L’hiver Tasmanien n’est plus ce qu’il était

Partager

obart, Tasmanie, ces noms font souvent rêver les amateurs de grands espaces. Mais là bas aussi, les caprices de la météo, et peut-être le réchauffement climatique, produisent des effets secondaires désagréables. Le Mercury, un média d’information de Tasmanie (Australie), rapportait lundi que l’hiver austral était cette année bien trop doux pour la paix des ménages: les serpents venimeux, qui hibernent en principe pendant de longs mois, ont oublié d’aller faire dodo. Résultat, des visites désagréables dans les foyers et jardins Tasmaniens, des frayeurs et quelques morsures, heureusement sans gravité.

Un commentaire

  1. Entre monté de température et de l’hygrométrie c’est un des possibles pour les habitants de zones jusque là dites tempérés je crois (la prise du terrain par diverses familles australes ?),

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.