Pan sur le blogueur

Posté le 13 nov 2007 dans la catégorie:Coup de gueule, Rubriques. Vous pouvez suivre les réponses via le fil RSS 2.0.
Vous pouvez laisser un commentaire ou un trackback depuis votre site

t Pan sur le bec. Moi qui conseillait hier matin de lire le Guardian, j’aurai dû le faire hier soir, avant de vous raconter cette nouvelle affaire de «sceptiques du climat» que j’ai publiée ce matin. Car David Thorpe, participant de ce qu’on baptisera peut-être l’opération «Geoclimatic studies», y racontait le comment du pourquoi de ce faux article, publié sur un site internet créé le temps de propager la rumeur, qui dédouanait l’homme de toute responsabilité sur le réchauffement climatique, sacrifiant sur l’autel du combat d’idées une pauvre bactérie innocente. Un travail scientifique bidonné avec talent, une opération parsemée d’indices pour que le caractère de provocation soit vite repéré, tous les ingrédients d’une belle histoire de propagation de rumeur étaient réunis.

Après l’avoir contacté hier soir, j’ai reçu un mail ce matin, de David Thorpe, me signalant son billet dévoilant toute l’affaire sur le formidable site —vrai celui-là— «Comment is free» du Guardian. Il s’agissait donc d’une provocation, d’un test qui, raconte Thorpe, a formidablement bien marché dans la blogosphère, du moins anglo-saxonne. Bravo à Thorpe et à son mystérieux collaborateur…

Denis Delbecq

 

Mots-clefs: , , , , , ,

Lire également

1 Réponse pour “Pan sur le blogueur”

  1. [...] Je donne ici la suite de cette formidable aventure: la bactérie est innocente, [...]

Laisser une réponse

Services

Traduire cet article (Google)

Mots-clefs

Ces derniers temps

© 2017 Denis Delbecq | Réalisé avec WordPress. Logo par Elisabeth Chardin.