Nestlé change d’huile de palme, enfin presque

Posté le 18 mar 2010 dans la catégorie:A la Une. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

Plantation de palmiers à huile © Greenpeace

Au lendemain de la publication d’un document de Greenpeace mettant en cause les pratiques de l’un de ses fournisseurs d’huile de palme, Nestlé a fait savoir qu’il a cessé de se fournir auprès de Sinar Mas, le second producteur d’huile de palme du monde. L’entreprise est accusée par Greenpeace de déforester à tour de bras en Indonésie, pour planter ses palmiers.

A vrai dire, Greenpeace se félicitera sûrement d’avoir fait reculer le géant en le menaçant d’une grande campagne contre ses marques phares, comme Kit Kat. C’est probablement plus compliqué que cela. On ne supprime pas d’un claquement de doigts un fournisseur qui livre des dizaines de milliers de tonnes d’huile de palme par an. Selon Reuters, Nestlé affirme avoir pris sa décision après avoir conduit sa propre enquête sur le terrain. En février, Kraft food a lui aussi éliminé Sinar Mas de sa liste de fournisseurs. Unilever en avait fait autant en décembre dernier. Des décisions prises après le véritable harcèlement auquel se livrent depuis plusieurs années Greenpeace, le WWF et d’autres ONG, contre les producteurs d’huile de palme.

© GreenpeaceSelon ses dires, Nestlé a consommé l’an dernier 320 000 tonnes d’huile de palme (pour une production mondiale estimée à 42 millions de tonnes, dont les neuf-dixièmes sont produites en Indonésie et en Malaisie). L’entreprise a annoncé qu’elle n’achèterait plus que de l’huile certifiée durable dès 2015 et affirme que ses liens directs avec Sinar Mas ne concernaient que la production de Nestlé Indonesia, et non ses importations. Mais selon Greenpeace, qui ne conteste pas cette affirmation, Cargill et IOI, deux autres fournisseurs d’huile de palme du géant alimentaire, lui revendent de l’huile achetée chez Sinar Mas. Nestlé n’a pas répondu sur ce point, ce qui laisse penser que Sinar Mas pourra encore se targuer de fournir le géant.

La bataille des ONG contre les géants de l’alimentaire n’est pas près de s’arrêter. Car si le WWF fait partie du RSPO, l’organisme monté par les producteurs d’huile de palme pour certifier le caractère durable de leur production, les critères de certification restent contestés par d’autres ONG. Sinar Mas est d’ailleurs membre du RSPO, un organisme que Greenpeace qualifie de «greenwasher». Seule une toute petite partie de l’activité de la firme indonésienne est certifiée, sur laquelle elle s’appuierait pour couvrir des pratiques illégales.

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , ,

Lire également

31 Réponses pour “Nestlé change d’huile de palme, enfin presque”

  1. miniTAX dit :

    Couvert forestier / superficie du pays: ( http://www.nationmaster.com/graph/geo_for_lan-geography-forested-land )

    Indonésie : 60%
    France : 30%
    Royaume Uni : 10% (c’est bien connu, avec quasiment plus de forêt, les Anglais sont tous morts)

    Et selon Greenpeace (et tous les merdias, toujours avides de sensationnalisme verdâtre), on déforeste « à tour de bras » en Indonésie. Décidément, les écolo-fascistes n’ont aucune décence.

  2. Fetrocho dit :

    Vous vous trompez miniTax… regardez les Grecs. Il y a 2.500 ans ils ont ratiboisé tout ce qui se faisait comme forêt pour construite leurs palais et leur petite civilisation et 25 siècles plus tard ils sont financièrement quasi morts. CQFD.

    • Marot dit :

      J’aime l’humour de Fetrocho.

      Une conséquence 25 siècles plus tard ! le Giec et ses 100 ans est enfoncé.

      Périclès, Platon et Aristote ne savaient pas qu’ils auraient dû rester des hommes des forêts.

      Démosthène le soir au fond des bois, ça aurait eu de la gueule non ?

      • Fetrocho dit :

        Merci Marot ;=),

        Mais bon je vais arrêter de faire le guignol… ça n’aide pas toujours le débat même face aux plus ….. »à côté de la plaque ».
        Et DD a raison de pointer cette étude de Greenpisse quand je viens de voir que l’Indonésie vient de perdre en 1 siècle plus de la moitié de sa forêt. Autant de richesse naturelle et autant de pauvreté, ce pays n’a nul besoin d’y ajouter une faillite verte.

        • miniTAX dit :

          Perdre la « moitié de sa forêt » et avoir en ce moment 60% de son territoire recouvert de forêt, mais comment qu’ils font les Indonésiens ???
          JE VEUX LA RECETTE !

          • Sapristi dit :

            @MiniTax :
            Même s’il reste 60% de forêt en superficie, les indonésiens ont eu des politiciens dont les projets grandioses en matière d’environnement feraient pâlir le Polit Buro de l’ex URSS quand ils ont vidé la mer d’Aral :

            http://en.wikipedia.org/wiki/Mega_Rice_Project_(Kalimantan)

          • Fetrocho dit :

            Et ayant lu votre lien le % que vous citez ne couvre qu’une partie du pays (MRP) et n’est donc pas une statistique nationale.

            De 1950 à 2000 : Forêts: 162 m d’ha à 98 m d’ha… ah oui, zut c’était juste -40% et pas – 50% ….. désolé pour mon alarmisme déplacé.

          • miniTAX dit :

            Sapristi : « Même s’il reste 60% de forêt en superficie, les indonésiens ont eu des politiciens dont les projets grandioses en matière d’environnement feraient pâlir le Polit Buro de l’ex URSS quand ils ont vidé la mer d’Aral »
            ————————–
            Le MRP indonésien concernerait 1 Mha, la mer d’Aral fait 70x la superficie du MRP et son bassin versant surexploité 200x plus. Alors bon, hein, faut arrêter le sensationnalisme à 2 balles.
            D’ailleurs, le MRP Ca ferait passer le couvert forestier d’Indonésie de 60% à 59%. Il y a de la marge avant que les Indonésiens aient aussi peu de forêts qu’en France (premier pays touristique au monde et où il y a une énorme catastrophe écologique, comme chacun sait).

            Donc le problème des Indonésiens, vu la pauvreté crasse dans laquelle ils vivent, c’est pas qu’ils déforestent trop, c’est qu’ils ne déforestent pas assez, quoi qu’en dit la propagande des ONG verdâtres. Le vrai scandale, c’est de voir des hypocrites qui vivent confortablement grâce à l’industrialisation de leur pays donner des leçons de morales à ceux qui veulent s’industrialiser dès qu’il y a le moindre projet de développement d’envergure.
            Halte à l’hypocrisie, halte à l’indécence.

          • Sapristi dit :

            Ce qui est indécent et hypocrite c’est de faire confiance dans un gouvernement Indonésien corrompu jusqu’à l’os pour mettre en oeuvre des projets de rizières qui ont lamentablement foiré. En plus du MRP de rappeler c’est la corruption généralisée qui a fait de l’indonésie une véritable poubelle chimique :
            http://www.courrierinternational.com/article/2009/03/05/l-indonesie-nouvelle-poubelle-du-monde

            D’autre part, couper la forêt pour son peuple n’est pas illégitime, si l’agriculteur devient propriétaire des terres gagnées sur la jungle. Ce n’est pas du tout le business des sociétés forestières en Indonésie, c’est là la véritable hypocrisie : le business plan de cette déforestation n’est pas de sortir de la pauvreté, mais d’entretenir une minorité de riches.

          • romu dit :

            Complètement hors sujet, mais serais tu la Sapristi que je connais ? Celle qui chevauche un mauvais garçon à 2 roues ?

          • Fetrocho dit :

            Remplacer, entre autres, la bio diversité forestière par des hectares de palmiers (2ème producteur au monde)

  3. miniTAX dit :

    @Fetrocho,
    Financièrement mort la Grèce ???
    Dette / PIB
    Grèce : 110%
    Italie : 120%
    Belgique : 130%
    Autriche : 150%
    Japon : 200%

    A ce compte, un grand nombre de pays a été rayé de la galaxie.
    Eh oui, les chiffres sont cruels. Mais qui encore de nos jours regarde les chiffres ?

    • Fetrocho dit :

      Oui mais seule la Grece paye sa dette 200 points de plus que les autres états cités….

    • Marco33 dit :

      JE crois que le vrai problème de la Grèce, ce sont les mensonges éhontés sur l’état réel de son économie…..
      Faut dire que nos zélites sont aussi responsables, car elles savaient que les comptes grecs n’étaient pas nets pour ne pas dire autre chose…..
      Mais bon, cela n’enlève rien aux autres pays qui vivent à crédit (c’est le « développement durable ») et qui doivent bidouiller avec plus de talent ! ; )

  4. miniTAX dit :

    BMD dit : « Le charbon de la Nièvre!! Il s’agit d’un petit gisement connu depuis plus de 30 ans, une goutte d’eau dans la mer »
    ———————–
    Vous employez des mots creux qui n’ont aucun sens. Pour raisonner et placer les choses en perspectives, il faut des chiffres, des ordres de grandeurs, des comparaisons.
    Depuis 250 ans qu’on exploite le charbon en France (1750 à 2004), on a extrait 4,6 Gt de charbon. Or pour la mine de Lucenay les Aix, les réserves découvertes jusqu’à présent (donc exhaustives) et NON exploitées sont de 250 Mt, (source BRGM http://www.brgm.fr/brgm//ressource.htm ) soit 5% du total consommée en France depuis 250 ans. Pas mal pour « une goutte d’eau ».
    Mieux, en prenant l’estimation de charbon commercialement exploitable (à ciel ouvert), on tombe sur environ 60 Mt. A 50 €/t, ça fait une bagatelle de 3 Milliards d’€ de CA, soit au moins 600 M€ de taxes pour l’Etat, qui dorment pour l’instant sous un village. Toujours pour une seule mine ! Pas mal pour « une goutte d’eau », comparée aux moulins à vents qui au lieu d’apporter de l’argent, coûtent la peau des fesses aux contribuables.

    ————————————
    BMD : « Le pic de la production de charbon en France a commencé en 1958, celui de la production pétrolière a connu un pic en 1965, et un autre en 1990. »
    ————————————
    Je parle réserves et vous parlez de production ! L’âne ici, c’est vous.
    Il faut l’être pour croire à la théorie débile du « peak » qui décrète qu’on a extrait la moitié des réserves quand le pic de production est atteint, indépendamment du prix, de la technologie, du contexte géopolitique, des technos de substitutions… (oui, oui, c’est aussi débile que ça !!!).

    Allez-vous nier qu’on a encore des Gt de charbon physique dans nos sols, qu’on n’exploite plus, ce qui signifie que la théorie du peak oil est à la ramasse et que la fin d’utilisation d’une énergie n’est pas du tout liée à un problème de déplétion des ressources ??? Et ne répondez pas à côté pour noyer le poisson hein !

  5. Tilleul dit :

    Vu que la déforestation en Indonésie est uniquement le résultat de l’exploitation du bois, s’attaquer à l’huile de palme ne changera strictement rien… Mais c’est plus facile de demander de boycotter Kit Kat que de retenir les papetiers en Europe…

    • Denis Delbecq dit :

      Eclairez notre lanterne, Tilleul. Vous avez des chiffres sérieux là-dessus?

      • Tilleul dit :

        Pffiou vous allez m’obliger à aller ressortir des vieilles archives…

        En attendant je vous fais un résumé : quand on voit que des morceaux de forêts sont déclarés comme pouvant être transformé en plantation d’huile de palme alors que les conditions climatiques locales rend le coin impropre à la culture on peut éventuellement se dire qu’il y a un truc pas clair…

        En gros l’arnaque c’est de payer un fonctionnaire pour qu’il mette une zone à disposition des cultures de palmiers, ça permet de justifier d’envoyer les tronçonneuses récupérer le bois… et ensuite on ne plante pas de palmiers parce que ça coute trop cher…

        • Sapristi dit :

          Non Tilleul;
          Les paysans sans-terre, que cela soit en Indonésie ou au Brésil, ne demandent qu’une légalisation de la coupe de la forêt si leurs bulletins de votes servaient à quelque chose ! Tout simplement parce que la forêt appartenait à leurs ancêtres ! Partout où la main de l’homme n’a pas agit, c’est la jungle. Pour gagner sur la forêt, les anciens pratiquaient l’écobuage à l’arrache et se foutaient du taux de C02 dans notre biosphère pour gagner en terres arables. C’était des types logiques.
          L’illogisme de la déforestation c’est quand les sociétés forestières se développent partout où les droits de propriétés des plus faibles ne sont pas respectés. Comme si les anciens déclenchaient un feu de forêt sans en partager l’usufruit.

          • Tilleul dit :

            Euh… on doit pas fréquenter les mêmes paysans… Les paysans ils ne veulent pas faire d’écobuage, ils veulent des motoculteurs et des engrais pour pratiquer une agriculture moderne et pas une agriculture de la préhistoire… Vos paysans, la pollution ils en meurt tous les jours alors arrêter vos conneries avec votre fable du « les pauvres veulent polluer »… La pollution c’est un luxe que les pays en développement ne peuvent pas se permettre, la Chine l’a bien compris avec son plan de relance de l’économie entièrement tourné vers la diminution de la pollution…

            Quand au droit de propriété des plus faibles, c’est justement le principe même de la propriété de ne pas en donner aux faibles… C’est pour ça qu’on a inventé la réglementation et les états…

          • Sapristi dit :

            Vous devriez vous relire et fumer votre pseudonyme, vous racontez n’importe quoi :
            Tandis que les droits de propriétés les plus élémentaires du paysan qui a choisi l’écobuage pour sa parcelle de terre n’existent pas, un bobo affirme :

            « Vos paysans, la pollution ils en meurt tous les jours alors arrêter vos conneries avec votre fable du « les pauvres veulent polluer »… »‘

            Vous aimez enfumer vos ancêtres agriculteurs ?

          • Sapristi dit :

            @Tilleul,
            Entendu que l’article parlait d’indonésie, vous nous parliez de vos émotions …

  6. miniTAX dit :

    « D’autre part, couper la forêt pour son peuple n’est pas illégitime, si l’agriculteur devient propriétaire des terres gagnées sur la jungle. Ce n’est pas du tout le business des sociétés forestières en Indonésie, c’est là la véritable hypocrisie : le business plan de cette déforestation n’est pas de sortir de la pauvreté, mais d’entretenir une minorité de riches. »
    ————————————————–
    Ah bon, parce que la déforestation en Indonésie, c’est uniquement pour les sociétés et pour une minorité de riches ? Ca alors, j’apprends quelque chose !
    C’est une affirmation extraordinaire qui demanderait des preuves extraordinaires. J’ai travaillé 6 mois à Surabaya (j’y ai encore un bon copain indonésien et on est retourné 2 fois en vacances), je ne suis pas au courant. Mais je suis sûr que vous allez fournir des sources, des chiffres, des noms de société, de riches pour illustrer vos dires n’est ce pas ? A moins que vos seules sources, c’est vos préjugés et des articles sensationnistes des médias ou des communiqués des ONG activistes.

    Et puis le coup du « business plan pour sortir les gens de la pauvreté », il est assez somptueux. Moi qui croyais naïvement que le business plan, c’est pour faire du business…

  7. Sapristi dit :

    @Minitax :
    Source : banque mondiale,
    Comment voulez-vous faire respecter un minimum les droits de propriétés des gens, si l’intégralité du territoire n’est pas encore sur le cadastre ? Cette situation perdure malgré les efforts (réels) menés depuis 1994. Le non respect du cadastre et le flou juridique qui entoure les actes de propriétés est à la base de toutes les magouilles et arrangements entre amis toujours aux dépens des gens qui ne peuvent faire valoir leurs droits élémentaires devant une court de justice.

    http://siteresources.worldbank.org/INTINDONESIA/Resources/Publication/03-Publication/Combating+Corruption+in+Indonesia-Oct15.pdf

    Il y’a dès lors une petite différence entre les droits octroyés aux sociétés forestières et le respect des titres de propriétés du paysan qui aurait déforesté un bout de terrain pour son usage personnel ! L’un est reconnu, l’autre ne l’est pas. Donc couper la forêt pour son peuple n’est pas illégitime à la condition de respecter des droits élémentaires de propriétés. Vous voyez des suppôts d’ONG partout, c’est dommage …

  8. zouz dit :

    Super…

  9. Denis Delbecq dit :

    Pour Info, le groupe Casino m’a adressé ce matin un communiqué qui annonce que l’huile de palme sera progressivement retirée de tous les produits alimentaires vendus sous sa marque, pour des raison nutritionnelles et environnementales.

  10. Cleantuesday dit :

    Pour la premiere fois en France un evenement Cleantech Micro Algues – Biofuel

    Avec les start ups americaines Planktonix et Algaesystems, la start up francaise BBTEK et plusieurs autres start ups et grands groupes

    Mardi 6 avril – 18H30 – 22H

    La Cantine Numerique, Passage des Panoramas, 151 rue Montmartre, 75002 Paris

    For the first time in France a Cleantechevent Micro Algae – BiofuelWith several French and American start ups and a world leader

    http://cleantuesdayparis.fr/event/cleantuesday-micro-algues-bio-fuel

  11. [...] L’autre impact négatif de l’utilisation de l’huile de palme c’est l’environnement et les conséquences sur la biodiversité. La production de cette huile entraine une accélération de la déforestation mondiale et aggrave l’effet de serre. Une large campagne de communication a été menée par Greenpeace en début d’année pour dénoncer les pratiques. La campagne de Greenpeace avait même poussé Nestlé a fermé sa page officielle sur Facebook. Nestlé s’est engagé à utiliser de l’huile de palme « durable » d’ici à 2015 mais tout est relatif comme l’explique cet article. [...]

  12. [...] • Nestlé change d’huile de palme, enfin presque [...]

  13. [...] L’autre impact négatif de l’utilisation de l’huile de palme c’est l’environnement et les conséquences sur la biodiversité. La production de cette huile entraine une accélération de la déforestation mondiale et aggrave l’effet de serre. Une largecampagne de communication a été menée par Greenpeace en début d’année pour dénoncer les pratiques. La campagne de Greenpeace avait même poussé Nestlé à fermer sa page officielle sur Facebook. Nestlé s’est engagé à utiliser de l’huile de palme « durable » d’ici à 2015 mais tout est relatif comme l’explique cet article. [...]

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2018 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.