De l’argent liquide pour plomber les réservoirs

Par Denis Delbecq • 19 mars 2010 à 12:13 • Categorie: En bref

C’est pas joli joli, ce qu’a fait Innospec, la filiale britannique d’une multinationale éponyme. La firme a été reconnue coupable de corruption, pour avoir versé des pots-de-vin dans certains pays, et retarder l’interdiction de l’usage du plomb tétra éthyle dans les carburants automobiles. La firme, qui est probablement le dernier fabriquant de cette substance, a plaidé coupable et devra payer une amende de près de 13 millions de dollars.

Le PTE, c’était la star de l’automobile: une substance antidétonante ajoutée dans l’essence pendant des décennies, pour éviter que les moteurs ne s’envoient en l’air tout seuls. Avant qu’on se rende compte de son impact sur la santé humaine, et que les pays occidentaux ne se décident à promouvoir l’essence sans plomb.

Mais voilà, c’était juteux comme produit. Après la disparition de l’essence plombée dans les pays occidentaux, Innospec a donc décidé de concentrer ses efforts sur des pays du Sud qui ont traîné les pieds pour ne pas imposer à leur population le surcoût des pots catalytiques… Comme en Indonésie, où Innospec a arrosé des hauts-fonctionnaires, pour retarder de sept ans l’adoption de textes interdisant l’usage du plomb tetra éthyl. 17 millions de dollars dépensés entre 1999 et 2006, qui lui ont rapporté dix fois plus de chiffre d’affaires, selon le Guardian. Innospec aurait aussi arrosé le régime irakien de Saddam Hussein.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , ,