Nucléaire, pétrole et charbon propre pour l’Amérique d’Obama

Par Denis Delbecq • 25 septembre 2008 à 12:11 • Categorie: A la Une, Rubriques

Il fallait le faire, c’est la revue britannique Nature qui l’a fait. Pour la peine, l’hebdomadaire scientifique a choisi de placer en libre accès son dossier de 19 pages sur la place de la science dans le programme de Barack Obama et John Mc Cain (1).

La cerise sur le gâteau est une longue interview de Barack Obama, complétée d’informations communiquées par son staff. Son concurrent conservateur n’a pas répondu à la proposition de Nature.

Je ne vais pas tout vous raconter, puisque l’ensemble des articles de Nature est accessible, pour ceux qui lisent l’anglais. Mais quelques points éclairent la vision d’Obama sur les questions qui sont posées, quotidiennement, dans ces colonnes.

Alors que l’administration Bush, comme d’autres avant elle, a souvent manipulé la science pour prendre les décisions qui l’arrangent, notamment en matière climatique, Obama veut rompre avec le passé. En gros, les arbitrages scientifiques seraient rendus par des scientifiques, pas par des décisionnaires politiques. Obama explique qu’il s’entourera de personnalités réputés pour leur intégrité et leur objectivité. Il souhaite éviter toute distortion par les biais idéologiques de personnels politiques, et renforcer « la protection des lanceurs d’alertes qui dénonceront des abus ».

Sur le nucléaire, Obama est on ne peut plus clair. Pas question d’abandonner cette source d’énergie si on veut répondre au défi climatique. Mais le candidat souligne la nécessité de répondre aux questions posés par la sécurité, le stockage des déchets et la prolifération. Il estime que le centre de stockage de Yucca Mountain, dans le Nevada, a prouvé son échec et devrait être abandonné.

Obama entend aussi imposer un marché des permis d’émission des gaz à effet de serre pour les “réduire dans les proportions jugées nécessaires par les scientifiques, soit 80% moins en 2050 qu’en 1990.” Mais pour éviter les erreurs de l’Europe, ces permis seront mis aux enchères et non distribués gratuitement, l’argent récolté servant à investir dans des technologies propres, explique le candidat. Mais son administration favoriserait néanmoins le développement de l’exploitation du pétrole et du gaz, en dehors des zones protégées, dans le cadre du marché des permis d’émission.

Obama ne ratifiera probablement pas le protocole de Kyoto sur les gaz à effet de serre. “En adoptant un objectif agressif sur nos émissions domestiques, les Etats-Unis peuvent retrouver l’autorité morale pour conduire le monde à une solution efficace et équitable sur le changement climatique.” Le candidat entend passer directement à l’ère post-Kyoto, en cherchant à engager l’Inde et la Chine dans un effort de réduction de leurs émissions, au sein d’un Forum global de l’énergie. Un lieu de discussion qui rassemblerait les principaux émetteurs de gaz à effet de serre du monde occidental et des pays en développement. Une manière de prendre la direction des opérations, en dehors du cadre de l’ONU. Sur ce point au moins, Obama entend rester dans la voie ouverte par Dobelyou!

Sur le charbon, Obama ne répond pas quand on lui demande s’il est favorable à un moratoire sur la construction de centrales qui ne séquestreraient pas leur gaz carbonique en sous-sol. Il réaffirme, comme Bush et Mc Cain, son intention d’investir massivement dans les techniques de capture et d’enfouissement du gaz. Il proposera des partenariats public-privé pour construire les cinq premières centrales propres de dimension commerciale. Une position très différente de celle défendue par la star démocrate du climat, Al Gore. Ce dernier a, mercredi, appelé les jeunes à la désobéissance civile pour empêcher les projets des brûleurs de charbon qui ne veulent pas attendre que les technologies propres soient disponible.

NB. Obama ne prononce pas une fois les mots solaire, renouvelable, éolien. Mais il est vrai qu’aucune question ne lui a été posée là-dessus.

(1) L’ensemble du dossier « Elections 2008″ de Nature est accessible depuis un index ou téléchargeable en une fois, au format pdf. Obama évoque aussi la recherche médicale et l’éthique, la recherche spaciale, la place des Universités, etc.

Image: © Nature

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , , , ,