Le stockage de l’énergie éolienne, c’est encore du vent

Par Denis Delbecq • 1 novembre 2011 à 23:44 • Categorie: En bref

C’est marrant comment tout le monde se gargarise du système de stockage d’électricité dans des batteries au lithium, mis en service dans une ferme éolienne de Virginie (Etats-Unis). Des dizaines de dépêches soulignent depuis quelques jours cette première (en tous cas à cette échelle), puisque les éoliennes d’une puissance totale de 98 mégawatts sont associées à un stockage capable de délivrer jusqu’à 32 mégawatts, pour pallier les sautes de vent. Près d’un tiers de puissance stockée dans une petite armée de conteneurs, ça vous impressionne les foules et les journalistes.

Mais qu’on se le dise, ce qu’on vend et qu’on consomme, ce ne sont pas des watts, une unité de mesure de puissance. C’est bien de l’énergie, autrement dit des watt-heures, kWh ou GWh. Et de ce point de vue là, le stockage mis en service par la firme AES est tout juste dérisoire. Seul le New York Times effleure la question, en laissant penser que l’autonomie des batteries est voisine d’une quinzaine de minutes… Bref, pas question d’utiliser ça, ne serait-ce que pour spéculer en gardant l’énergie pour la refourguer aux heures de pointes où elle peut se revendre à prix d’or. Qu’on se le dise, le seul moyen de stocker efficacement, et à bas prix, de l’énergie, ça reste encore de remonter de l’eau d’un réservoir bas à un réservoir haut. Le reste est encore de l’attrape-gogos.

• Envoyer par email •  Partager sur Facebook

Tags: , , , , , ,