Charbon, énergie d’avenir

On appelle ça le Business as usual. L’Administration américaine d’informations sur l’énergie (EIA) a publié ses prévisions sur les émissions mondiales de gaz carbonique. Pas de quoi s’inquiéter: l’EIA prévoit «seulement» une hausse de 43% entre 2007 et 2035, notamment sous l’effet d’une hausse de 56% de la consommation mondiale de charbon. Tiens, je croyais qu’on devait séquestrer le gaz carbonique de ces centrales? On nous aurait donc menti?

2 réflexions au sujet de « Charbon, énergie d’avenir »

  1. Ping : Les tweets qui mentionnent Charbon, énergie d’avenir | Effets de terre -- Topsy.com

  2. Oui, M. Delbecq, on nous ment à propos du captage et de la séquestration du CO2 qui est une vaste plaisanterie (fumisterie ?) tout comme pour les performances des éoliennes et les capacités de production du solaire photovoltaïque… Mais il faut bien que le commerce tourne !
    On voudrait nous faire croire (et nous sommes tous prêt à le croire) que les énergies d’avenir seront le soleil et le vent. Or, pour les 50 ans à venir ce sera le charbon (en premier), le gaz., le pétrole et le nucléaire.
    La réalité pique un peu aux yeux au début mais il faudra hélas apprendre à s’y faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.