Le compteur intelligent plus bête que prévu.

Posté le 14 sept 2010 dans la catégorie:A la Une. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

Notre Tilleul préféré nous avait déjà signalé une drôle de bizarrerie, puisque le compteur intelligent Linky poussé par Borloo dans les chaumières ne permettra même pas de savoir combien on a consommé depuis la précédente facture. Cette fois, c’est l’Ademe qui en remet une louche avec un rapport au vitriol, annonçait hier L’Usine nouvelle. L’Agence de l’environnement (Ademe, donc) relève ce que je vous expliquais il y a quelques jours: pas question de faire des économies sans ajouter un boîtier au Linky. D’ailleurs, comme il est d’usage dans ces colonnes, ce formidable outil sera désormais affublé d’un sobriquet. Que pensez-vous de «l’idiot du village global»?

Je m »égare. «Tout seul, Linky ne fait que de la relève de consommation sans qu’un agent ne soit obligé de se déplacer» a indiqué le patron de la stratégie de l’Ademe à l’Usine nouvelle. Bref, Borloo et ses amis ont inventé une machine formidable: 3,5 milliards au bas mot d’investissements payés par les consommateurs (1) qui ne serviront qu’à financer un nombre astronomique de suppressions d’emploi chez ERDF!

Au passage, mes confrères rappellent que beaucoup de compteurs sont installés dans des caves, ou des endroits inaccessibles, quand ce n’est pas à côté du portail. Vachement facile à consulter. Bref, pour servir à autre chose qu’à mettre les releveurs au chômage, il faudra ajouter un boitier « communicant ». Et devinez quoi? Un boitier ça consomme du courant. C’est ça le développement durable selon le gouvernement français: une augmentation de la consommation d’électricité. Un truc pour faire oublier à EDF l’amère pilule du coût galopant de l’EPR?

(1) Sachant qu’il y a 35 millions de compteurs en France, et que selon UFC Que Choisir, le coût du Linky serait de 120 à 240 euros par usager, je suis probablement loin du compte.

PS: Il va falloir que je me soigne. Trois papiers consécutifs en Une pour l’idiot du village global, ça s’appelle une fixation!

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , ,

Lire également

10 Réponses pour “Le compteur intelligent plus bête que prévu.”

  1. Armand dit :

    A 120€ pièce, par 35 millions, çà ne fait que 4,2 milliards.
    DDQ, va falloir quand-même recompter les zéros.
    Ce qui n’enlève rien aux conclusions qui restent les mêmes.

    Moi, je vote comme sobriquet pour « la borlooterie nationale de la semaine », je suis sûr qu’on en trouvera bien une chaque semaine, et çà peut rapporter gros … reste à savoir à qui.

  2. Tilleul dit :

    Dernière info sur Linky, l’auto-consommation du compteur serait très loin d’être négligeable (en plus!)…

    • BMD dit :

      N’est-ce pas vous qui défendiez les compteurs intelligents comme un moyen de développer les énergies renouvelables. N’auriez vous donc pas alors tout compté.
      Accessoirement, à quel pourcentage de la consommation électrique française fixez-vous le supplément d’éolien et de solaire PV qui pourrait être ainsi absorbé, avec des compteurs vraiment intelligents, et combien cela coûtera-t-il? Je suppose que ces compteurs vraiment intelligents, mais peut-être à tort , coûteront bien plus cher que de vulgaires Linkys. Et ce sera bien sûr à imputer au nucléaire, comme d’habitude n’est-ce pas?

      • Tilleul dit :

        Va falloir vous tenir au courant de ce qui s’est dit sur ce même site (ou de ce que dit l’ADEME), Linky N’EST PAS un compteur intelligent. La CRE va vous obliger à acheter une energy box des fournisseurs d’énergie (ou à un opérateur telecom…) pour avoir l’intelligence…

        Le principe du compteur intelligent comme ça se passe PARTOUT AILLEURS QU’EN FRANCE c’est de dire :

        D’un côté :
        - il faut pouvoir avoir une communication au niveau distribution
        - déployer de l’intelligence ça coute cher, non pas à cause de l’intelligence (qui coute rien puisque c’est un truc dupliqué sur des dizaines de millions d’objet) mais à cause du gars qu’il faut payer pour aller l’installer sur place

        De l’autre :
        - le réseau de distribution actuel est extrêmement onéreux à exploiter pour ces trois raisons :
        1) La seule façon de savoir s’il y a une panne de courant à ce niveau c’est d’attendre le coup de téléphone de l’usager qui n’a plus de courant
        2) Ca coute cher d’envoyer des gens faire la relève des compteurs
        3) On ne sait pas dire si quelqu’un pique du courant

        La logique que TOUT LE MONDE SAUF LA FRANCE a appliqué sur ce point est de dire : comme mettre de la communication dans le compteur permet de faire un gain économique massif aux sociétés de distribution et aux fournisseurs d’électricité et que ce qui coute cher ce n’est pas l’intelligence mais sa pose, on va appliquer le principe de la relation gagnant – gagnant et mettre de l’intelligence dans les compteurs communicants pour que le passage à la smart grid nous fasse gagner un paquet de pognon absolument ahurissant (de mémoire en Italie ils s’attendaient à un temps de retour de 2 ans et finalement ils étaient rentrés dans leur sous en moins d’un an…).

        Et le pire dans cette situation UNIQUE A LA FRANCE c’est que Linky serait technologiquement tout à fait capable de remplir son rôle mais que sa lobotomie est uniquement lié à une décision « au plus haut de l’état » (dixit un gars de l’ADEME… agence très très remontée contre cette décision bananière)…

        • Tilleul dit :

          Et sinon il n’y a pas besoin de déployer des compteurs intelligents pour dépasser les 40% de productions variables, la GTB des immeubles tertiaires remplit déjà ce boulot très bien…

  3. lechay dit :

    pourquoi ne pas avoir intégré un mini serveur web dans le compteur, afin de pouvoir depuis son réseau consulter les informations stockées dans la mémoire du compteur. Les utilisateurs auraient une possibilité de plus: l’écran déporté (informations basiques) ou l’accès réseau (suivi de la consommation, statistiques.

  4. Bilan carbone dit :

    Pffff 120€au bas mot pour un compteur « intelligent » !? Encore un objet pour faire payer le consommateur, et éviter surtout les voleurs d’éléctricité…

    Merci Tilleul pour ces précisions, j’en ai appris un rayon aujourd’hui sur ces fameux Linky, d’ailleurs ca en est ou ?

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.