Les ripailles de la colère

Par Denis Delbecq • 8 juillet 2008 à 9:28 • Categorie: A la Une, Rubriques

Une journée de discussion sur les problèmes alimentaires de la planète, ça ouvre l’appétit, non? En tous cas, les leaders du G8 ne se sont pas privés au diner lundi soir. Pas moins de dix-neuf plats ont été servis, raconte le Guardian ce matin. Bien évidemment, c’est au Japon, pays hôte du sommet, qu’en revient la faute. Avouez qu’une photo montrant Dobelyou, notre lider maximo verde ou Gordon Brown faisant bombance d’un bol de riz, ça aurait eu une autre gueule. Nous, les puissants de ce monde, allons agir contre la faim, et nous le prouvons en faisant abstinence de grande bouffe… Une occasion de ratée.

Je ne sais pas ce qu’ont mangé et bu les altermondialistes qui se réunissaient pour un “sommet des pauvres”, à Katibougou, au Mali. Mais probablement pas de caviar (d’où venait-il, d’ailleurs?), de thon rouge (de pêche illégale en Méditerranée?), ni de Chateau-Grillet 2005, un bon petit pinard qui se vend à 68 euros la bouteille.

Les alter ne réclament qu’une chose, que les grands de ce monde tiennent leurs promesses. Comme celle qu’ils avaient faite en 2005 de porter l’aide à l’Afrique à cinquante milliards de dollars en 2010, rappelait samedi Losson dans Libé. Comme d’habitude, le G8 a décidé de tenir sa promesse en faisant une nouvelle promesse… Côté budget, d’ailleurs, le contraste est éloquent 121 000 euros d’un côté, 320 millions de l’autre… Ça fait combien de boîtes de traitement antisida, la différence?

Image: © Denis Delbecq - 2006

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , ,