui.

Source: Washington Post du 16 décembre 2010.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , , , ,