Bureaucratie et protectionnisme, mamelles de l’aide alimentaire selon Dobelyou

Par Denis Delbecq • 15 juin 2009 à 12:10 • Categorie: En chiffres

Vous croyiez avoir échappé à Dobelyou? C’est raté. Un rapport officiel, évoqué le 4 juin dernier devant le Congrès montre combien la politique d’aide alimentaire américaine a en partie échoué ces dernières années.

L’an dernier, en pleine crise alimentaire, le Congrès avait réitéré une vieille règle  qui veut que l’aide américaine doit être achetée sur le sol américain et —aux trois-quarts— transportée dans des navires affichant la bannière étoilée. Le résultat est probant: les difficultés de transport ont parfois conduit à allonger de… cent jours le délai de livraison aux populations en difficulté, pour un coût final de 30% supérieur à celui affiché par le Programme Alimentaire Mondial de l’ONU qui tente avant tout de se procurer son aide près des zones en difficulté, en essayant —pas évident— de ne pas désorganiser les marchés locaux…

Il y a dix huit mois, le Gouvernment Accountability Office, le bras d’investigation du congrès américain, avait expliqué que le nombre de personnes dans le monde aidées par l’US Aid avait baissé à 70 millions en 2006 (contre 100 millions en 2002), essentiellement pour des raisons de logistique et de coûts de transport. Et en 2007, les achats d’aide alimentaire ont aussi été grevés par la hausse des cours du maïs liée au boom des agrocarburants aux Etats-Unis (1)… En 2000, les Etats-Unis avaient livré 5,3 millions de tonnes d’aide alimentaire. En 2006, le volume est passé à 2,4 millions de tonnes…

(1) New York Times du 29 septembre 2007.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , ,