Vive le «Rosenfeld»

Par Denis Delbecq • 16 mars 2010 à 10:09 • Categorie: Femmes et Hommes

Ne dites plus: «J’ai économisé la production d’an an de centrale électrique au charbon de 500MW». Dites plutôt, j’ai économisé un Rosenfeld. C’est ce que proposent des chercheurs de la région de San Francisco, appuyés  de scientifiques du monde entier, pour rendre hommage à Arthur Rosenfeld, un chercheur qui se bagarre pour faire comprendre que l’efficacité énergétique c’est beaucoup d’argent économisé. Il émargeait d’ailleurs à la commission d’énergie de Californie jusqu’au début de cette année, en dépit de ses 83 ans, avant de prendre sa retraite. Aux Etats-Unis, le chercheur a déjà donné son nom à «l’effet Rosenfeld», qui veut que la consommation d’électricité par habitant n’a pas augmenté en Californie depuis les années soixante-dix, contrairement aux autres Etats américains.
Petit résumé, donc: 500 méga-négawatts multipliés par 24h et par 365 jours, ça fait un Rosenfeld. On pourrait peut-être trouver une unité un peu plus faible. Le «Borloo» par exemple: un négawatt pendant un an, vu que c’est sans doute ce que l’on aura gagné à la fin du mandat de son copain de l’Elysée. Un Rosenfeld vaudrait donc 500 000 000 de Borloo.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , ,