Le compteur (pas si) intelligent à marche forcée

Posté le 7 sept 2010 dans la catégorie:A la Une. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

© Denis Delbecq

© Denis Delbecq

Allez, hop! Et un petit décret en catimini… La bande à Borloo s’est fendue d’un texte discret dans le JO de jeudi dernier, pour rendre obligatoire les compteurs “intelligents” dans les logements neufs, dès 2012… ERDF, qui distribue le courant en France, peut se frotter les mains: Avant même la fin des expérimentations du Linky, un compteur vaguement doué d’intelligence, Borloo a décidé que l’expérience était un succès. Trop fort le ministre. En 2020, tout le monde devra en avoir un (2016 pour la plupart d’entre nous). Une mutation au pas de charge imposée par une directive européenne sur la maîtrise de l’énergie. Des 300 000 compteurs installés à titre expérimental, seuls 124 000 étaient installés à ce jour, alors que le décret prévoit l’établissement d’un bilan de cette expérience le 31 décembre prochain. Il n’y a pas de doute, le gouvernement cherche le meilleur retour d’expérience possible!

Intelligent, le Linky? Tout dépend de quel côté on se place. Parce qu’il affiche au moins l’intelligence d’un agent chargé de relever les compteurs. Enfin pas son intelligence, sa fonction! Eh oui, le premier —et presque seul avantage— du compteur intelligent qu’on veut imposer en France, c’est qu’il supprime le recours aux êtres humains pour relever la consommation. Ça supprimera donc les agents, et évitera surtout 35 millions de kilomètres de trajets chaque année, se félicite ERDF. On appelle ça le progrès. Et ERDF a beau expliquer que le consommateur y gagnera —en payant à chaque facture le juste prix et non une estimation—, il sera dindon de la farce, parce qu’avant d’engranger des économies, l’usager devra payer la facture du boîtier, entre 120 et 240 selon les associations de consommateurs.

© ERDF

© ERDF

Pour le reste, ce compteur n’a rien de ce qu’on appelle couramment un compteur intelligent, cet appareil qui permettrait à chacun de suivre sa consommation en temps réel pour mieux la maîtriser. La suivre, peut-être, la maîtriser, pas vraiment puisqu’il faudra lui adjoindre un boitier « gestionnaire » pour pouvoir effectivement programmer l’utilisation des appareils électriques pour, par exemple, différer le lancement d’un lave-linge ou d’un lave-vaisselle. Et ce n’est pas un cadeau totalement désintéressé puisqu’évidemment —personne n’en parle— mais la modulation des tarifs est bien évidemment dans les cartons. Aujourd’hui, il y a le jour-nuit, et pour certains veinards, l’effacement des jours de pointe. Mais demain, à n’en pas douter, on aura droit à des tarifs heures de pointe, le matin et le soir en hiver, par exemple…

Qu’on ne se méprenne pas. Je n’ai rien contre la modernisation des réseaux électriques qui sont aujourd’hui pratiquement identiques à ce qu’ils étaient il y a un siècle… Et la distribution du courant ressemble fort de nos jours à un livreur qui viendrait vous déposer des pizzas sans même savoir si vous êtes chez vous. Mais en décidant d’y aller au pas de charge, avec un équipement rustique qu’on aurait pu installer il y a plus de dix ans, on prend un double risque: se verrouiller sur une technologie totalement dépassée, et sans se soucier de créer une véritable fracture énergétique entre ceux qui pourront vraiment s’adapter —et adapter leurs équipements— et ceux qui n’en auront pas les moyens. De quoi alourdir encore la précarité énergétique qui frappe déjà les plus faibles d’entre nous.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , , , ,

Lire également

7 Réponses pour “Le compteur (pas si) intelligent à marche forcée”

  1. toxymoron dit :

    Bonjour,

    Le libéralisme dans toute sa splendeur. Le législateur impose un joujou qui sera payé par l’usager et ne servira qu’au fournisseur d’énergie.

    On devrait porter plainte pour discrimination. Pourquoi un boîtier pareil pour l’eau, le gaz, le téléphone fixe ou le téléphone mobile, tous des services soumis au même genres de problèmes.

  2. Tilleul dit :

    En l’occurence c’est plutot du pur étatisme dans toute sa splendeur !

    Alors déjà le principal avantage financier en théorie c’était le fait de ne pas avoir à faire de tournée, le principal avantage en pratique c’est que c’est qu’encore plus rentable qu’en théorie parce qu’en plus on réussit à choper tous les gens qui piquent du courant (expérience d’Enel en Italie).

    Maintenant le principe du compteur intelligent c’était de dire : le consommateur va devenir un acteur du réseau électrique donc il faut mettre en place des instruments de surveillance et de communication. Mettre en place ce genre de truc est quand même très cher en temps et en main d’oeuvre. Comme changer les compteurs est une activité qui est autofinancé (voir paragraphe précédent) on va en profiter et rajouter des dispositifs permettant aux consommateurs d’être maître de sa consommation électrique comme ça ça ne coutera pas d’argent à la collectivité…

    Sauf quand intervient le génie français : selon les hauts fonctionnaires qui controllent notre pays ERDF ne doit pas travailler pour le consommateur donc le compteur linky ne doit proposer aucune fonctionnalité au client (alors qu’à ma connaissance il pourrait faire tout ces trucs… c’était bien la peine de payer le développement de toutes ces fonctions). Pour les hauts fonctionnaires français il faudra que le citoyen français s’équipe auprès de son fournisseur avec une « box » à trente euros pour pouvoir utiliser son compteur (qu’il aura lui-même payé… c’est quand même magnifique la France non ?).

    Bref quand dans tous les pays du monde vous aurez un lave-vaisselle qui se met en route automatiquement au moment ou on a des surplus d’électricité ou une climatisation qui refroidira votre batiment en avance selon les conditions météo et le prix du courant, et ben en France vous pourrez pas parce que tout ce que vous aurez c’est un « indicateur prix » qui pourra dire n’importe quoi en fonction de votre fournisseur…

    Si j’étais mauvais esprit je dirais bien que cette histoire est juste un moyen de remplir les caisses d’ERDF vu que les comptes du réseau de distribution ont été syphonné pour remplir ceux d’EDF (de la même façon qu’on a utilisé RFF pour renflouer la SNCF) et qu’il faut bien faire quelque chose pour remédier aux dégradations du réseau qui sont la conséquence de la baisse des moyens affecté à son entretien…

    • Tilleul dit :

      Ah et puis pour être tout à fait mais alors là tout à fait mauvaise langue il faudrait que je rappelle que le compteur linky a été développé par Atos Origin (les mêmes qui ont gagné le marché des radars automatiques…) dirigé par un certain Thierry Breton…

      • Tilleul dit :

        Mouahahahaha, quand on me l’a dit j’ai même pas voulu y croire, mais en fait ça a l’air d’être vrai : le compteur linky ne sera même pas capable de vous donner votre index de consommation !

        http://linky.erdfdistribution.fr/linky-comment/notice-monophase.html

        Donc en gros si vous voulez savoir votre consommation électrique avec ce truc vous n’aurez plus comme solution que :
        - faire confiance dans la facture de votre distributeur
        - louer votre box à 3 à 10 euros par mois à ce même distributeur

        Le génie français dans toute sa splendeur : réussir même à foirer le déploiement du smart metering c’est beau…

  3. romu dit :

    Mais finalement, qu’est ce qui empêche de refuser l’entrée de chez soi au gars qui viendra changer le compteur ?

  4. enthalpie dit :

    De plus il existe dans le commerce actuellement un ou deux boitiers qui se connectent sur votre alimentation compteur et qui envoi via WIFI les données sur votre PC.

    ensuite vous avez qu’a regarder les courbes et faire les corélations

    pour ceux qui veulent et ça coutera moins cher

  5. Vous avez sur le site de Next-up toutes les explications concernant le double danger du LINKY
    http://www.next-up.org/France/ERDF_Compteur_mouchard_Linky.php

    Renseignez-vous sur le site de robindestoits.org
    http://www.robindestoits.org/Campagne-anti-compteurs-intelligents-radio-releves-Robin-des-Toits-Fevrier-2014_a2166.html

    Les effets nocifs des compteurs intelligents sont reconnus.

    Un blog concentre les recherches sur le sujet des 3 compteurs
    slci.over-blog.com

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.